Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 13 juillet 2019

Le Grand Livre de la Nature ou L’APOCALYPSE PHILOSOPHIQUE ET HERMÉTIQUE. 

OUVRAGE CURIEUX dans lequel on traite de la Philosophie Occulte, de l’intelligence des Hiéroglyphes des anciens, de la Société des Frères de la Rose-Croix, de la transmutation des métaux, et de la communication de l’homme avec des Êtres supérieurs et intermédiaires entre lui et le Grand Architecte.

Nous présentons ici la réédition effectuée par Oswald Wirth en 1910. Nous n’avons conservé que l’Apocalypse et retiré les éléments alchimiques que nous publierons par ailleurs.

Le lecteur perspicace lira dans les pages qui suivent un récit de l’initiation maçonnique voilée sous un langage alchimique; les deux sentiers étant, en réalité, un.

L’auteur “D.”, qui n’est autre que Duchanteau (parfois écrit du Chenteau, Touzay de son vrai nom), était membre d’une Société de Philosophes Inconnus et il se révèle dans ce livre comme Philalèthe ou Ami de la Vérité, obédience maçonnique qui fut fondée en 1773 par des membres de la R∴L∴ « Les Amis Réunis », à Paris.

Outre ce curieux ouvrage, on doit également à Duchanteau la Carte Philosophique et Mathématique Accompagnée du Calendrier Magique et Perpétuel dont nous avons parlé dans l’article sur la Virga Aurea.

Le but des Philalèthes était de construire une Maçonnerie véritable au sein de la Maçonnerie. Après avoir été reçu successivement Apprenti (1e), Compagnon (2e) et Maître (3e) au sein de Loges bleues, l’adepte passait, avant de devenir Pilalèthe (12e), par les initiations suivantes : grade d’Elu (4e), de Maître Ecossais (5e), de Chevalier de l’Orient (6e), de Chevalier Rose-Croix (7e), de Chevalier du Temple (8e), de Philosophe Inconnu (9e), de Philosophe Sublime (10e) et d’Initié (11e).

LIRE  Dialogue entre la Nature et le Fils de la Philosophie

Parmi ses membres on comptait : Savalette de Langes, Thiroux de Gervillers, le marquis de Clermont-Tonnerre, le comte de Stroganov, le comte de Salignac-Fénelon, Court de Gébelin (auteur du « Monde primitif comparé avec le Monde Moderne »), le baron de Gleichen (qui fera mention des travaux alchimiques de Duchanteau dans ses Mémoires), le marquis de Chefdebien… et Duchanteau, auteur du présent ouvrage, kabbaliste et alchimiste qui meurt en 1786 des suites d’une expérience d’alchimie physiologique tentée au sein de la Loge des Amis Réunis.

Les Philalèthes furent en rapport avec tous les mouvements de leur époque étudiant le Mysticisme, la Kabbale, la Magie, l’Alchimie, le Magnétisme, etc.

En 1781, ils entrèrent en possession des archives du Tribunal Souverain du rite des Elus Cohens, fondé en 1754 par Martinès Pasqualis.

Le Grand Livre de la Nature ou L’APOCALYPSE PHILOSOPHIQUE ET HERMÉTIQUE, Duchanteau.