Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 20 avril 2019

Dévaluation ! Par Melmothia

Ah m’en parlez pas, tout se perd ! Les valeurs, les bonnes manières, les saisons et même le cours de la bête est en chute libre… Comment ? Vous n’êtes pas au courant ? Voilà fait près de 1000 ans qu’on s’arrache les cheveux pour savoir si le 666 renvoie à Néron, à Hitler ou à l’inventeur du suppositoire effervescent, et vl’à t’y pas qu’on apprend que le chiffre de la bête serait en réalité 616. Tsss, j’vous jure…

En 1895, des miettes de parchemins sont découvertes sur le site d’Oxyrhynchus, en Égypte. Les archéologues les rassemblent dans une grande boîte qu’ils mettent à l’abri à Oxford. Étant donné l’état des parchemins, on ne va pas s’en occuper tout de suite… Il faudra même attendre un siècle pour que les chercheurs se penchent sur les miettes. Mais apparemment ça valait le coup d’attendre, puisqu’un certain David C. Parker, paléographe spécialisé dans l’analyse du Nouveau Testament, signe en 2000 un article intitulé « A New Oxyrhynchus Papyrus of Revelation », où il révèle que l’un des fragments contient le nombre 616 en lieu et place de notre classique 666 et ajoute que le confetti, daté de 300, est le plus ancien manuscrit connu de l’Apocalypse.

Dévaluation ! Le 666 est 616

Comme tout le monde le sait, le Nouveau Testament est écrit en grec. Dans le texte de l’Apocalypse, le nombre 666 est noté en numération alphabétique KHI KSI & STIGMA.

Khi = 600

Ksi = 60

Stigma (ligature pour le groupe sigma-tau ne s’étant conservée que pour les notations numériques) = 6

LIRE  La magie des lampes en Hoodoo et sorcellerie païenne

Sur le fragment d’Oxyrhynchus, un iota, lettre utilisée pour noter 10, remplace le ksi.

La découverte fait grand bruit dans la presse et sur le web. Normal, un tel scoop, me direz-vous !… Eh bien, non, pas du tout, même si la dévaluation du nombre de la bête a relancé les manies guématriques des chercheurs et que grâce à Parker, on trouve pas mal de perles sur le web, par exemple que 666 était une erreur de traduction de Jean (sic), que l’évangéliste se serait planté(re-sic) et que « ça fout tout en l’air » – moi, je veux bien, mais tout quoi?. La variante 616, malgré ce que les journalistes et les blogueurs veulent nous faire croire était déjà connue des chercheurs bien avant 2000. On la trouve dans un Codex du Ve siècle et Irénée de Lyon en parle dans son Traité contre les hérésies pour contester la validité de ce qu’il considère comme une erreur de copiste. Or, le monsieur était déjà mort depuis deux siècles lorsqu’a été rédigé le manuscrit d’Oxyrhynchus :

« Je ne sais comment certains ont pu se fourvoyer sous l’impulsion d’une opinion particulière et répudier le nombre médian, retranchant de celui-ci cinquante unités et ne voulant qu’une dizaine au lieu de six. Sans doute y a-t-il eu là une erreur de scribe, tel qu’il s’en produit couramment du fait que les chiffres sont écrits aussi au moyen de lettres: car la lettre xi (=60) s’étend facilement de manière à former un iota (=10). » [1]

LIRE  La Cité du Soleil [2]

D’autre part, le confetti incriminé n’est pas le plus ancien manuscrit de l’Apocalypse connu, puisque le papyrus P47 de la collection Chester Beatty daterait de 200, autrement dit serait un siècle plus vieux que son concurrent. On y retrouve notre désormais classique notation alphabétique Chi-Khi-Stigma pour 666. Ajoutons enfin que dans un certain nombre de textes, le 666 est écrit sous la forme six cent soixante-six et non en chiffres (je vous épargne la version grecque), ce qui réduit considérablement les chances de déraper sur un chiffre pour les copistes.

Dites, vous ne trouvez pas ça bizarre, vous, qu’un spécialiste du Nouveau Testament se plante à ce point ? Moi j’dis que ça sent le labo en déficit de crédits, ça… Beaucoup de bruit pour rien en somme. Mais la recherche sur le web a ses bons côtés, on y apprend que l’Hexakosioihexekontahexaphobie est la peur du nombre 666. Si vous avez des difficultés à l’articuler , entraînez-vous en répétant très vite : si six scies scient six saucisses, six cent soixante-six scies scieront six cent soixante-six saucisses.

Dévaluation ! Melmothia 2007

[1] Traité contre les hérésies, Irénée de Lyon, extrait du site Jesusmarie.com.