Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 5 octobre 2019

Sun Tsu par Spartakus FreeMann.

Posté ici pour ceux qui auraient la stupidité d’oublier QUI je suis…

« Participant du jeu de stratégie en grandeur nature, des arts martiaux les plus nobles et des plaisirs de la chasse, les jeux de Sun Tsu offrent le double avantage d’être à la fois extrêmement ludique et affreusement toxique pour tout ordre établi. Le principe en est simple : les joueurs, seuls ou en équipe, s’engagent dans une lutte contre un partenaire non volontaire (personnalité ou structure) (…) usant de techniques d’infiltration, d’espionnage, de séduction, ou de persécution directe pour remplir un certain nombre d’objectifs. Ceux-ci s’échelonnent du simple renseignement à la récupération de la cible, en passant par la nuisance ou la destruction. Le Sun Tsu se pratique à [plusieurs] niveaux différents. : le Jeu des Commérages : renseignements, création de rumeurs.

Sun Tsu par Spartakus FreeMann

Le Jeu de la Séduction, ciblé sur une personnalité. Il inclut l’introduction dans l’intimité d’une personne, et à un moindre niveau la persécution directe. Le Jeu de l’Infiltration : noyautage d’une structure, ouvrant sur des nuisances diverses, et à plus haut niveau la prise de contrôle ou la destruction. Le Jeu de la Guerre : sur la base d’une prise de contrôle antérieure (…), agression, prise de contrôle ou destruction d’une seconde structure de manière ouverte. (…) Il est important de préciser que le Sun Tzu est une pratique réelle et que les risques peuvent être également réels en cas de maladresses. Les joueurs assument entièrement la responsabilité de leurs actes. Nonobstant, il peut rapidement être source de désordre pour le monde et permet à ses joueurs de mener une vie passionnante. »

Sun Tsu, Spartakus FreeMann, juillet 2003 e.v.

Voir en ligne : Le Sun Tsu.

LIRE  Les chroniques d’art d’Ivan Aguéli

Illustration : vlasta2, bluefootedbooby on flickr.com [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons