Le Mutus Liber – Planche 7 EzoOccult

Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 18 janvier 2016


Le Mutus Liber – Planche 5 par Serge Hutin

Nous y voyons l’alchimiste et son épouse se livrer à une série de manipulations précises dont l’objet est la liqueur recueillie dans la planche précédente. IL s’agit d’en opérer la coction : le couple alchimique verse donc la rosée dans un pot ; mis sur le feu.

Le Mutus Liber – Planche 5

Mais cédons une fois de plus la parole de MAGOPHON .

Dans la figure au-dessous , l’homme y ajoute un produit visqueux et tient de l’autre main une substance (qu’il n’est pas difficile de découvrir, si l’on songe que l’oeuf l’un des noms donnés à la matière première d’où sortira la pierre philosophale) est analogue aux autres. Sur le même plan, à côté, un personnage nu, décoré d’une demi-lune et accolé d’un enfant, reçoit un flacon où se remarquent quatre petits triangles. Ils représentent les proportions des éléments mis en oeuvre, à savoir un de soufre pour trois de mercure. Le corps lunaire intervient dans cette opération ; il est indiqué par un écu portant la lune d’argent sur champ de gueules.

Dans la figure du milieu, à gauche, la femme se dispose à écumer le compost : le mercure des philosophes doit en effet être très soigneusement purgé de ses éléments hétérogènes, en séparant le subtil de l’épais, le pur de l’impur. MAGOPHON nous fait remarquer : La Lune des philosophes n’est pas toujours l’argent, encore que ce métal convienne au travail à un certain moment. Pour dérouter le profane, les adeptes donnent ce nom au mercure et à son sel, dont la préparation présente les plus grandes difficultés. Pour que le mercure soit propre aux opérations, il est indispensable de l’animer. Cette animation se fait au moyen du soufre préparé à cet effet.

LIRE
Le Mutus Liber – Planche 7

La figure en haut à droite et les deux de la partie inférieure représentent les digestions et distillations qui doivent être réalisés.

On remarquera sur chacune des figures de cette planche la présence d’une ouverture creusée dans la muraille qui débouche sur le ciel : il s’agit sans doute là d’une symbolisation des perspectives illimitées qui s’offrent à la vue psychique de l’adepte lorsqu’il atteint l’illumination alchimique.

Le Mutus Liber – Planche 5

Cette fenêtre, nous la voyons également paraître dans les deux planches suivantes.

Le Mutus Liber – Planche 5, Serge Hutin, Extrait de Commentaires sur le Mutus Liber, éditions Le Lien, 1966.