Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 24 janvier 2016

Exercice avec les Tattvas par Melmothia

La notion de « tattva » (que l’on rencontre parfois sous la graphie Tattwas ou tatvas) vient de l’école indienne Samkhya, un très ancien système philosophique hindou dont le fondateur serait Maharishi Kapila, un sage védique. La philosophie Samkhya s’efforce de comprendre le réel par l’énumération (le sens du mot « samkhya ») de ses constituants. Elle divise ainsi l’univers en cinq tattvas de base qui, combinés, en donnent vingt-cinq.

 Le terme « tattva » signifie « principe, qualité ». Dans le Hatha Yoga, les tattvas sont considérés comme les cinq différenciations et composantes du Prana (le souffle). Ils sont également associés aux cinq chakras inférieurs dans le système indien (qui en compte sept) et aux cinq chakras du système tibétain.

 La Société Théosophique a récupéré la notion de « tattva » telle qu’enseignée dans le Hatha Yoga et l’a combinée avec des éléments de bouddhisme tibétain. Les théosophes ont ajouté deux tattvas supplémentaires, pour arriver à un total de sept, de façon notamment à pouvoir les associer aux sept Chakras. Ces tattvas supplémentaires sont Adi et Anupadaka.

Dans le Glossaire théosophique d’Helena Petrovna Blavatsky (1892), à l’entrée tattva, on peut lire : « ‘Cela’ éternellement existant : également, les différents principes dans la Nature, dans leur signification occulte. Tattva Samâsa est un ouvrage de la philosophie Sâmkhya attribué à Kapila lui-même. Egalement les principes abstraits de l’existence ou catégories, physiques et métaphysiques. Les éléments subtils – cinq exotériquement, sept dans la philosophie ésotérique – qui sont corrélatifs des cinq et sept sens sur le plan physique : les deux derniers sens sont jusqu’ici latents dans l’homme, mais seront développés au cours des deux dernières races-racines ».

 La Golden Dawn a hérité les tattvas de la Théosophie, mais en choisissant le système à 25 tattvas plutôt que l’approche théosophique et ses deux tattvas additionnels. Il semblerait que les tattvas soient le seul concept oriental intégré dans ce système magique. Une autre source serait le roman Zanoni de Bulwer-Lytton, probablement le premier texte occidental à mentionner ce concept de Tattvas (cependant, je n’ai pas trouvé en quel endroit du texte).

 La Golden Dawn met en parallèle les cinq tattvas et la doctrine occidentale des 5 éléments (les quatre éléments + la quintessence). En raccourci, les Tattvas sont dans les systèmes magiques contemporains des représentations géométriques des Eléments servant à la méditation, la visualisation, le scrying, etc.

 PRITHIVI : Terre, un carré jaune

APAS : Eau, un croissant argenté

VAYU : Air, un cercle bleu

TEJAS : Feu, un triangle rouge

AKASHA : Esprit, un oeuf noir

*Les couleurs diffèrent parfois légèrement d’un système à l’autre.

Exercice avec les Tattvas prithivi gd  vayugd  Exercice avec les Tattvas tejasgd  Exercice avec les Tattvas akasha gd  Exercice avec les Tattvas apas

Cliquez sur chaque image pour la voir en grand format.

 En plus des cinq symboles principaux, il est possible de subdiviser le système en 25 sous-éléments :

 PRITHIVI DE PRITHIVI : La Terre de la Terre, est aussi terrestre que possible, très dense, lourd, lent.

 APAS DE PRITHIVI : Eau de la Terre, fluide, mouvement accrue.

 VAYU DE PRITHIVI : Air de la Terre, mouvement rapide

 Etc.

Tattvas page

Exercice de base (technique de la Golden Dawn)

Ouvrez par le Rituel Mineur de Bannissement du Pentagramme.

 1 / Placez la carte avec le Tattwa choisi au point cardinal qui lui correspond, à hauteur des yeux, la carte blanche posée à côté du symbole. Ou bien, accrochez le symbole sur un mur blanc, ou encore devant un écran blanc.

 Asseyez-vous face au symbole, détendu mais attentif ; observez le pendant un moment, sans tension, mais sans permettre non plus à votre attention se s’égarer.

 Quittez lentement du regard le symbole et regardez la surface blanche ; notez que le transfert du symbole sur cette surface se fait dans sa couleur complémentaire (par exemple Tejas, le triangle rouge, sera transféré sous la forme d’un triangle vert pomme).

 Pour commencer, il est bon de pratiquer un moment avec chacun des symboles des éléments et sous-éléments, jusqu’à ce que vous soyez familiarisé non seulement avec les symboles eux-mêmes, mais également avec leur coloration complémentaire telle qu’elle apparaît sur la surface blanche.

 2/ Une fois que vous aurez atteint ce stade, entraînez-vous à visualiser le symbole dans votre esprit, dans ses deux modalités de coloration, en vous passant des cartes.

 3/ Vous pouvez ensuite passer au rituel suivant : visualisez l’image complémentaire du Tattwa dans votre esprit, faites la grandir jusqu’à ce qu’elle atteigne la taille d’une porte. Imaginez alors que vous passez à travers le symbole, en laissant votre corps assis derrière vous. Regardez ce qui se trouve au-delà de la « porte ». Avec un peu de pratique, il est possible d’explorer l’univers de l’élémental astral qui y demeure.

Revenez ensuite par le même chemin jusqu’à la porte symbolique. Modifiez mentalement la couleur du symbole pour revenir à la couleur originale, visualisez la porte en train de se refermer derrière vous, rétrécissez enfin l’image de la porte jusqu’à la taille normale du symbole et accomplissez un geste rituel pour marquer la fin de votre travail (par exemple en claquant des mains ou en frappant le sol du pied).

Fermez avec le Rituel Mineur de Bannissement du Pentagramme.

Enfin, très important, écrivez en détail les résultats de votre expérience.

Exercice avec les Tattvas, Melmothia