Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 29 janvier 2016

Occult E-books rencontre Mogg Morgan de la maison d’édition MandrakeOccult E-books rencontre Mogg Morgan de la maison d’édition Mandrake par Dave Evans

L’homme qui est derrière Mandrake

Ceci est la première partie d’un interview avec Mogg Morgan portant sur son travail en tant qu’éditeur. La deuxième partie traitant du Tantra dans les traditions orientales suivra sous peu.

DE : Salut Mogg. Je pense que ton nom est surtout connu comme celui de l’homme qui dirige Madrake. Peux-tu nous en dire un peu plus au sujet de cette maison d’édition ?

[Mogg Morgan] hum – Mandrake of Oxford ou plus simplement Mandrake – afin de ne pas la confondre avec d’autres maisons y compris celle créée par Crowley et qui a aujourd’hui disparu. C’est d’ailleurs un engramme assez amusant que les gens ne puissent dire « Mandrake » sans y ajouter « press » : )

J’ai choisi ce nom en 1987 comme une sorte d’hommage à notre bon vieux Crowley – je voulais en perpétuer l’esprit sans avoir à être impliqué dans les vieilleries habituelles – c’est pourquoi j’ai préféré des nouveaux écrivains qui développaient cette tradition. Tout a commencé avec un fanzine occulte appelé « Nuit Isis » – un magazine thélémite indépendant & catholique – et dont la première livraison me valut d’être expulsé de l’OTO (Typhonian).

DE : Peux-tu nous dire pourquoi ?

[Mogg Morgan] J’avais publié un organigramme de l’OTO & sa structure qui avaient été transmis pour discussion par le chercheur Peter Koenig spécialisé dans l’OTO (je suppose que tu le connais – nous avons publié quelques-uns de ses premiers travaux) – Kenneth Grant pensait que cela sous-estimait sa position comme Chef Extérieur de l’Ordre bien qu’aujourd’hui il ait abandonné cette prétention – il n’était pas très chaud à l’idée d’un débat ou d’une discussion ouverte sur ces choses – on m’avait demandé d’imprimer une « Véritable histoire du Typhonian OTO » avec toutes ces histoires d’Atlantide – ce que j’ai fait mais pas assez et j’ai donc été traîné en procès devant un tribunal international [en mon absence] et exclu. J’avais aussi blessé Kenneth Grant par mon implication dans une organisation anti-thélémite comme le CND. Quoi qu’il en soit, je suis aujourd’hui de nouveau en bons termes avec Kenneth – d’aucuns disent qu’il est même plus sympa quand on n’est pas un membre de l’ordre – membres qu’il ne voit que comme des accessoires de sa Véritable Volonté – ou un truc du style.

Mandrake a aussi produit une sorte de « livre de cuisine » pour un ouvrage de tourisme, « Strange Oxford » [non traduit en français] – les mystères de la terre – quelque chose que j’ai toujours aimé et utilisé dans ma magick – voir par exemple « paysage érotique » dans l’un de nos premiers livres de Katon Shual sur la magick sexuelle.

Beaucoup ont aimé ce chapitre qui est le meilleur de tous. Mandrake a pris son envol à partir de ce moment-là – je sentais qu’il était impossible de faire publier ce genre de choses qui me plaisaient par les maisons d’édition existantes – « Elements » [note de Dave : une maison d’édition new age aujourd’hui défunte) n’aurait jamais distribué des livres traitant de magick sexuelle ou quoique ce soit avec les mots magick & sexuelle dans le titre – mais ils étaient devenus si importants et aujourd’hui ils ont pourtant disparu, je suppose qu’en définitive leur karma les a rattrapés ! ;)

LIRE  Le chant du Signe

La grande percée pour nous fut après notre rencontre avec Jan Fries & Nema à une cérémonie Maatienne [Maat, groupe magicke qui est travaille en Angleterre] à Silbury vers 1986 – Lionel Snell était également présent. Gavin de Fulgur Press nous avait déjà recommandé le petit livre de Jan sur les sigils qui circulait en privé à cette époque. Je lui ai parlé et lui ai dit qu’il ne manquait presque rien pour en faire un livre, et je lui suggérais d’y ajouter un peu d’Austin Spare ce qu’il trouvait peu original (non pas le matériel d’Austin mais le fait d’ajouter ses oeuvres aux seules fins d’éditer un livre] et il a ainsi écrit son livre que vous pouvez vous procurer sur le site de Mandrake.

DE : Oui, un excellent livre pratique – et bien sûr tu as imprimé aussi « notre » Ramsey Dukes (What I did in my holidays – ou via Mandrake). Les titres de Mandrake n’entreront probablement jamais dans la liste des best-sellers du fait de leur sujet, mais quelles sont vos prévisions de ventes pour, disons, un reprint de Crowley, ou un ouvrage traitant de magick ?

[Mogg Morgan] Et bien, j’espère toujours entrer un jour dans la liste des best-sellers – publier, c’est un peu jouer – il y a des problèmes avec la corruption institutionnalisée du monde de l’édition – mais les choses s’améliorent – le livre de Snoo Wilson I Crowley s’est vendu a près de 2000 exemplaires & devrait encore mieux se vendre – mais il y a beaucoup d’ignorance à son sujet & des préjudices aussi – le Caliphate OTO le hait & il a rendu Kenneth Anger très en colère, il a même commencé avec ses histoires d’envoyer des saletés par la poste – en réalité, Ben Fernee a vendu récemment un ensemble de lettres envoyées à Symonds par Anger – un ensemble de sortilèges en connexion avec le livre de Symonds The Great Beast – qui était tout aussi haï par l’OTO, pensant qu’il les ramenait 1000 ans en arrière – ils avaient tort à ce propos – je pense que c’est toujours un aussi bon livre – publié en 1951 – mais Anger s’est fâché et il a posté un sort à Symonds presque toutes les semaines. Et tu peux imaginer que nous avons eu droit à peu près au même traitement – juste un peu – il nous a retourné le livre complètement annoté : ) et il y a mis assez bien de lui-même dedans.

LIRE  Interview de Graham King du Musée de la Sorcellerie en Cornouailles

DE : Ce livre annoté doit être une oeuvre d’art sans prix aujourd’hui : ) fais-y attention !

[Mogg Morgan] : Il semble que ce n’était pas assez sérieux pour lui, ah ! – aujourd’hui ses films ne sont plus frivoles comme auparavant – Je suppose qu’il a perdu son sens de l’humour au cours des ans…

Les thélémites peuvent parfois se sentir inconfortables avec des pièces de fiction au sujet de Crowley ou d’autres « héros ». I Crowley semblait destiné à être l’un de ces livres que les gens comprennent de travers. Mais personnellement, je pense qu’il est très sain de rire ensemble des côtés ridicules de notre histoire. J’ai été sincèrement surpris de voir combien Anger s’est énervé au sujet de ce livre, et comment l’OTO a chercher à le faire disparaître. J’avais toujours pensé que les films d’Anger partageaient un sol commun avec la trajectoire littéraire de Snoo Wilson. Ils font partie de la même histoire. Tout comme les films d’Anger sont idiosyncrasiques, et certains (comme « Rabbit Moon ») proviennent de la même tradition de la Comedia del Arte – je pensais donc qu’il devait avoir compris comment tout cela fonctionnait.

[Mogg Morgan] Pour revenir à la question de départ : le livre Helrunar de Jan Fries s’est vendu à près de 7000 copies et réimpression est en cours !

DE : Et il doit il y avoir des titres qui te donnent de la joie ou te surprennent par leur succès, non ?

[Mogg Morgan] Et bien, en fait ils me donnent tous du plaisir – aucune n’a eu de raté même si certains ont eu quelques problèmes – de synchronicité par exemple – comme lorsque The magical dilemma de Victor Neuberg est sorti. Une maison rivale nous a causé un invendu de 2000 copies, mais cela s’est bien terminé en fin de compte.

DE : Et tu dois aussi recevoir pas mal de manuscrits, non ?

[Mogg Morgan] Oh oui, beaucoup plus que ce que je ne peux en lire en ce moment – je reçois avec plaisir les lettres ou des soumissions de premiers chapitres, et je fais mon possible pour les lire mais si je n’accroche pas au premier paragraphe, alors je ne continue pas ma lecture – cela doit t’accrocher – il ne sert à rien d’avoir un bon passage au chapitre 23 : )

DE : L’un des risques d’interviewer un éditeur est de le voir alors submergé de propositions de livres. Pour ceux qui veulent soumettre une idée sérieuse de livre à Mandrake, suivez les instructions qui suivent, envoyez une enveloppe si vous utilisez la poste et soyez patient !

[Mogg Morgan] L’Email est okay accompagné d’une lettre initiale, mais nous effaçons toutes pièces jointes non sollicitées – si vous ne pouvez dire en 1 page ce que vous avez à dire alors c’est que vous devez améliorer votre écriture – après cela nous demandons une épreuve du manuscrit si cela correspond à ce que nous faisons – beaucoup d’écrivains devraient faire plus attention à leur manière d’écrire – peut-être en suivant des cours d’écriture ou en utilisant les services d’un relecteur afin d’affiner leur travail, et je conseille deux livres [qui ne sont pas disponibles en français] : The Writer’s Journey : Mythic structure for storytellers and screenwriters et l’ouvrage de James Fenton Introduction to English poetry.

DE : Et tu as organisé l’Oxford Golden Dawn Society, ainsi que de nombreuses conférences sur Thelema ?

[Mogg Morgan] Oh oui, la toute puissante OGDOS est toujours en activité bien que nous ne puissions pas tenir autant d’événements comme le Thelemic symposium – question d’argent – nous avons besoin d’un sponsor en ce moment – je ne peux simplement pas supporter le risque financier – mais j’ai l’espoir que les choses changeront bientôt – bien qu’il semble que la nouvelle génération de magiciens reprenne le flambeau & parfois je pense qu’il serait mieux de passer du temps à sortir des livres et d’écrire mes propres expériences. En fin de compte, les gens veulent bénéficier de contacts avec une soldatesque de magiciens – un groupe de travail, et ainsi, je suis en train, au travers du groupe de la Loge Noire de faire un peu plus que cela – et l’on peut entrer en contact en envoyant un mail à OGDOS. Et j’espère aussi étendre ces cours via l’e-learning [enseignements par le net] pour ceux qui ne peuvent se rendre à Oxford.

LIRE  Ainsi vous croyez à la magie ? Êtes-vous un « illusionné » ?

DE : Et mis à part publier tu écris aussi ?

[Mogg Morgan] j’ai passé beaucoup de temps à présenter les idées d’autres artistes/magiciens et ce serait bien d’avoir quelques années pour écrire les miennes. En réalité, j’ai probablement commencé à éditer comme une manière de placer mes propres idées – j’avais des problèmes pour trouver un éditeur pour mes livres et donc j’ai créé ma propre maison d’édition – mes propres oeuvres ne sont qu’un faible pourcentage – j’ai peut-être fait quatre livres en tout – le livre de magick sexuelle Medicine of the Gods et plus récemment English Mahatma sont des sortes d’essais d’exploration de quelques mythes au travers de la fiction – et j’ai une suite Pan’s Road mais j’attends que Mahatma soit sorti – j’ai pris la résolution de ne pas entreprendre trop de projets & de devoir les laisser à moitié terminés – et je veux aussi préparer « The Good Satanist » pour la fin de cette année – en espérant que je sois toujours là & n’ai pas été tué pour The Cannibal Within qui selon Mike Howard est le produit d’un esprit véritablement malade.

À suivre… Mogg dans notre prochaine interview nous parlera du tantrisme.

Mandrake.

The Oxford Golden Dawn Society.

Occult E-books rencontre Mogg Morgan de la maison d’édition Mandrake. Traduit de l’anglais par Spartakus FreeMann, Libertalia, juillet 2002 e.v.