Une théorie du complot, même usée, fait toujours vendre du papier

EzoOccult > News du Net > Une théorie du complot, même usée, fait toujours vendre du papier
Article publié le 3 fév 2011

Un article signé Hugues Serraf sur Slate.fr :

« Les lecteurs du Point, du Nouvel Observateur et de l’Express sont-ils encore susceptibles d’apprendre quelque chose de neuf sur les francs-maçons? Et l’enquête « exclusive » que les trois grands hebdos consacrent une fois l’an à ces comploteurs en complet-veston apporte-t-elle vraiment, dans sa version 2011, une information qui aurait pu leur échapper dans la livraison 2010?

On est en droit de se poser la question.

Après tout, les dossiers « immobilier », « salaire des cadres » ou « mal de dos » ont sans doute une certaine pertinence : le prix du mètre carré évolue sans arrêt, la rémunération des comptables et des chefs de projets est soumise aux aléas du marché du travail et les douleurs lombaires trouvent parfois de nouveaux traitements.

Mais les francs-maçons, franchement… Est-il possible que ces clubs de notaires, de pharmaciens et d’assureurs de province dont les réunions hebdomadaires sont à peu près aussi secrètes que celles de leurs confrères du Lion’s ou du Rotary continuent d’exciter à ce point la curiosité du public ?… »

Lire cet article sur Slate.fr.

Commentaires Facebook

Un commentaire to “Une théorie du complot, même usée, fait toujours vendre du papier”

  1. napo dit :

    salut
    contacte moi.

Laissez un commentaire