Le Nom de 72 Lettres ou les 72 Noms de Dieu de la Kabbale par Spartakus FreeMann.

Les 72 Noms de Dieu, dont dérivent les 72 Génies de la Kabbale chrétienne et occultisante, ont toujours fait rêver les mages, magiciens et occultistes, modernes ou anciens. Le Shem ha-Mephorash dont la connaissance fut possible grâce aux commentaires du Rashi, se retrouve, dès la Renaissance, dans les oeuvres de Cornelius Agrippa, de Pic de la Mirandole et des autres philosophes de l’hermétisme. On retrouvera plus tard ces 72 Génies dans de nombreux grimoires et ouvrages de magie ou même de sorcellerie !

Au 19e siècle, les membres de diverses sociétés occultes et pratiquant la magie cérémonielle tentèrent de récupérer ces 72 Génies en les incorporant dans leurs cérémonies et rituels. Bien sûr, ils se gardèrent bien de donner à leurs adeptes l’origine de ces « génies ». En France, on vit même paraître un ouvrage dédié à la Kabbale pratique cherchant à nous faire croire que les 72 génies ou Noms divins participaient des rites d’illustres ordres. Son auteur, Robert Ambelain pour ne pas le citer, sera même assez charitable pour nous donner les sceaux associés à 72 esprits, avant il est vrai de se rétracter et d’annoncer dans les rééditions le caractère démoniaque de ces sceaux ( !)

Le Nom de 72 Lettres

L’occultisme contemporain ne restera pas en marge de cette récupération, puisqu’aujourd’hui, on trouve dans toutes bonnes librairies ésotériques de gros livres nous vantant les vertus de ces 72 anges et de leurs implications dans notre vie de tous les jours.

Grâce aux travaux d’auteurs modernes comme Aryeh Kaplan, Uri Raz et Virya, mais aussi en retournant aux ouvrages de Reuchlin et d’autres kabbalistes chrétiens, nous pouvons aujourd’hui voir une parcelle de la « vérité » dissimulée derrière ces Noms qui devinrent esprits, puis anges puis sources de profits pour des auteurs aimant profiter du besoin de merveilleux de l’homme de notre siècle.

Nous allons ici tenter de retracer l’origine traditionnelle des 72 Noms, ou plutôt Souffles (Ruachoth) en partant du Zohar et de la Torah. Ensuite, dans les annexes, le lecteur trouvera la liste des 72 Anges tels qu’apparaissant dans le Sefer HaRaziel, une table des Noms angéliques en alphabet Malachim (utilisé pour les talismans) et quelques éléments du Bahir et d’autres sources concernant les 72 Noms.

En fait, le Zohar nous offre, pour notre jeu de piste, une première indication : « les cieux qui sont soixante-dix noms selon le secret de YHVH, relèvent du secret des soixante-douze noms issus des mots « et il voyagea » « et il vint » « et il entendit » (Exode 14:19:21) ». Ainsi, les 72 Noms de Dieu, constituant ce que l’on appelle aussi le Grand Nom de Septante-deux Lettres, sont dérivés de la Bible, Exode 14, versets 19 à 21 (dans le texte hébreu, ces versets comptent 216 lettres, chaque verset comprenant lui-même 72 lettres) :

19 :

וַיִּסַּע מַלְאַךְ הָאֱלֹהִים, הַהֹלֵךְ לִפְנֵי מַחֲנֵה יִשְׂרָאֵל, וַיֵּלֶךְ, מֵאַחֲרֵיהֶם; וַיִּסַּע עַמּוּד הֶעָנָן, מִפְּנֵיהֶם, וַיַּעֲמֹד, מֵאַחֲרֵיהֶם.

20 :

וַיָּבֹא בֵּין מַחֲנֵה מִצְרַיִם, וּבֵין מַחֲנֵה יִשְׂרָאֵל, וַיְהִי הֶעָנָן וְהַחֹשֶׁךְ, וַיָּאֶר אֶת-הַלָּיְלָה; וְלֹא-קָרַב זֶה אֶל-זֶה, כָּל-הַלָּיְלָה.

21 :

וַיֵּט מֹשֶׁה אֶת-יָדוֹ, עַל-הַיָּם, וַיּוֹלֶךְ יְהוָה אֶת-הַיָּם בְּרוּחַ קָדִים עַזָּה כָּל-הַלַּיְלָה, וַיָּשֶׂם אֶת-הַיָּם לֶחָרָבָה; וַיִּבָּקְעוּ, הַמָּיִם.

Ce qui, dans la traduction française de la Bible de Darby, nous donne :

19  Et l’Ange de Dieu, qui allait devant le camp d’Israël, partit, et s’en alla derrière eux; et la colonne de nuée partit de devant eux et se tint derrière eux;

20  et elle vint entre le camp des Égyptiens et le camp d’Israël; et elle fut pour les uns une nuée et des ténèbres, et pour les autres elle éclairait la nuit; et l’un n’approcha pas de l’autre de toute la nuit.

21 Et Moïse étendit sa main sur la mer: et l’Éternel fit aller la mer toute la nuit par un fort vent d’orient, et mit la mer à sec, et les eaux se fendirent;

Soit, mais alors comment trouver dans ce texte pour le moins « anodin », ces fameux 72 Noms ? Et bien, il suffit de lire attentivement ces trois versets : dans le premier, l’Ange d’Elohim va de l’avant vers l’arrière; le second verset nous parle de la nuée qui vient devant et repart vers l’arrière. En appliquant, à la lettre ce procédé, on obtient les triades des 71 Noms en écrivant toutes les lettres des trois versets en question, les unes sur les autres sans aucun point voyelle, ni espace ou signe de ponctuation. Le premier verset est écrit de la manière normale (note : c’est-à-dire de droite à gauche, puisque l’hébreu se lit de droite à gauche), le second de gauche à droite et le troisième de droite à gauche. Il suffit alors de lire les lettres ainsi agencées colonne afin d’obtenir les triades. Par exemple, la première triade, ainsi composée de la première lettre du premier verset, de la dernière lettre du second verset et de la première lettre du troisième verset, se lit clairement VHV, והו.

Aryeh Kaplan, dans « Meditation and Kabbalah » p. 93, nous l’explique encore en ces termes : « Chacun de ces versets contient 72 lettres. On prend les lettres du premier verset dans l’ordre normal, celles du second dans l’ordre inverse et celles du troisième verset dans l’ordre normal. Ainsi, on commence avec la première lettre du premier verset, qui est un Vav. On prend ensuite la dernière lettre du second verset, qui est He, et enfin la lettre du troisième verset qui est un Vav. En combinant ces trois lettres, on obtient le premier triplet VHV. Afin de construire le second triplet on procède de la même manière. On prend la seconde lettre Yod du premier verset, la seconde lettre de la fin du second verset, Lamed, et la seconde du dernier verset, Yod. Le résultat du second triplet est YLY. On continue ainsi jusqu’à obtenir les 72 triplets ».

Retrouvez la suite dans Le Nom de 72 Lettres ou Les 72 Anges de la Kabbale de Spartakus FreeMann disponible sur la boutique Lulu.

Pour acheter cet ouvrage cliquez Ici.

Plus sur le sujet :

Le Nom de 72 Lettres ou les 72 Noms de Dieu de la Kabbale, Spartakus FreeMann, janvier 2006 – octobre 2007 e.v.

Rejoindre la Communauté d'EzoOccult sur Facebook

Le Groupe Facebook a pour but de réunir les lecteurs du site et de la page afin d'échanger sur les sujets qui nous tiennent à coeur.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à vous abonner à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications.

5 réflexions sur “Le Nom de 72 Lettres”

  1. laurent sénanedj

    En effet il n’y a pas de kabbale chrétienne, tout juste un intérêt chrétien pour la kabbale… D’ailleurs, pourquoi kabbale, et pas cabbale, ou bien cabale ou kabale ? Ce terme est hébreu et cela met le doigt sur son origine ! C’est un terme juridique, lékabel est le verbe recevoir, et une kabala est un reçu devant le tribunel ! Même le mot tora(ou torah pourquoi pas) ne veut pas dire la bible, ni même le pentateuque, il signifie la loi !Quand on dit que l’hébreu est la langue du code on n’envisage pas que la bible, car l’hébreu est la langue de la loi, divine en l’occurence… Ainsi l’emploi du mot dans les textes saints remonte-il au don de la tora, et sur le mont Sinaï, « Moïse a reçu la loi »…

  2. GARRIDO GALVEZ FIDEL

    S*****, effectivement je peux constater les divergeances que suscite « LA KABBALE ». Je crois que ce mot, relève des missions et transmissions de nos GRANDS PATRIARCHES ET PROPHETES. « LA KABBALE » et dont son orthographe ne reprèsente que peu de choses sinon semer la CONFUSION ET LA DISCORDE, nous éloignant ainsi de la VERITE qui, normalement aurait dùe nous etre transmise. Je reprends donc et voici mes termes, et j’attends bien entendu tous vos commentaires : questions: -comment l’ETERNEL doit -IL faire pour faire comprendre à tous les descendants d’ABRAHAM l’indispensable position des hommes qu’ils doivent prendre concernant LA PREMIERE ALLIANCE, ainsi que LA SECONDE ALLIANCE ? -Comment nous, le peuple d’ISRAEL, réagissont-nous à la SAINTE TORAH et le SAINT DECALOGUE contenant la DIVINE PAROLE d’ADONAI en 2010 ? -Pourquoi le PEUPLE D’ISRAEL est-il victime de LA DIASPORA ? -Qu’est devenue notre PREMIERE ALLIANCE avec l’ETERNEL? -Que doit-on penser , nous peuple d’ISRAEL, des PROPHETIES DE NOS ANCIENS PATRIARCHES ? S*****

  3. jean R. franck

    Il y a des livres qui montrent les correspondants hebreux aux lettres hebraiques. Si vous plusieurs livres de la kaballes ecrits le nom de Dieu en lettres Hebraiques. Parce qu’en utilisant les lettres Hebraiques dans les rituels, on s’en sert du language des dieux pour communiquer a Dieu. pour le premier commentaire qui dit qu’il ne croit pas que la cabbale est chretienne mais la vraie cabbale juive est tres efficace. La bible est lue differemment par les chretiens. La cabbale et la formation du temple de salomon est expliques dans la bible mais les chretiens lisent la bible litteralement et aussi la comprenne litteralement. Tandis que la bible est literal, ellagorique, symbolique et mystique. Ces quatres dimentions de la bible sont connues par les juifs et les chretiens refusent de lire ou discuter avec quiconques les 3 derniers dimensions sus-cites de la bible. C’est pourquoi quand on est chretien tout explication qui n’est autre que litteral de la bible est une mesinterpretation. En d’autres termes dit a un chretien que vous aimez la cabbale, il s’eloignera de vous rapidement parce qu’il comprend tout dans le sens litteraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Exit mobile version
5