Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 27 février 2018

Anatomie du Corps de Dieu : chapitre 6 par Frater Achad

Pendant l’après-midi du 17 avril, après avoir obtenu un aperçu des possibilités offertes par ce qui précède & tout en discutant des détails du Plan, une plus grande perception se fit jour en moi.

Puisque le Centre de Malkhut est devenu le Point à partir duquel Tout procède, pourquoi l’Arbre devrait-il n’évoluer que dans une seule Direction ?

Ce que nous avons appelé la partie « inférieure » de l’Arbre a la forme d’un Triangle Équilatéral, & la Progression de l’Arbre ne fait qu’augmenter sa taille indéfiniment. Assurément, il doit exister Six Arbres formant une Étoile & emplissant ainsi toutes les directions de l’espace bidimensionnel.

Ceci semblait projeter quelque lumière sur certains passages si peu compris du Sefer Yetsirah que je citerai maintenant plus avant. On se rappellera que les derniers mots que nous avons étudiés étaient :

« Ces dix Nombres, par-delà l’Unique universel, sont des royaumes sans limites, ont une origine & une fin sans limites», mais le verset continue : «un abysse de bien & un abysse de mal, une hauteur & une profondeur sans limites, Est & Ouest, Nord & Sud, & celle sur laquelle Dieu & Roi régnera à jamais… »

Ceci est une preuve éclatante que notre Plan est intentionnellement induit par les auteurs de ce mystérieux traité. Je peux à présent citer la fin du verset du premier chapitre, puisque cela rend le sujet plus évident encore :

« Dix Sefirot dans le néant. Leur apparition a l’aspect d’un éclair dont les extrémités sont sans terme. Son Verbe court continuellement en elles et lorsqu’Il parle tel un ouragan, elles s’inclinent devant son Trône et ils festoient. »

Ceci se comprend comme étant la Lumière des Deux Infinis & l’Univers qui s’est manifesté entre eux.

« Dix Sefirot dans le néant. Leur fin réside dans leur début et leur début dans leur fin tel l’embrasement consumant le charbon. Car Il est Maître Unique sans second et seul Face à lui pourquoi comptes-tu? »

En d’autres mots, Nuit, Hadith, Ra-Hoor-Khuit sont Trois Parfaits en Un.

« Dix Sefirot dans le néant. Retiens ta bouche pour ne pas en parler et ton cœur pour ne pas y réfléchir et si ton cœur s’emporte, reviens à l’endroit où il est dit “Les vies allaient et venaient”. Sur cette parole sera conclue l’alliance ».

Ceci signifie que l’Arbre étant partout identique en tous lieux de l’espace, une fois que ses attributs généraux sont fixés dans l’esprit, il s’agit de ne pas se perdre dans une vaine tentative d’expansion de l’Idée. Nous devons, en réalité, nous tourner vers & contempler le Centre d’où Tout procède, obtenant ainsi l’Essence Pure Ici & Maintenant.

« Dix Sefirot dans le néant. Une : “Souffle d’Élohim Vivant”, béni et glorifié soit le nom de Celui qui vivifie les mondes. La voix, le souffle et la parole sont l’Esprit saint. »

Ceci est très similaire à l’instruction du Liber Legis : « Sois Hadith mon Centre secret, mon cœur & ma langue », mais CCXX est une nouvelle Alliance & va bien plus loin que l’ancienne dont nous parle le Sefer Yetsirah.

« Deux : “Souffle issu du Souffle”. Avec, Il traça et sculpta 22 lettres fondamentales, trois mères, sept doubles et douze simples, qu’un seul souffle anime.

Trois : “Eaux issues du Souffle”, Il traça et sculpta 22 lettres de Son Eprit et du Tohu Bohu. Il les traça comme une sorte de jardin. Il les sculpta comme une sorte de mur et Il étendit sa surface comme des rayons croisés. Il les déploya comme une sorte de toit. Il versa de la neige et elles devinrent poussière, car il est écrit : “Il dit à la neige : Tombe sur la terre!”

Quatre : “Feu issu des Eaux”. Avec, Il traça et sculpta le Trône de Gloire, les Sérafim, les Ofanim, les H’ayoth haQodésh et Ses anges de service. Sur ces trois, Il établit sa demeure, ainsi qu’il est écrit : “Il fait des souffles ses messagers, des flammes de feu ses serviteurs”. »

Notez la référence faite au tracé des Eaux Primordiales par l’Esprit & également aux « rayons croisés » ou Sentiers de l’Arbre. Ses Trônes d’Honneur sont les Kether manifestées. Les animaux saints se réfèrent au zodiaque, etc.

« Il choisit trois lettres parmi les simples dans le mystère des trois mères : Aleph, Mem, Shin. Il les fixa dans son Grand Nom et scella avec elles six extrémités.

Cinq : Il scella le dessus et tourné vers le haut, il le fixa avec YHV. 

Six : Il scella le dessous et tourné vers le bas, il le fixa avec HYV. 

Sept : Il scella l’Est et tourné vers l’avant, il le fixa avec VYH. 

Huit : Il scella l’Ouest et tourné vers l’arrière, il le fixa avec VHY. 

Neuf : Il scella le Sud et tourné vers la droite, il le fixa avec YVH. 

Dix : Il scella le Nord et tourné vers la gauche, il le fixa avec HVY. 

Telles sont les dix Sefirot dans le néant : Souffle d’Élohim Vivant, Souffle issu du Souffle, Eaux issues du Souffle, Feu issu des Eaux, Haut, Bas, Ouest, Nord, Est, Sud. »

Ainsi se termine le premier chapitre de ce mystérieux traité, & il est peu probable que notre Étoile à Six Branches ne soit pas ici la solution au problème qui a perturbé nombre de kabbalistes pendant des siècles. Avec son Centre, elle forme l’Heptade.

Examinons à présent le Plan de cette magnifique Étoile, telle que décrite en détail dans le schéma qui suit :

Anatomie du Corps de Dieu : chapitre 6

Une magnifique perspective s’ouvre devant nos yeux — un Espace infini sous la forme d’un Pur Flocon de Neige. Quelle meilleure manière pour fixer le « Plan en Sa Pureté » ? Qu’est-ce qui pourrait être plus vraisemblable, puisque toutes choses sont censées précéder des Eaux Primordiales sous l’action de l’Esprit, que cette cristallisation sous la même forme qu’une goutte d’eau ?

Ceci est sans nul doute la plus pure conception du commencement de toutes choses & de l’infinie progression de l’univers manifesté. Scientifiquement, ceci peut difficilement être nié.

Ainsi, la Pure Essence de l’Âme de l’Homme peut également se cristalliser & devenir le Centre d’une Grande Étoile. Cela peut advenir en tout point de l’espace & à tout moment, car le Centre de l’Infini est Partout & sa Circonférence nulle part.

Quelle perspective de Réussite s’ouvre devant chaque être humain, car le Liber Legis nous dit : « chaque homme & chaque femme est une Étoile » & aussi « chaque nombre est infini; il n’y a pas de différence ».

Mais, considérons plus en détail ce Plan Divin. Quels changements se sont réellement opérés suite à notre Multiplication de la Pierre des Sages ?

Netzach & Hod & les Sentiers de Vénus & de Mercure qui étaient auparavant considérés comme progressant vers l’infini — sont à présent unis à jamais. Il n’y a pas de différence ; l’Amour est toujours sous la Volonté.

En outre, ces Sentiers combinés sont exactement égaux aux Sentiers de Aleph (א), Mem (מ) & Shin (ש) qui forment le Pilier du Milieu équilibré, car le Père & la Mère ensemble donnent l’Enfant. Chaque Sentier irradie à partie du Centre qui est à présent équilibré.

La Sphère combinée de Netzach & Hod ou de Vénus & Mercure se situe toujours exactement entre les Sphères de Binah & de Hokhmah des Deux Arbres de l’échelle du dessous. Et les Sentiers combinés de Vénus & de Mercure reposent toujours entre les Sphères de Hessed & de Guebourah, ou Miséricorde & Rigueur, de l’Arbre du dessous &, ainsi de suite jusqu’à l’Infini.

Tout reste par ailleurs identique, mais il n’y a plus d’autres possibilités de progression déséquilibrée.

Mais nous ne devons pas oublier les instructions du Liber Legis qui sont de la plus grande importance. « Le Khabs est dans le Khu, pas le Khu dans le Khabs. Adore donc le Khabs & vois ma lumière étendue sur toi! » Nous devons adorer le Point Central qui est enclos en Malkhut & dans le Centre de notre Être ; ce ne sera qu’ensuite que la Véritable Lumière de l’Infini sera sur nous. Si nous échouons, en cherchant dans l’extériorité, nos esprits chuteront, échouant à obtenir ce qui se trouve au-delà de notre vision finie. « Les Créatures Vivantes vont & viennent » & par-là, l’illusion de l’espace & du temps est transmutée en un Présent Eternel Ici & Maintenant. L’Introduction de ce traité devrait maintenant être plus compréhensible pour le lecteur. Nous pouvons voir comment la Lumière ou le Fruit de la Lumière, les Six Kether, sont toujours les Premières dans l’avancée vers l’Infini. Ensuite se poursuit la progression de la Vie ou Âme de la Nature & de l’Homme, ensuite se poursuit la progression régulière de la Sphère de Malkhut dans les cercles en perpétuelle évolution alors que la Matière avale la Forme & que la Forme enclot la Cause Efficiente, qui est elle-même la manifestation de la Cause Finale Invisible.

Mais Malkhut est également Nuit, car la Matière ou la Substance est continue, ainsi il est également vrai de dire qu’elle se contracte sur Hadith le Centre Invisible, ou qu’Il s’étend vers sa circonférence infinie. Ra-Hoor-Khuit, avec son frère jumeau Hoor-Pa-Kraat caché en son sein, peut être appelé Heru-Ra-Ha, l’Enfant Couronné, l’Univers Manifesté du Temps et de l’Espace, qui est l’Étoile 418.

Ceci, aussi, est le Grand Hexagramme du Macrocosme, mais quid du Pentagramme, le Microcosme humain ?

Un nouveau mystère s’ouvre devant nous qui n’attend que d’être éclairé comme cela sera fait dans le chapitre qui suit.

Anatomie du Corps de Dieu : chapitre 6, Frater Achad, traduction française par Spartakus FreeMann, 2005 – 2018 e.v.

Anatomie du Corps de Dieu étant la Révélation Suprême de la Conscience Cosmique (The Anatomy of The Body of God, Chicago, 1925)