Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 9 janvier 2016

Consécration des Evêques selon le rite d’Antioche

O Toi, le grand Etre, ô Seigneur Dieu Tout-puissant, qui seul est incréé, et n’est commandé par personne ; qui est toujours et était avant le monde ; qui se tient sans le besoin de quoi que ce soit, et est au-dessus de toute cause et de tout commencement ; qui est seul vrai, qui est seul sage ; qui seul est le plus haut ; qui est invisible par nature ; dont la connaissance est sans commencement ; qui seul est bon, et sans pareil ; qui sait toutes choses avant qu’elles ne soient ; qui connaît les choses les plus secrètes ; qui est inaccessible, et sans supérieur ; le Dieu et Père de ton seul Fils créé, de notre Dieu et Sauveur ; le Créateur du monde entier par Lui ; Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toutes les consolations, qui sait toutes choses avant qu’elles ne prennent place ; Toi qui as nommé les règles de l’Église à travers le verbe de Ta grâce, qui a préalablement nommé la race juste depuis le commencement qui vient d’Abraham pour être les dirigeants, et qui les a constitués prêtres, ne laissant pas Ton sanctuaire sans ministre ; qui depuis la fondation du monde a pourvu à tous et pris soin de tous ; le Père des miséricordes, et Dieu de toute consolation ; qui demeure dans les cieux les plus hauts, et qui pourtant regarde les choses en dessous ; toi qui as nommé les règles de l’Église, par la venue de Ton Christ dans la chair ; de qui le Saint-Esprit est le témoin, par Tes apôtres, et par nous les Évêques, qui sont ici présents par Ta grâce ; qui a ordonné les prêtres depuis le commencement pour le gouvernement de Ton peuple – Abel en premier lieu, Seth et Enos, et Enoch et Noé, et Melchisedek et Job ; qui a nommé Abraham et le reste des patriarches, avec Tes servants fidèles Moïse et Aaron, et Eleazar et Phineas ; qui a choisi parmi eux des dirigeants et des prêtres dans le tabernacle de Ton témoignage ; qui a choisi Samuel pour prêtre et prophète ; qui n’a pas quitté Ton sanctuaire sans ministres ; qui se réjouit dans ceux que Tu as choisis pour être glorifié.

Par nous, déverse l’influence de Ton esprit libre, à travers Ton Christ, qui est dévoué à Ton Fils bien-aimé Jésus Christ, qu’Il conféra selon Ta volonté sur Tes saints apôtres, Dieu éternel. Accorde par Ton nom, O Dieu, qui cherche les cœurs, que Ton servant, que Tu as choisi pour être Ton ministre, puisse guide Ton troupeau saint, et décharge l’office de Haut Prêtre de Toi, et de ministre de Toi, sans faillir de jour comme de nuit ; qu’il puisse T’apaiser, et rassembler le nombre de ceux qui peuvent être sauvés, et puisse luire dans ceux que Tu as choisis pour Te glorifier ; et maintenant, déverse l’influence de Ton Esprit libre, qu’à travers Ton Fils bien-aimé Jésus Christ Tu as accordé à Tes saints apôtres, qui établissent l’Église au lieu du sanctuaire, pour la gloire et la vénération sans fin de Ton nom : O Toi, qui connaît les cœurs de tous, fais que Ton serviteur que Tu as choisi pour le Saint-Office d’Évêque de Toi, puisse décharger la tâche de haut prêtre de Toi, et ministre de Toi sans faillir de jour comme de nuit ; qu’il puisse T’apaiser sans cesse, et Te présenter les dons de Ta sainte Eglise, et dans l’esprit du haut sacerdoce ait le pouvoir de remettre les péchés selon Ton commandement, de donner le sort selon Ton injonction, de défaire chaque lien selon la puissance que Tu as donnée aux apôtres, et Te soit plaisant, dans l’humilité et un cœur pur offrant l’odeur de doux arômes à travers Ton Fils Jésus Christ notre Seigneur, avec qui à Toi sont la gloire, la puissance, et l’honneur, avec le Saint-Esprit, maintenant et pour toujours. Amen.

Consécration des Evêques

Autel Gnostique. Photographie ©Spartakus FreeMann, 2012.

Accorde-lui, O Seigneur Tout-puissant, à travers Ton Christ, la compagnie de ton Saint-Esprit, qu’il puisse ainsi avoir le pouvoir de remettre les péchés selon Ton commandement ; d’émettre le sort selon Ton commandement ; de défaire tous les liens, selon le pouvoir que Tu as donné aux apôtres ; qu’il puisse Te plaire dans l’humilité et un cœur pur, avec un esprit irréprochable, et non réprimandable ; de T’offrir un sacrifice pur et non sanglant, que par Ton Christ Tu as appointé en tant que mystère de la nouvelle alliance, pour une saveur douce, à travers Ton enfant saint Jésus Christ, maintenant et toujours, pour tous les âges. Et lorsqu’il a prié pour ces choses, laisse le repos des prêtres augmenter, Amen.

Et après la prière, laisse un des évêques élever le sacrifice dans les mains de celui qui est ordonné, et tôt le matin, laisse-le être placé dans son trône, dans une place mise à part pour lui au milieu du reste des évêques, qu’ils lui donnent tous le baiser du Seigneur. Et après la lecture de la Loi et les Prophètes, et nos Épîtres, nos Actes, et les Évangiles, laisse celui qui est ordonné saluer l’Église, disant la grâce de notre Seigneur Jésus Christ, l’amour de Dieu et du Père, et que la compagnie du Saint-Esprit soit avec vous tous ; et qu’ils répondent tous, et avec Ton esprit.

Et après ces mots, laisse-le dire au peuple les mots d’exhortation ; et lorsqu’il a achevé son mot de doctrine, tous se levant, laisse le révérend monter sur un haut siège et proclamer, Ne laisse aucun des auditeurs, ne laisse aucun des incroyants rester ; et le silence étant fait, laisse-le dire : [ndlr : suit la prière]

Spartakus FreeMann, 2005

Consécration des Evêques

Saint Evêque, vers 1520, Eglise Saint Jean au Marché, Troyes (Aube), par Tinodela, 2009.