Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 9 janvier 2016

Les Tâches Immédiates de la Pensée Révolutionnaire

Un dialogue entre René Daumal et Suarès sur la pensée révolutionnaire parue dans les Cahiers de la Fondation Carlo Suarès.

Daumal

Conscience révolutionnaire est un pléonasme.

Suarès

Toute conscience naît d’un doute, et le doute s’attaque à toute foi, à tout dogme, à toute institution morte…

Daumal

… à toute prétention d’organiser la pensée et le sentiment. Elle renie le moi individuel égocentrique (nous disons le plus souvent le moi tout court) que trop souvent l’on nomme à tort la conscience.

Bousquet

Oui. Parfait.

Suarès

La fonction de la conscience doit donc être identique à celle de la Révolution.

Bousquet

Oui, Révolution : prise de conscience à quoi peut se résoudre toute étape d’un devenir individuel. Guerre de 1914 donnant à ceux qui y ont pris part le droit de ne plus se considérer comme des Français, comme je l’écrivais dans un article pour les Cahiers du Sud qui a été étouffé.

Daumal

Conscience : libérer l’homme du moi individuel. Révolution : libérer le social des moi individuels.

Suarès

Conscience : briser le moi qui est une contradiction intérieure. Révolution : briser les institutions nées sur la même contradiction intérieure. Conscience : détruire, en l’absorbant, l’inconscient qui est le passé. Révolution : détruire, en les absorbant, les œuvres fondées sur le passé, qui était inconscient.

Daumal

Conscience : amener à la surface consciente les couches profondes de l’inconscient. Révolution : amener au pouvoir les couches profondes de la société.

Suarès

Conscience : libérer l’homme de son passé pour lui permettre d’adhérer au présent.

Daumal

Révolution : donner à la collectivité le pouvoir d’adapter sans cesse les formes sociales au présent…

Suarès

… Dans un état d’auto-création constante.

Daumal

C’est cette partie de notre programme que développe Suarès dans La Comédie Psychologique.

Suarès

L’individu biologique se constitue par les réactions d’un agrégat vivant à la recherche d’un équilibre stable, réactions qui créent une séparation, une dualité. L’aspect subjectif de l’être vivant à travers l’évolution des espèces. La naissance du je animal. La condensation de ce je engendre des moi séparés, chez l’homme. Le moi est une crise où la dualité devient antinomie

Daumal

Le développement de la conscience est une transformation de l’entité subjective « moi » en objet de connaissance.

Suarès

Le moi n’étant que son propre passé n’a pas de futur. Le phénomène créateur (génie) est une brèche faite par le présent, la réalité dynamique, dans l’édifice du moi. En d’autres termes, le moi ne peut que projeter devant lui son passé sous l’illusion d’un futur ou se laisser émietter.

Bousquet

Oui. Oui.

Daumal

Révision de la psychanalyse… Critique, particulièrement, de doctrines comme la « psychologie individuelle » d’Adler, vassale de l’ordre établi, et de la médiocrité érigée en normalité ; l’homme « normal » des psychanalystes contemporains est, en réalité, un monstre.

Critique de la raison impure.

Les Tâches Immédiates de la Pensée Révolutionnaire

Abstract oil on paper, Waldemar Smolarek, 2009.

Commentaires Facebook