EzoOccult

Le webzine d'Hermès

Catégorie

Alchimie

Le mot alchimie provient du terme « EL KIMYA » dérivé de l’égyptien kème (terre noire). Les alchimistes de tout temps font découler leur travail de cette terre noire l’al-chimia. De plus, le terme kème pourrait provenir de Chem fils de Noë (selon la Tradition, Chem pratiquait le magie).

D’autres font remonter l’alchimie au forgeron de la Bible Tubalcaïn.

D’aucuns font également d’Hermes Trismegiste (le trois fois grand) le père de l’Alchimie, la Science Hermétique. Selon Edouard Schuré (Les Grands Initiés) Hermès désignait à la fois un Homme (l’initiateur de l’Egypte), une Caste (le Sacerdoce) et une divinité (le dieu Thôt ou Mercure). On attribue à Hermès l’écriture de la Table d’Emeraude ( Tabula Smaragdina).

Si l’on veut donner une définition simple de l’Alchimie, on peut dire que l’Alchimie est un art occulte qui se transmet par tradition écrite ou orale et qui a pour but de retrouver les secrets perdus de la Nature.

Aussi loin que l’on puisse remonter dans le temps, on peut trouver des traces laissées par des adeptes de l’Art.

Les Chaldéens ont associés les procédés métallurgiques à l’Astrologies pour déterminer les dates des opérations alchimiques. Ainsi, les astres et la Nature étaient étroitement associés au travail des métaux dans l’antiquité.

Dans la Bibliothèque d’Assurbanipal (VIIéme s. av. J.C.) figure le livre de « La Porte du Four » qui donne des indications quant aux précautions à prendre pour installer son four métallurgique, ainsi que des descriptions techniques (fabrication de verres colorés par l’adjonction de métaux).

Etudes sur l'Alchimie

Voici l’Alchimie

Voici l’Alchimie par Jean Dubuis Newton lui a consacré 90% de ses travaux. Elle est l’exemple même de l’interaction entre l’expérimentateur et l’expérimentation. Mais, en 1984 et pour notre avenir, que peut¬elle encore nous apprendre ? En elle, et par elle, la transmutation de la matière physique et de la matière psychique cherche à se réaliser. Spiritualité, art et science,…

Continuer la lecture
Derniers articles publés, Traités Alchimiques

Le Livre Secret d’Artéphius

Le Livre Secret d’Artéphius LE SECRET LIVRE DU TRÈS ANCIEN PHILOSOPHE ARTÉPHIUS De art occulta, atque lapide philosophorum liber secretus, Paris, 1612. Traduit en français par Pierre Arnauld, Sieur de la Chevalerie, et imprimé dans Trois Traitez de la Philosophie Naturelle: chez Guillaume Marette. Artéphius ou Artéfius, sur la vie duquel nous ne possédons aucun renseignement, vécut au XIe siècle. C’est…

Continuer la lecture
Derniers articles publés, Traités Alchimiques

L’électre magique

L’électre magique, d’après le Grimoire ou Magie Naturelle de Benoit XIV par Eusèbe Barrida. L’ÉLECTRE MAGIQUE de la fabrication et préparation vulcanique et magique des armes d’Achille Le célèbre poète Homère écrit dans le dix-huitième livre de l’Iliade, et nous le lisons aussi dans les autres historiens grecs, que Thétis, femme de Pélée, roi de Thessalie, et mère d’Achille, ce…

Continuer la lecture
Etudes sur l'Alchimie, L'article du mois, La Rose-Croix

Qu’advienne le règne d’Élie Artiste !

Qu’advienne le règne d’Élie Artiste ! Par Melmothia  « Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, avant que le jour de l’Éternel arrive, Ce jour grand et redoutable » – Livre de Malachie, 4.  Personnage messianique appelé à instaurer un âge d’or des sciences dans les œuvres de Paracelse, Elias Artista, également connu sous ses déclinaisons Élie Artiste, Elias Athirsata, Elisha,…

Continuer la lecture
Etudes sur l'Alchimie

L’arcane suprême

L’arcane suprême par Denis Andro  SOCIALISME, FOURIERISME ET ALCHIMIE CHEZ FRANÇOIS JOLLIVET CASTELOT  « Lourdes: comment expliquer les guérisons miraculeuses ? » En 1926, l’organe de la libre pensée L’Idée libre publie une enquête à laquelle une trentaine de contemporains répondent. La plupart sont des médecins, des écrivains progressistes ou d’avant-garde comme Henri Barbusse, Victor Marguerite ou Renée Dunan. On trouve aussi les…

Continuer la lecture
Franc-Maçonnerie, Traités Alchimiques

Le Grand Livre de la Nature

Le Grand Livre de la Nature ou L’APOCALYPSE PHILOSOPHIQUE ET HERMÉTIQUE OUVRAGE CURIEUX dans lequel on traite de la Philosophie Occulte, de l’intelligence des Hiéroglyphes des anciens, de la Société des Frères de la Rose-Croix, de la transmutation des métaux, et de la communication de l’homme avec des Êtres supérieurs et intermédiaires entre lui et le Grand Architecte. Nous présentons ici…

Continuer la lecture
Etudes sur l'Alchimie

Qu’est ce que l’alchimie ?

Qu’est ce que l’alchimie ? Par André Savoret I. – De Quelques Méprises Pour le commun des mortels, comme sans doute pour certains alchimistes (ou se croyant tels), l’alchimie est essentiellement « l’art de faire de l’or ». L’unique différence entre ceux-ci et ceux-là, c’est que les premiers tiennent un tel art pour chimérique alors que les seconds en affirment…

Continuer la lecture
Traités Alchimiques

Manuscrit du docteur Douce

MANUSCRIT DU DOCTEUR DOUCE DONNANT LE DÉTAIL DES OPÉRATIONS HERMÉTIQUES DE LA SOCIÉTÉ D’AVIGNON POUR LA FABRICATION DE L’OR PHILOSOPHIQUE.  Il existe à la bibliothèque Calvet d’Avignon un document autographe du doc­teur Bouge, frère illuminé, formant un manuscrit in-octavo de douze pages, donnant les procédés employés par les illuminés d’Avignon pour la réalisation du grand œuvre. Ce manuscrit est dans…

Continuer la lecture
Autres Sociétés Secrètes, Etudes sur l'Alchimie, Franc-Maçonnerie

Les Illuminés d’Avignon

Les Illuminés d’Avignon par Joanny Bricaud Le petit groupe avignonnais allait bientôt perdre un de ses membres. Le 30 mai 1785, sept mois après son arrivée à Avignon, Brumore partit pour se ren­dre à Rome. Il avait publié l’année précédente, pendant son séjour à Bâle, une traduction libre du Traité des charmes de l’amour conjugal [1]de Swedenborg. Il écrivit de Rome,…

Continuer la lecture
Etudes sur l'Alchimie

La Porta Magica

La Porta Magica par Melmothia En plein centre de Rome, à deux pas de la gare Termini, se trouve la Piazza Vittorio Emanuele II, ou si vous préférez la place Victor-Emmanuel, l’une des plus vastes de Rome (plus de 5 000 mètres carrés). Cette magnifique place à arcades fut construite en 1870, lorsque la ville devint la capitale du Royaume…

Continuer la lecture