Le Reiki : Présentation par Christophe.

La plupart d’entre vous ont sans doute déjà ne fut-ce qu’entendu parler de cette méthode de médecine alternative, que certains qualifient de ‘nouvelle’, et qui se répand de plus en plus dans tous les milieux. Ceux ont eu la curiosité de faire une recherche Internet ont dû trouver des milliers de sites, certains vantant la qualité chrétienne du Reiki, d’autres son affiliation bouddhiste… voire un rattachement aux travaux énergétiques de la wicca ! Ces mêmes personnes ont sans doute été déroutées devant la multitude de sous-systèmes du Reiki (le Karuna-Ki en tête) et ont probablement arrêté net leur recherche en découvrant le prix exorbitant des initiations.

Pour toutes ces personnes, cet article va essayer d’éclaircir certains points du Reiki, et en profiter pour en donner un aperçu global à ceux qui le découvrent.

Le Reiki : Présentation

Un brin d’histoire :

La plupart des praticiens Reiki s’accordent pour dire que son créateur est Mikao Usui, un docteur chrétien ayant vécu à la fin du 19e siècle. Celui-ci aurait découvert un manuscrit sanscrit décrivant la méthode de guérison utilisée par Bouddha et, suite à une longue méditation, aurait reçu une initiation divine sous la forme d’une lumière aveuglante. Dès lors, Usui découvre qu’il peut guérir les malades en leur imposant les mains, même ceux jugés incurables ! Pendant de nombreuses années, il se consacreà la pratique du Reiki, avant de s’éteindre à un âge honorable, non sans avoir auparavant transmis l’initiation à son unique disciple.

Cet initié en initia plusieurs autres, qui en initièrent d’autres, et ainsi de suite, jusqu’à ce que la pratique du Reiki couvre les cinq continents.

Aujourd’hui, le Reiki se décline en de nombreux sous-systèmes, et autant de nouvelles initiations hors de prix. Aux quatre symboles d’origine se sont ajoutés des centaines d’autres, et le diplôme de reconnaissance officielle à l’affiliation d’Usui coûte la bagatelle de 10,000 euros…

L’énergie Reiki, et ses effets :

Usui choisit les idéogrammes « Rei » et « Ki » pour son système, afin de souligner l’origine universelle et infinie de l’énergie qu’il a redécouverte.

Il s’agit en effet, non pas d’utiliser sa propre énergie vitale, mais bien une énergie extérieure, et de la retransmettre ensuite par la paume des mains. Pour ce faire, il faut avoir reçu une initiation, dont la tâche principale est d’élargir les canaux d’énergie du corps, et de permettre aux chakras de canaliser cette énergie.

Le Reiki entre par le chakra situé au sommet de la tête et s’écoule dans tout le corps. C’est au niveau du chakra du cœur que le Reiki est « centralisé » ; une partie est redirigée vers les chakras des paumes, par lesquels il s’écoule, mais dans certains cas, le Reiki jaillit directement du chakra du cœur. Transmis à un être vivant ou un objet inanimé, le Reiki a pour effet immédiat de vivifier ce réceptacle. Les êtres humains, les animaux, et les plantes, guérissent, sont fortifiés, revitalisés. Les objets ou les endroits sont purifiés. Certains vont jusqu’à dire que le Reiki augmente la qualité nutritive des aliments, ainsi que leur goût.

L’origine et la nature du Reiki sont dès lors des questions inévitables, d’autant plus qu’il n’existe aucune réponse satisfaisante ! Certains disent que le Reiki vient de Dieu, d’autres le comparent au Shefa que les kabbalistes connaissent bien, mais qui peut dire qui a raison ou tort ? Pour ma part, je me contente d’admirer la sagesse d’Usui, qui s’est contenté de le qualifier d’universel et infini, sans essayer de lui donner de couleur, malgré ses croyances personnelles.

Par contre, s’il est une chose sur laquelle presque tous les praticiens s’accordent, c’est la nature toujours positive de l’énergie du Reiki en tant que telle. Il est possible que d’autres énergies moins positives soient transmisses en même temps que le Reiki par un praticien mal intentionné, mais le Reiki en lui-même ne peut jamais faire de mal.

S’il est indéniable que le Reiki guérit, ce serait une grave erreur que de le cantonner à ce seul rôle. Nous autres, occidentaux, avons pour fâcheuse habitude de considérer la maladie plutôt que ses causes. Lorsque nous sommes malades, nous prenons une poignée de pilules roses ou vertes, et nous espérons que cela suffira à mettre un terme à tous nos maux. Est-ce que cela fonctionne ? Oui… Dans la plupart des cas et pour un certain temps. Je ne parle même pas du stress, maladie de l’homme moderne par excellence, mais qu’en est-il des maladies dites chroniques ? Des maux psychosomatiques ? Et surtout, pourquoi cette résurgence cyclique de maladies anciennes qu’on croyait guéries ?

Les niveaux d’actions du Reiki :

Les Orientaux posent comme principe que tous les maux physiques ont une origine psychologique, et c’est exactement cette voie de pensée que sont censés suivre ceux qui pratiquent le Reiki.

Lorsque Usui débute sa pratique du Reiki, il soigne gratuitement tous ceux qui le désirent. Lorsque, plusieurs années plus tard, il rencontre ces mêmes personnes, souffrant à nouveau des mêmes maladies, il comprend que guérir le corps ne suffit pas. Il découvre rapidement qu’une guérison complète ne peut se faire que si le malade est décidé à travailler sur les causes de son mal, et appliquer des changements de vie et de mentalité en conséquence. Usui pose alors cinq principes de vie donnant des lignes de conduite pour conformer son mode d’existence à un modèle de vie saine.

Je n’énoncerai pas ces principes ici, car je n’adhère pas à la généralisation qu’ils supposent, mais je souligne le message qu’ils incarnent ; se changer soi-même pour se guérir soi-même.

Le Reiki est un instrument idéal pour cette guérison complète. Son action première est de soulager le corps, de le guérir. Son action secondaire, plus subtile, mais plus profonde, est de mettre en lumière les causes ayant amené à l’état de malade. Que ce soit une vieille blessure égotique du passé, une relation amoureuse devenue drainante, ou un boulot trop stressant, le Reiki dévoile aux personnes à l’écoute les barreaux de la prison qu’ils se sont eux-mêmes construits. Libres à eux de se libérer, de se changer… ou de rester prisonniers volontaires.

Déchéance d’un don :

C’est précisément ici que le fric s’est mêlé du Reiki. À l’origine, le praticien Reiki demandait une offrande à son malade, un acte symbolique certifiant que la valeur du Reiki est comprise, et que les changements requis seront apportés. Mais difficile de résister à l’appel de l’argent facile. L’offrande symbolique est devenue liasse de billets dénuée de sens. Et si le patient ne travaille pas sur lui-même, tant mieux ! Après tout, s’il redevient malade, il fera à nouveau appel à son praticien Reiki.

En parallèle, la simplicité du système d’Usui ne satisfaisait pas certains, qui décidèrent de le compliquer, de l’alourdir de règles, et d’ajouter de nouveaux symboles, au gré de leur imagination. Qui dit nouveau système dit nouvelles initiations, elles aussi très chères.

De nos jours, beaucoup trop de praticiens Reiki ne voient plus que l’aspect superficiel de leur système. Le Reiki guérit le corps. Point final. Le Reiki est payant. Point final. Les séminaires d’initiation se font à la grosse louche, dix ou quinze personnes à la fois, des inconnus, sans chercher à transmettre la sagesse de la méthode d’Usui. Un week-end d’initiation est censé suffire, diplôme à l’appui…

La Maîtrise de sa propre vie :

L’ego est un grand ennemi des praticiens Reiki, car la pratique optimale implique un laisser-aller complet. Le praticien doit accepter de n’être qu’un conduit pour une énergie qui le dépasse souvent. C’est le Reiki qui soigne, pas le praticien, et tenter de contrôler ou d’influencer le Reiki est le meilleur moyen pour échouer.

Recevoir la première initiation Reiki, c’est donc signer une sorte de contrat avec soi-même. D’un côté, rester humble en acceptant de n’être qu’un outil pour l’expression d’une force universelle, de l’autre, affiner sans cesse cet outil. Pratiquer le Reiki, réellement, pas juste pour guérir bobonne ou épater la galerie, c’est accepter de chercher au fond de soi, rouvrir ses anciennes blessures mal cicatrisées, et de faire en sorte que la guérison soit complète. Contempler sa vie avec un autre regard, aussi. Car si l’apport de changements est indispensable pour le malade qui souhaite guérir, pour le praticien Reiki, c’est un procédé constant. Son corps est perpétuellement parcouru par le Reiki, et l’initiation, irréversible dans la plupart des cas, a mis en branle des changements de conscience qui peuvent difficilement être endigués. Les personnalités refoulées refont surface, le désir d’être authentique devient de plus en plus fort.

Le dernier grade du Reiki est celui de Maître, un terme qui mérite d’être nuancé dans le cadre du Reiki. Le Maître Reiki est celui qui a maîtrisé sa propre vie, celui qui sait ce qui est positif ou négatif pour lui, celui qui est libre d’accepter ou de refuser l’influence que le monde extérieur veut lui imposer. J’ai vu des Maîtres nouvellement initiés quitter leur emploi, divorcer, ou déménager vers des pays étrangers, sous l’impulsion d’une volonté d’être trop longtemps ignorée. Le but ultime d’un Maître est d’ETRE.

C’est cet objectif que j’encourage mes quelques initiés à poursuivre. Être à l’écoute d’eux-mêmes, s’émanciper pour redevenir authentiques…

J’espère que ces quelques lignes vous auront donné l’envie d’en savoir plus sur ce système tellement simple, et pourtant tellement puissant. J’espère que vous trouverez un Maître qui vous conviendra, et saura enseigner correctement ceux qui le désirent. D’une façon plus générale, j’espère avoir apporté quelques précisions et répondu à quelques questions.

Plus sur le sujet :

Le Reiki : Présentation © Christophe, 2003.

Image par Okan Caliskan de Pixabay

Rejoindre la Communauté d'EzoOccult sur Facebook

Le Groupe Facebook a pour but de réunir les lecteurs du site et de la page afin d'échanger sur les sujets qui nous tiennent à coeur.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à vous abonner à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications.

23 réflexions sur “Le Reiki : Présentation”

  1. J’ai lu avec attention votre article. Effectivement le Reiki interpelle mais… Oui ça fonctionne mais un bon magnétiseur qui allie magnétisme et spiritualité en fait tout autant et soit dit en passant, sans 1er degré, 2ème ou 3è ou maîtrise où il aurait dépensé une petite fortune pour des initiations qui sont tant soit peu simoniaques.

    J’ai une librairie ésotérique et ce métier me force à rencontrer beaucoup de gens, j’ai une place privilégiée dans l’information et la lecture. J’ai bien dû en rencontrer une bonne quarantaine de ces maîtres reiki et non maîtres, qui, pour la plupart, loin de travailler sur leur égo boursouflé, en ont plein la bouche de leur reiki et de leur maîtrise, considérant les autres techniques de guérissage et les autres guérisseurs comme des nullités. Les praticiens de reiki dans l’humilité se comptent dans ma région sur les doigts, je vais être gentille, des deux mains. Mais hors du Reiki, point de salut, seule la technique exotique est salutaire. Parmi les reiki-men et women beacoup de perturbés en quête de pouvoirs et de merveilleux. Sans aucune connaissance de la constitution occulte de l’homme, ils jouent des chacras et des pierres et cristaux qu’ils posent sur les pauvres péquins en toute ignorance. Parfois ça marche si l’on a affaire à un malade maniaco-dépresso-hytérico et qui a surtout besoin que l’on s’occupe de lui. Je connais même des prêtres et des évêques (non romains s’entend)qui pratiquent le Reiki. Auraient-ils tout à fait oublié ce qui leur a été transmis, la possibilité de guérir des âmes et donc aussi des corps. Plus d’exorcisme, ce rituel de guérison, du Reiki ! J’ai vu un 2ème degré reiki s’attaquer aux problèmes d’une maison bâtie sur un ancien cimetière et je peux vous dire que ces défunts de terre chrétienne n’ont pas du tout apprécié les symboles Reiki qui furent projetés pour les calmer. Il a fallut repasser derrière avec de bons symboles chrétiens et moult prières. La thaumaturgie existe toujours mais actuellement l’Esprit Saint est remplacé par le Reiki. Dommage que le Maître Philippe n’ait pas connu cela ! De plus, l’égrégore du Reiki est de constitution récente et peu important Alors, en piochant dessus, que peut-on en attendre de réellement bénéfique ? Par contre, comme j’ai vu pas mal de maîtres Reiki dijoncter, je ne suis pas certaine qu’il n’y ait pas de la manipulation en amont. Il y a eu « le corps miroir », l’énergo-chromo-kinèse, l’énergie universelle et le reiki, enfin, les reikis devrais-je dire. N’oublions pas qu’avec le reiki nous subissons un marquage de symboles. Certes, ils sont maintenant mentionnés dans beaucoup de livres, mais moi je regrette, j’ai subi un marquage important à mon baptême et je ne tiens pas à en superposer un autre, celui du reiki. Quant à l’énergie de guérison (et même à distance), elle vient quand je la lui demande.

  2. je trouve ça dégoûtant vous vous prenez pour dieu et des docteurs. Si vous êtes si fort que ça alors pourquoi ne pas nous donnez les recettes miracles contre le cancer, etc. ?????.Vous vendez du rêve à des pauvres gens qui n’ont presque pas de sous pour vivre surtout à des personnes de certaine âges qui croient qu’ils vont se guérir eux-mêmes alors que tous savons des gens âgés finissent par mourir un jour et que certaines maladies ne peuvent pas les sauver soit par faute d’argent pour les recherches ou trop âgé ; votre inconscience à embobiné mon père et moi je ferai tout pour vous démasquer et de ne plus jamais avoir le droit de profiter des pauvres gens.

  3. Ma position me semblait avoir été suffisamment claire dans mon texte, mais au vu d’un mail reçu hier, il semble que non. Je vais donc employer des majuscules et des phrases courtes pour être bien compris ;

    NOUS NE SOMMES PAS DES FAISEURS DE MIRACLES.
    LE REIKI N’EST EN AUCUN CAS LA PANACEE UNIVERSELLE.
    LE REIKI NE DOIT JAMAIS REMPLACER UN SUIVI MEDICAL.
    LE REIKI SE DOIT D’ETRE GRATUIT.
    LE REIKI PRONE LE TRAVAIL SUR SOI COMME VOIE DE GUERISON.

    Je peux encore simplifier en faisant des phrases sans verbe et en employant des mots bi syllabiques, mais j’espère ne pas avoir à le faire.

  4. Il vous faudrait écrire au gouvernement français et à notre médecin ministre de la santé. Ils ont fait plus fort que tous les guérisseurs français réunis en une quinzaine de jours.Mais là, il va y avoir des économies de médicaments et de retraites à payer. La différence aussi est, qu’auprès d’un « guérisseur » on y va volontairement et on paye volontairement. Pendant la canicule, tous nos petits vieux et les personnes faibles sont morts avec une « non assistance de personnes en danger » avec ou sans compte bancaire bien garni.

  5. Il y a encore plus simple : parmi les praticiens du Reiki du magnétisme de toutes les techniques alternatives de l’Orient à l’Occident et parmi les médecins

    Il y a toujours des gens qui meurent, l’immortalité du corps ne nous ayant pas encore été donnée !

  6. 10 erreurs n’ont jamais faites une vérité, que la plupart des auteurs s’accordent a trouver une filiation chrétienne au Dr usui privilégie la version mythique mise en place aux usa pour vendre le reiki en occident et particulierement aux américains apres guerre. Originellement le terme reiki désigne les initiations shinto, elle meme copiés des kanjo (consécrations) du bouddhisme. La ou je suis opposé au reiki c’est sur un plan spirituel, a savoir le détournement commercial et mercantile qui en a été fait.

    Parenthèse a rappeller les siddhis (pouvoirs) développés ne se vendent pas et ne sont transmis par une seule initiation comme voudrait le faire croire un certain nombre de charlatans.

    Les yogis ou les retraitants quelque soit leur tradition partent en montagne ou ailleurs pour développer leur connection avec le divin ( le dharmakaya) en contrecoup de leur pratiques certains obtiennent parfois(c’est tjrs d’actualité) un don de guérison ou autre. Ont-il la faculté de transmettre ce don, dans une certaine mesure oui, mais le disciple doit ensuite suivre la voie pour faire fructifier.

    Avec le reiki il ne s’agit que d’argent, peu pour le premier symbole et de plus en plus chez pour les suivants. Quand on sait que le symbole de maitre : Daikomyo ne signifie rien de plus en japonais que la grande lumiere, il y a lieu de se poser des questions sur la santé mental et spirituel de nos contemporains dont certains ont été jusqu’a payer plusieurs dizaine de milliers de francs pour ce type de « secret »

  7. Je ne suis ni pour ni contre le Reiki, il est très légitime de vouloir trouver des modes de guérison, que ce soit d’auto-guérison ou pour son entourage, qui échappent à la médecine officielle et académique.

    Mais il me semble qu’un maître de Reiki ou de quelque autre mode de guérison que ce soit peut peut-être transmettre des techniques, mais certainement pas la guérison elle-même…

    La capacité surnaturelle de guérir est intransmissible, elle est simplement offerte par le Très Haut à quelqu’un au cours de son Initiation, et c’est souvent provisoire et non définitif, donc, impossible de s’installer dans la conviction et dans la certitude…

    C’est tout

    Mina

  8. …bonjour à tous ! J’ai lu avec intérêt cet article sur le « REIKI » et je connais dans mon entourage des personnes qui ont décidé de suivre cette voie. Sincèrement, ceux que je connais semblent y trouver un épanouissement, mais effectivement l’aspect financier m’a personnellement toujours un peu « gêné ». Cela dit et cela est mon point de vue personnel, je suis moi même dans d’autres voies spirituelles et plus particulièrement je pratique une « magie blanche » antique traditionnelle et méditerranéenne, en corse. Une tradition de transmission (proche du druidisme, transmission solsticiale etc…) mais « l’initié » ne doit jamais recevoir ni offrande, ni même remerciement et est tenu au devoir d’aide. Vous comprendrez aisément que l’argent est bien évidement exclus. Cela étant dit, nous excluons dans nos règles un quelconque moyen de subsistance par ou grâce à ces rites ! Donc pas de « professionnels. » nous devons avoir un travail et vivre comme tous, dans la communauté des hommes. Notre engagement (avec nous-même et sur d’autres plans) doit être désintéressé ! Vous comprendrez que les candidats ne se bousculent pas aux portes de ces genres d’Initiations… et c’est bien ainsi car cela ferme la porte aux faux prophètes et charlatans de toutes sortes. En ce qui nous concerne (les « signadori ») nous occupons de ceux qui viennent « naturellement » vers nous, et dans ce cas la c’est nous qui leur proposons nôtre aide, ou ils nous sont amenés.(les résultats sont étonnants, parfois stupéfiants et..merveilleux.) Ceci étant dit :

    …dans la voie « Reiki » est-il conseillé de tout lâcher sur le plan professionnel et la le problème se pose. Celui qui pratique les « soins » devra bien avoir un moyen de subsistance ? …Si le « maître Reiki » a déjà un moyen de subsistance aura t’il assez de forces spirituelles pour consacrer un peu du temps qui lui reste aux autres et ce « gracieusement » ?

    Ces deux questions posées, la définition du « Maître Reiki » reste à être expliquée.

    Le guide spirituel peut appartenir à un sacerdoce et ses moyens de subsistances sont donné par les dont des fidèles quelque soit les « églises » (chrétiennes, Bouddhiste, etc.

    Le médecin, le pharmacien, le kiné etc…Sont des professionnels qui ont des honoraires.

    L’homme qui a la chance d’avoir un toit, un travail et peut s’épanouir dans la communauté des hommes, peut donner un peu de ce que la vie lui offre en partage avec les autres.

    Je vous avoue ne pas trop savoir ou situer le « Maître Reiki » et aimerai être mieux éclairé, et l’avis de Gabriel est déjà de son point de vue, intéressant !

    …entendez bien qu’en aucun cas je ne tient à juger qui que ce soit !

    Mais seulement à comprendre un peu mieux cette voie encore floue dans mon esprit !

    Ventdusud.

  9. Le Reiki, Chi or Energie Universelle a ete experiencee par votre serviteur, il y a pas mal d’annees. C’etait apres une journee de travail ereintante sur le plan physique et mental ; sur le chemin de la maison, je me suis arrete sur la plage pour admirer le coucher de soleil avec la douce caresse d’une brise legere.en m’asseyant sur le banc, je jetais un coup d’oeil a ma montre, car je devais sortir ce soir-la, et je mem demandais comment je ferais tant que j’etais ereinte. Tandis que mon regard se perdait dans l’horizon, un changement se produisit ; tout ce qui m’entourait etait entoure d’une certaine energie vivante de lumiere.Puis je me mis a « vouloir » cette energie en moi, une volonte qui, contrairement a la volonte mentale ou physique,ne demandait aucun effort il suffisait simplement d’etre dans cet Etat de Paix Profonde.Je pouvais voir cette energie entrer par le sommet de ma tete et provenant des arbres, de la mer… enfin de tout ce qui m’entourait.Apres quelques instants je « reprenais conscience », si je peux m’exprimer ainsi, et jetais un coup d’oeil a ma montre ; une demi heure s’etait passee depuis que j’avais regarde ma montre, mais ce qui m’etonna le plus, c’est que je me sentais tout « ravigote », comme si j’avais passe l’equivalent d’une bonne nuit de sommeil.Mon energie etait au summum, et cela fut une grosse surprise pour moi, non seulement par l’experience que j’avais eue mais aussi par le resultat physique qu’elle avait eu en moi. Voila ce que je tenais a partager avec les differents lecteurs.

  10. Mina, comme vous avez raison en ce qui concerne le REIKI ! Si une chose est bien réelle, c’est que personne ne peut transmettre la capacité surnaturelle de guérir. Je viens d’en avoir la preuve par une amie qui a payé bien cher 1er et 2ème degré… en Reiki. Cette personne est persuadée, selon ce qui lui a été enseigné, qu’il n’y a rien de spirituel dans le Reiki… Il lui a été dit que seul « l’énergie Reiki » peut intervenir… Qu’il n’y a rien d’autre et qu’il faut avor eu « les mains déploquées » selon les degrés bien sur pour obtenir un résultet ! Elle mélange allègrement les pierres, la puissance des cristaux, ce qui lui a été indiqué comme« grille » de guérison où elle met photos des uns et des autres sous des cristaux différents, dans la même boite ! J’ai essayé de lui dire qu’il y avait un souci dans sa manière de procéder, la dame « maître de Reiki » qui lui a fait sa formation lui a dit que c’est de la jalousie et mon ignorance de la force Reiki qui me font lui parler ainsi. Ce qui fait que maintenant nous sommes « en froid » d’autant que je n’ai pas souhaité être « initiée » par cette dame, la somme demandée est, de plus, absolument astronomique. Toutefois, cette amie n’a eu qu’un résultat positif sur sa fille qui lui a dit avoir ressenti un regain d’énergie au cours d’une période de fatigue, pour les autres rien, sauf plusieurs « crises nerveuses » au moment de l’imposition des mains de mon amie, ces personnes étaient très perturbées, il y a eu un petit « drame » avec le mari de l’une d’elles. Pouvez-vous me donner votre sentiment sur les faits que je viens de vous relater ? Merci

  11. Jean-Marc le Gypaète

    Bon jour à tous, pour moi un stage quel qu’il soit ne fait pas de la personne en question un thérapeute, Reiki ou autre, il s’agit d’abord de travailler sur soi avant de se permettre d’aider par une énergie, « quelle qu’elle soit », son prochain, j’ai vu trop de gens faire un premier ou deuxième niveau Reiki et se déclarer thérapeute Reiki… ou même la maîtrise… fric fric fric… Pour avoir de l’eau claire d’une eau boueuse, il faut la faire passer à travers un filtre propre, l’énergie est pareille à cette eau sauf qu’au départ elle est pure elle, et que là le filtre ou la personne qui la reçoit est « sale » entre guillemets… de ses peurs, de ses phantasmes, de ses refus, de son Ego, et de son mental, ne pas déverser tout cela sur le patient qui se met en confiance entre vos mains est en soi un acte d’Amour véritable, de respect surtout, et la preuve d’une conscience élevée, il faut avant toutes choses et avec compassion nettoyer le filtre que nous sommes. Les trois quarts des praticiens Reiki ou appelés comme tels, n’ont « jamais » travaillé sur eux avant de travailler sur les autres, en toute humilité je reconnais que je ne peux rien sans l’aide de cette énergie universelle, et pas plus dans le domaine thérapeutique que dans celui de la vie de tous les jours, et je ne me dis pas non plus thérapeute, ni surtout Guérisseur comme j’ai déjà entendu également trop souvent. Amicalement mes amis, retournez aux sources même de l’Amour et du respect de vous-même, avant de vouloir le faire pour les autres. Jean-Marc Le Gypaète .

  12. Bonjour,

    excellent article qui positionne bien les origines altruistes du maitre originel (même s’il a pu au de là de son illumination s’inspirer de techniques pre-existantes) et les dérives malheureuses que l’on peut voir parfois en occident.

    Toute intention posititive et sincère à l’égard d’autrui et porteur du germe de la guérison. Donc il n’y a pas de raison que cela ne marche pas…

    L’insistance qui est mise et répétée en ce qui concerne le Reiki sur le fait que le Reiki-man ou woman n’est qu’un outil, un moyen, un transmeteur de l’energie universelle (qui grace au passage du premier degré est habilité à être un canal) me fait penser que le Reiki-man ou woman ne recupère pas de charge negative lorsqu’ils prodiguent ses « soins ».

    On considere que d’un point de vue karmique, l’aide d’une personne en souffrance ou en difficulté peut entrainer une « dette » de la part de celui qui la reçoit et une « charge » pour le premier et qu’il est parfois preferable de creer un echange symbolique aussi minime soit il pour que les comptes restent « stables ».

    Parce que dans ce cas, il y a une sorte de transfert de sa propre « energie ».

    Dans le Reiki cette notion de source universelle est reprise dans multe livre… je ne comprends donc effectivement pas, tout comme certains d’entre vous ce qui motiverait l’argumentation d’un monayage quelconque de ce « même pas don »… (non que je considère du tout non plus qu’il faille monayer un don mais c’est une autre histoire)

    En même temps, je sais que je ne sais pas tout ;-)

  13. bonsoir mes amis, je crois qu’il faudrait savoir que là où il y a un faux ce que qlq part il y a eu un vrai qu’on a taché de copier peut être sans succès !tous les maître REIKI n’ont pas la mme expérience mais un fait est vrai que celui qui travaille sur lui afin qu’il devienne ce canal sans confusion de cette energie le fait avec beaucoup de succès auprès de certaines personnes qui souffrent.j’ai vu sur le net un sujet sur les preuves cliniques du REIKI,aussi il y a la photo KIRLIAN qui peut témoigner de la vibration spéciale,donc en résumé soyons prudent et demandons à nos maîtres de ne pas monayer les séances de guérison au point de decourager ceux qui le sollicitent ;aussi les initiations aux prix exhorbitants resteront mal perçues malgré que les témoignages sont nombreux en amérique latine ,en asie ,en arique.peut être en europe il faudrait encore vérifier surtout que rien ne coute moins chère avec les taxes… RICARDO

  14. Bonjour à tous,

    Ce blog est intéressant de part le fait des avis divergeants sur la question du reiki. Alors, comme je suis un nouveau venu dans le monde du reiki, je me dois de me positionner dans ce texte et répondre d’une manière globale à l’ensemble des questions et suggestions posées par toutes les personnes qui s’interrogent sur le sujet.

    J’ai effectivement depuis 1 mois été initié directement au reiki 2 pour la modique somme de 0 € par un maître qui justifie de sa lignée avec Usui et qui lui a du payer ses initiations.

    Depuis lors, j’ai entammé un réel travail sur moi et ma façon de percevoir la vie. Ce que je peux dire d’une manière certaine, le reiki fonctionne sur moi et sur les autres. Les manifestations sont en grande partie une immense relaxation suivie d’un bien-être. Sur moi, je constate une guérison de mes petits troubles répétitifs (rhume, grippe, maux de dos, stress,…) le tout étant lié.

    Car ce que je comprends et percois, c’est que la cause de ses maladies répétitives sont en faites pour le principal des blocaques émotionnelles se situant dans le « non lacher prise de notre mental égoiste »…

    Mise à part un énorme travail d’introspection lorsque l’initiation a lieu, la simple guérison sur une personne permet de relacher les tensions et rendre plus serein et calme cette même personne.

    Alors, je voudrais juste dire pour les sceptiques que cette énergie est universelle, que l’initié est un canal de cette énergie et que cette énergie va aider à soigner une partie ou l’entiereté des maux des patients traités.

    Et ceci est prouvée scientifiquement dans le livre « la quintescence du reiki » au chapitre 9 écrit par William Lee Rand.

    Pour les problèmes d’argent, il est évident qu’un nombre de personnes exercant le reiki le font par pure intérêt financier, l’énergie en est elle modifiée, je ne peux pas le dire.

    Je voudrais conclure par ces quelques mots : « Nous sommes tous un et en même temps sommes tous nous mêmes, le temps du changement est venu, l’humanité a besoin d’Amour et le reiki en fait partie intégrante »

    Alors s’il vous plait, que ce soit par le reiki ou par d’autres méthodes alternatives, croyez en cela et ressentez la vérité dans vos coeurs, seuls la sont les réponses à vos questions.

    AO META KIACI Cédric

  15. je precise que je suis retraité de l’industrie pharmaceutique

    le reiki n’est pas une medecine , il n’est meme pas

    son complement ( exercice illegal de la medecine )

    une personne dit que le reiki est gratuit , c’est faux

    http://www.jeveuxvivremonreve.org/page7.php

    ( bien lire ce lien et vous verrez que cette personne

    les tarifs qu’elle pratique sont exhorbitants ) la preuve ci-dessous

    Sur les tarifs : 200 euros pour environ deux heures d’entretien, vous ne

    trouvez pas que vous exagérez ?

    C’est vrai que, calculé ainsi, un tarif horaire de 100 euros pourrait sembler excessif. Cependant si vous voulez vous donner la peine de tout comptabiliser, de retirer de cette somme le coût des transports (mes frais de déplacement dans Paris ou les 50 premiers kilomètres du trajet hors 75 sont à ma charge), des appels téléphoniques, des impressions, des frais d’envoi, … , des impôts et cotisations diverses, et d’ajouter aux deux heures passées chez vous le temps des trajets, des recherches, de la rédaction du compte-rendu… Faites donc le calcul vous-même et vous verrez que je suis loin de mettre dans ma poche cent euros pour chaque heure de travail.

    gerard

  16. L’autre, c’est moi

    Nous nous aimions profondément, des projets plein la tête. Nous nous aimons toujours profondément, cependant…

    Il s’est fait initier au premier, second puis troisième degré.

    L’énergie est bien transmise lors d’une séance, c’est ainsi que je l’ai ressenti. Je suis convaincue qu’il se passe « quelques chose », que l’énergie passe, cependant…

    Le soucis c’est que ces initiations ont bouleversées notre vie de couple. Il a perdu toute notion de culpabilité (en soi c’est très positif) mais a des répercutions énormes sur notre quotidien. Jamais nous ne nous disputions. Aujourd’hui, pas un jour ne passe sans qu’il ne me fasse un reproche. Son visage a changé. Le reiki est-il donc si bon ? Puis il a commencé à « voir » (médiumnité) ses guides et se sent maintenant capable de guérir les foules. et ceci en trois mois ! En soi, ceci ne me gène pas plus que ça, pourquoi pas. Il est libre et je respecte totalement ses jardins secrets, il m’en parle avec plaisir par ailleurs. Mais comment continuer à aimer celle qui ne « sait » pas, qui ne « voit » pas, qui n’« écoute pas » qui n’« avance » pas quand on est soi-même doué de pensée holographique ? Je redoute son élévation à la maîtrise. Il m’aime toujours mais des personnes cherchent à nous séparer de manière très habile. J’ai dû leur paraître trop solide… ?

    Je vais me battre pour adoucir tout ça. Reconnecter ses pieds à la terre en lui laissant la tête dans les étoiles, son canal et tout le reste. Tant que je serai libre.

  17. Bonjour à toutes et tous, je vous remercie de tous vos échanges.

    Je ne suis pas surpris des différentes réaction émotionnelles suite au post de Gabri-el mais, je vous prie de bien vouloir croire que les réponses de Cédric et celle de Gérard (pour les frais inhérents au déplacements) sont dans la voie de vérité.

    J’ai moi-même cherché dans de multiples voies, souffert de nombreuses fois mais, j’ai toujours persévéré dans la voie cardiaque.

    Je suis praticien Reiki Usui & Karuna, j’ai été initié contre rémunération il est vrai mais somme toute raisonnable au regard de certaines autres écoles symboliques, de développement personnel ou soi-disant mystiques.

    Il est vrai que le Reiki est une alternative thérapeutique universelle puisque c’est une technique énergétique naturelle, non-interventionniste mais, en fonction de nos recherches personnelles ou de notre taux vibratoire, c’est avant tout une formidable énergie d’élévation spirituelle.

    Le Reiki ouvre le pont de communication entre notre EGO et notre MOI supérieur développant ainsi notre capacité d’être à l’écoute de notre sagesse intérieure. Le Reiki est alors un chemin de liberté et d’Amour pour tous ceux qui l’entreprennent, un pas de plus vers le Bien, le Beau et le Bon.

    Pour finir, la fameuse inscription au seuil du Temple de Delphe « Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les Dieux » nous rappelle la base de toute recherche car une pensée juste mènera à une attitude juste qui mènera à une action juste.

    En foi de quoi, ceux qui ont eu les moyens de payer 10000€ d’initiation, n’ont eu que ce qu’ils cherchaient alors que la majorité d’entre-nous n’avons pas cette somme à investir de cette sorte. Et pourtant…sommes-nous en reste ?

    Pierre Ormel

  18. Mon cher Gérard Lemoine (l’auteur du commentaire qui est retraité de l’industrie pharmaceutique), j’aimerais que tu cesses de me harceler. Tant par téléphone que par mails que par des messages de dénigrement stupides.

    Tout d’abord, sache que je ne t’ai jamais autorisé à reproduire ici ou ailleurs le moindre paragraphe, la moindre phrase, la moindre expression de mon site que tu cites si gentiment ci-dessus. J’accepterais cela de la part de n’importe qui mais certainement pas de toi !

    Ensuite, sache que, quand tu apprendras à lire, tu pourras peut-être commencer à envisager de réfléchir pour pouvoir comprendre de quoi tu parles ! Comme d’habitude, depuis trois ans que tu me harcèles, que tu me dénigres, que tu me diffames, tu mélanges tout !

    Les deux cents euros demandés (auxquels tu fais allusion) ne correspondent nullement à une séance de REIKI, mais à un travail dans le cadre d’une entreprise organisatrice d’événements. Je n’ai de toute façon pas à me justifier à tes yeux.

    Avis à l’administrateur du site, pour la modération… Si vous souhaitez faire disparaitre ce « droit de réponse », libre à vous : je n’irai pas pleurer pour ce genre de censure. Mais pensez également à prévenir l’individu auquel je fais allusion ci-dessus que s’il continue à me chercher, ma patience risque, au bout de plus de trois années, d’être bientôt à bout ! Et si vous décidez de laisser passer ce commentaire, hé bien, merci, ça permettra au moins à vos lecteurs de se rendre compte que, quel que soit le thème abordé, ils rencontreront des gens qui se disent « bien pensant » et qui se permettent de diffamer d’honnêtes personnes sous le fallacieux prétexte que ces honnêtes personnes ne pensent pas comme ces « bien pensant » !

    J’ai toujours accepté de dialoguer avec tout le monde, qu’il s’agisse de gens « pour » ou de gens « contre », à propos de mes professions, ou de ma religion et de mes croyances, ou à propos du REIKI (puisque cet article parle de REIKI, autant qu’on le cite…). Mais dans « dialogue », il y a un sens de réciprocité qu’il est difficile d’appliquer avec certaines personnes un peu étroites d’esprit.

    Pour revenir au REIKI, bien que cet article date un peu, si vous souhaitez qu’on en parle, je suis à votre disposition (et pour parler de bien d’autres choses également).

  19. « À l’origine, le praticien Reiki demandait une offrande de la part de son malade, un acte symbolique certifiant que la valeur du Reiki est comprise, et que les changements requis seront apportés »

    A titre d’information, sachez qu’avec pas mal de mes confrères, nous travaillons encore de cette manière… Tout ce que nous demandons, c’est une demande initiale d’une part (je ne pratique jamais sur qui que ce soit sans sa demande expresse), et d’autre part une « offrande » qui peut être (le plus souvent) un peu d’argent (bon, bin, soyons clairs : je loue un cabinet de consultation à 220 euros pour chaque vendredi du mois, alors, je me vois mal le payer avec deux cents boîtes de coca-cola ! et il est vrai que, pour la majeure partie des gens, me « payer en monnaie de singe » ne fait pas très sérieux) mais j’accepterais sans problème qu’on m’offre un poulet rôti ou ce qu’on veut (et non comme le croyait ce brave Gégé, deux billets de cent euros pour une heure ou deux !).

    Je me rappelle d’une dame qui m’a « grassement » payé d’une initiation de premier niveau en m’offrant … un souper à la friterie du coin en sa compagnie (1 frite 2,00€ + 1 mayo 0.50€ + 1 cervelas 1.80€ + 2 boîtes de coca zéro 3,00€) ! Ma dernière « patiente », sans le sou, m’a « payé » avec une « offrande » qui était vraiment une folie qu’elle avait achetée exprès pour moi : une bouteille de 50cl de « faux schweppes » d’Aldi ou de Lidl, à moins d’un euro, parce qu’elle sait que j’adore boire quelque chose qui pétille sans alcool et ça m’a fait autant plaisir (et même plus plaisir !) qu’un riche client qui me tend un billet de cinquante euros sans même y penser…

    En ce qui concerne une éventuelle initiation, pas question non plus de la pratiquer « par lots de douze » ! Et non seulement je « donne mes cours » (et je pratique les initiations) durant un week-end, mais, sachant pertinemment bien que ça ne suffit certainement pas, et qu’il faut une introspection correcte et un « suivi » pour arriver à « pratiquer » un minimum, je propose – gratos, évidemment – de « suivre » mes élèves tant qu’ils le souhaitent ! Mais évidemment, ça, mister Gégé oublie de le signaler…

    Tout ce que je demande, c’est que mes dépenses (location de salle, location de cabinet, trajets, boissons, …) me soient remboursées d’une certaine manière, pour le reste, chacun fait ce qu’il veut comme il l’entend. Donnant donnant, telle était la philosophie initiale, telle est ma philosophie d’aujourd’hui.

  20. http://www.miviludes.gouv.fr/Les-pratiques-de-sante-basees-sur?iddiv=3

    SOURCE LA MIVILUDE

    Le Reiki
    Son origine est japonaise. Mikao Usui (1825-1926), son fondateur,
    à la suite d’une révélation mystique aurait reçu les clefs de la guérison.
    La technique consiste, par l’imposition des mains du médium, à rétablir
    la force vitale garante de bonne santé. Ces pratiques sont l’objet
    d’un grand engouement. Il est possible de devenir maître reiki en quelques
    stages de fin de semaine. Cette technique souvent associée à d’autres
    pratiques donne lieu notamment auprès des associations de défense des victimes
    de dérives sectaires à un nombre important de témoignages inquiétants.

    1. Bonjour Gérard,

      Merci de cette mise en garde, mais les données de la MIVILUDE sont à la mesure de leur compréhension de la spiritualité, c’est-à-dire, aux traits aussi forcés qu’une mauvaise caricature. Certes il y a des dérives dans le reïki, mais il y en a en politique, en laïcité, et même dans ces religions que l’on voudrait constitutionnelles. Je connais des personnes qui ne sont pas fréquentables en reïki, j’en connais de très honorables, de celles qui laissent une trace dans l’existence. Le praticien reïki n’est médium que dans le sens de canal de transmission ; en lui-même il n’est pas plus « valable » qu’un autre être humain, il ne fait que transmettre la « chose ».
      Je conçois que vous puissiez être déçu, que l’on vous ait grugé, et cela est regrettable.
      J’espère que cela ne fera pas de vous un homme empli de bile, chasseur de sorcières qui ne sont que les ombres d’une attente trahie par des indélicats.
      Une très bonne Pâques à vous.
      Spartakus FreeMann, master-teacher reïki.

      1. Ne vous tracassez pas, le « gerard » en question ne passe ici que pour me dénigrer.
        Ça fait maintenant six ans qu’il me poursuit à travers Internet pour « taper » sur le reiki, les médecines non-conventionnelles et tout ce qui me concerne de près ou de loin.
        Bon courage pour supporter ce brave homme !
        Et bonne nuit (déjà minuit, bigre, le temps passe vite !).

  21. Un guérisseur est une personne, généralement dépourvue
    de diplôme médical, qui guérit, ou prétend guérir, en dehors
    de l’exercice légal de la médecine, par des moyens empiriques
    ou magiques, en vertu de dons particuliers supposés ou à l’aide
    de recettes personnelles.

    Dans le monde occidental, les guérisseurs, héritiers de pratiques
    ancestrales des sociétés traditionnelles, peuvent être magnétiseur,
    radiesthésiste, rebouteux, exorciste… Dans les sociétés traditionnelles d’Asie,
    d’Afrique, d’Amérique, d’Océanie, considérés comme sorciers ou voyants,
    les guérisseurs sont généralement des chamans. Les guérisseurs des Philippines
    et du Brésil sont parfois appelés chirurgiens psychiques.

    En Suisse, il en existe différentes catégories, les coupe-feu, les faiseurs
    de secrets, selon les problèmes de santé.

    En France, les guérisseurs peuvent être poursuivis par la justice
    pour exercice illégal de la médecine.( des proces sont en cours )

    http://seulomonde.canalblog.com/archives/2011/02/index.html

    23-02-11
    Médecines « douces » ou illégales ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Quitter la version mobile