Rituel du Pentagramme Gnostique Peter J. Carroll. 

Le Rituel Gnostique du Pentagramme s’ouvre avec la visualisation d’une radiance dans cinq endroits du corps. Chaque visualisation est assistée par la vibration d’une voyelle I, E, A, O, U. Les sons sont vibrés fort et doivent être soutenus durant une entière et lente expiration. Chacun devrait produire une sensation physique dans la zone du corps qui lui est attribuée. Le corps est ainsi joué comme d’un instrument de musique, chaque partie résonant avec un son particulier.

Des pentagrammes sont ensuite dessinés dans l’air aux quatre endroits autour de l’opérateur. Ces pentagrammes sont dessinés dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, en pivotant à chaque fois de 90 degrés, de façon à ce qu’à la fin, le corps se retrouve dans sa position initiale. Les pentagrammes peuvent être visualisés les yeux ouverts ou fermés. Le tracé doit être accompagné par une forte intonation des cinq sons I, E, A, O, U, dans une seule expiration, en dessinant une barre du pentagramme à chaque son. Le mantra IEAOU est utilisé ici principalement pour bloquer les pensées inadéquates.

Pour finir, la séquence d’ouverture durant laquelle la radiance dans les diverses parties du corps est de nouveau visualisée, renforcée par les vibrations individuelles de I, E, A, O, U.

Le rituel peut s’enrichir d’autant d’éléments que désirés, par exemple, des couleurs ou un pentagramme supplémentaire au-dessus et en dessous de façon à former une sphère autour de l’opérateur.

Ce rituel peut être utilisé de nombreuses façons :

  • Pour établir l’équilibre mental, la concentration et le contrôle avant et après des rituels plus complexes.
  • En tant qu’exercice de visualisation à tout moment !
  • En tant qu’exorcisme préliminaire de phénomènes psychiques ou mentaux indésirables.
  • En tant qu’aide à la guérison, plus particulièrement la guérison de soi-même. Ce rituel comporte la visualisation d’images de radiance dans certains endroits du corps. Ces zones correspondent aux chakras de certaines traditions orientales – certaines seulement, car il y a en réalité peu de congruence entre les différents systèmes orientaux, ces systèmes ayant surtout pour but de créer des images psychiques de différentes parties du corps afin de faciliter un plus grand contrôle psychosomatique.

Le « Rituel Gnostique du Pentagramme » est appelé ainsi en commémoration de certaines écoles magiques de l’antiquité qui désignaient la force magique de l’univers par l’expression IAO.

Procédure :

1. Se tenir face à la direction désirée.

2. Inspirer profondément. Expirer lentement en entonnant un son I aigu, tout en visualisant une radiance d’énergie dans la zone de la tête.

3. Inspirer profondément. Expirer lentement en entonnant un son E grave, tout en visualisant une radiance d’énergie dans la zone de la gorge.

4. Inspirer profondément. Expirer lentement en entonnant un son A profond, tout en visualisant une radiance d’énergie dans la zone du cœur et des poumons, qui s’étend aux muscles des membres.

5. Inspirer profondément. Expirer lentement en entonnant un son O très grave, tout en visualisant une radiance d’énergie dans la zone du ventre.

6. Inspirer profondément. Expirer lentement en entonnant un son U grave, tout en visualisant une radiance d’énergie dans la zone génitale / anale.

7. Répéter l’étape 6. Puis 5, 4, 3, 2, en remontant vers la tête.

8. Inspirer profondément. Expirer lentement, en formant chacun des sons IEAOU à tour de rôle, tandis que, du bras gauche, un pentagramme est tracé dans l’air ; il doit être visualisé avec insistance.

9. Faire un quart de tour vers la gauche et répéter l’étape 8, puis continuer à tourner et dessiner les pentagrammes restants en leur associant le mantra et la visualisation, jusqu’à retourner à la position initiale.

10. Répéter les étapes 2 à 7.

Guérison :

Pour aider à la guérison d’une partie du corps, entonner le son correspondant, et visualiser la radiance qui y correspond pendant 5 à 10 minutes, ou aussi longtemps que la concentration peut être maintenue.

Plus sur le sujet :

Extrait de l’ouvrage Chaos Compendium, La magie des Illuminati de Thanateros, Peter J. Carroll, Traduction française Soror D.S. & Spartakus FreeMann, Camion Blanc, 2010. En vente sur Amazon.fr.

Rituel du Pentagramme Gnostique, Peter J. Carroll. Titre original « Gnostic Pentagram Ritual » Extrait de Liber Kaos, éditions Red Wheel / Weiser, 1992. Traduction française par Gabri-el.

Rejoindre la Communauté d'EzoOccult sur Facebook

Le Groupe Facebook a pour but de réunir les lecteurs du site et de la page afin d'échanger sur les sujets qui nous tiennent à coeur.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à vous abonner à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications.

3 réflexions sur “Rituel du Pentagramme Gnostique”

  1. Bonjour à tous,

    malgré la clarté propre aux écrits de l’excellent Peter Carrol, je pêche une fois de plus par manque de connaissance et de pratique.

    J’en appelle donc à quiconque veut bien prendre la peine de m’éclairer sur les points suivants, et s’il n’y a pas de « méthode » à proprement parler, tout conseil ou témoignage pratique serait le bienvenu :

    1. Par quel point commencer le tracer des pentagrammes ? cela doit il être en rapport avec l’élément auxquels chaque « pointe » est traditionnellement lié ?

    2. Comment distribuer les sons utilisés, les attribuer aux pointes du pentagramme ? Suivant quel critère effectuer son choix ? (doit on réciter la suite de voyelles systématiquement, ou la modifier suivant les points que l’on touche lors du tracé du pentragramme)

    3. Doit on tracer le même pentagramme à chaque fois (à savoir commencer par le même point et tracer dans la même direction) ? Serait il possible d’avoir des indications quant aux points de départs possible, par quel « trait » commencer mon tracé, quelles sont les implications des différentes possibilités ?

    Je remercie d’avance ceux qui accepteront de répondre à ces questions. Je sais que la pratique magicke privilégie l’autonomie et la capacité à tirer parti de l’expérience pratique, de ses réussites comme de ses erreurs, et c’est effectivement ce que je privilégie dans mes recherches. Mais dans le cadre d’un rituel au mode opératoire déjà précisément posé, chaque doute quant à ma compréhension des indications nuit à ma capacité d’immersion dans le dit rituel. C’est pourquoi j’en appelle à l’expérience de mes ainés afin de me permettre de me « lâcher » en toute âme et conscience :=).

    Merci d’avance

  2. monobo monobo ernest

    Comment s’y prendre?le voyage astral conscient est-il mauvais?je promet de vous donner mon témoignage après exercice.j’y parviendrai je suis sure.
    le plus important est de toujours chercher jusqu’à obtenir la solution.

  3. monobo monobo ernest

    Mon chère ami,le tracé commence par la tete.c’est le point de départ il est en rapport avec l’élément de l’intelligence c’est un point de départ de la concentration:c’est la méditation;qui consiste à faire cesser l’activité de penser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Quitter la version mobile
14