Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 22 janvier 2016

La Nature de l’En Chantement

Une interview avec la chanteuse Liz Crow, par Francis Breakspear

Pour l’interview de cette semaine, nous recevons Liz Crow, qui produit entre autres choses des enregistrements de chansons & chants païens.

FB : Salut Liz, je pense que tu es mieux connue de par les CD de chants que tu produis avec d’autres partenaires. Comment ont été produits ces CD ?

LC : Graham King acheta le Musée de la Sorcellerie à la Samhain 1996 (confer notre article sur le Musée de la Sorcellerie, et nous décidâmes d’ouvrir le Noël de cette même année, après que quelques changements d’importance, par exemple nous avons enlevé la plupart des tableaux [NDT : en français dans le texte] les plus outrageusement douteux… (Note de Francis : Cecil Williamson, l’ancien propriétaire avait dirigé le Musée depuis les années 50 & la majorité de ce qui était exposé n’était pas très appétissant ou réellement représentatif de ce que la Sorcellerie représente.)

… Là où le « Joan’s Cottage » est maintenant (une recréation de la maison d’une sage femme du XVIIIe siècle), Heike Robertson, Graham & moi avons fait une exposition temporaire, en utilisant les vieux mannequins de Cecil représentants deux jeunes sorcières dans une pièce domestique dressée comme un temple… que nous avons affectueusement appelée « Tracey & Sheila adorant les Anciens à la maison »… nous avions besoin d’un peu de musique, et ainsi, Heike (une amie chanteuse de longue date) & moi avons enregistré « Ruislip gas fire tape » ( !) – c’était très dur, il y avait des chats qui miaulaient, un téléphone, des enfants, des gloussements, etc., mais cela a donné quelque chose de bon lors de la représentation. Quelques mois plus tard, nous avons fait un meilleur travail avec un enregistrement en studio de quelques chants pour le « Stone Circle », un nouveau département du Musée.

Lors de cette première saison, nous avons eu tellement de demandes pour des copies des Chants que cela devint rapidement nécessaire de les reproduire professionnellement, & ainsi nous avons produit des cassettes et des CD ; à notre grande surprise & avec délice, ils se sont vendus très bien & les gens ont adoré. Après quatre années, quelques rassemblements de plus, & beaucoup de demandes nous avons finalement réussi à produire Chanting 2, cette fois-ci j’ai travaillé avec Carole Talboy avec qui j’avais déjà chanté pendant un certain temps.

FB : il y a une image stéréotype d’une grande partie de la « musique new-age » qui la représente comme un bruit de fond cotonneux, de la musique d’ascenseur ou publicitaire, etc. – la musique d’Enya en est un des exemples principaux. Ce n’est pas dans ce sens que va ta musique, non ?

LC : j’aime toutes sortes de musiques, mais l’importance du chant pour moi est que son but est dévotionnel & magique ; ce n’est pas un produit cynique de l’industrie new-age. Je ne condamne certainement pas l’ensemble du milieu new-age, mais il y a tellement d’argent qui est impliqué, le « Achetez votre éveil ici » – nous sommes à une époque de grands changements & les gens cherchent & sont vulnérables aux escrocs, ils ont besoin de réaliser leur propre pouvoir & leur propre connaissance, pas d’être coincé dans des pensées qu’ils doivent acheter ! Les Chants que nos avons enregistrés, tout aussi pour les écouter, sont pour que les personnes apprennent à les chanter elles-mêmes, le plus il y aura des gens qui les connaîtront et qui les utiliseront, plus forte sera notre voix païenne collective. Je pense réellement que c’est un matériel important à plusieurs niveaux.

LIRE  Les tablettes d’exécration gallo-romaines

FB : Si l’on regarde de plus près aux mots, quelque chose comme « Enchantment » implique réellement une utilisation magique de la chanson : j’ai écouté quelques-uns de vos chants/chansons enregistrés « live » & le CD s’est mis à jouer d’une manière rituelle, & cela semblait réellement puissant peut-être en partie du fait de leur simplicité, étant répétés par plusieurs voix cela semble grandir en puissance – cela ressemble à la répétition d’un mantra ? Une autre chose que j’ai remarquée, en moi très certainement, mais d’autres l’ont remarqué aussi, de par leurs propres expériences, c’est que ceux qui ne sont pas des chanteurs nés ont de réels problèmes à projeter les mots au départ, mais après quelques répétitions, c’est presque comme si cela s’arrêtait & que les sons sortaient du corps, un effet assez délicieux !

LC : tout d’abord, la magie est en tout & tout autour de nous, & j’ai essayé de le montrer aux gens chaque fois que je le pouvais. C’est le but le plus fondamental en cette incarnation ! … Lors d’une représentation dans un Pub vous pouvez toucher les gens avec des chants traditionnels qui sont et qui contiennent des références & de l’imagerie magiques, leur mystère touche ceux qui ne connaîtront jamais le plaisir de chanter. J’aime particulièrement rassembler & chanter des chansons chrétiennes traditionnelles qui possèdent des éléments païens & c’est une forme de passerelle & de respect aussi envers la communauté chrétienne locale, puisque je suis généralement perçue comme une sorcière.

C’est comme pour le chant, c’est tellement puissant, cela fait naître le pouvoir, & une fois qu’on l’a expérimenté, alors cette sensation n’est plus jamais oubliée. Et bien, c’est ainsi que cela l’a été pour moi la première fois que je l’ai ressenti, il y a bien des lunes ! C’est l’antique magie qui vient lorsque les voix humaines font du bruit & chantent en harmonie, le son qui vient du plus profond de nous, la chanson de la terre & de la voûte étoilée & de « tous nos liens »… quelque chose d’inhérent à l’être humain qui fait de nous un tout, en bonne santé & heureux quand nous le partageons, & cela est malheureusement déconseillé par notre société anti-spirituelle de consommation…

LIRE  Histoire de la Wicca Luciférienne

Et cela possède une énergie physique, étudiée & expérimentée scientifiquement. Je ne sais pas grand-chose à son sujet, mais quand un son harmonique se déplace dans l’espace, une vague de sons continue peut être produite ; cela est ressenti tout autour de nous, des sons vibrants « hors de ce monde », reconnaissables dans la musique religieuse au travers des âges.

Au Rituel des « Amis du Musée » en décembre dernier, il y avait à peu près 40 personnes qui chantaient « AIR I AM… » [NDT : jeu de mot entre « here I am », je suis ici, et « air I am », je suis de l’air.]

Voilà ce que cela donne (un extrait mp3 de 20 secondes, 300kb)

short-airiam

Extrait  : Here I am

“around a moon-charged bowl of water and as the energy of the sound rose, so the surface of the water rose too into a standing wave pattern, a physical manifestation of magical and devotional intent. And its nothing to do with being able to sing, the individual voice becomes part of the whole and it’s very liberating and joyous to let sound go from your body without inhibition and fear. It’s connection, it’s magic….. my favourite word !” [nous laissons ici le texte original en anglais, traduire serait vraiment trahir, NDT]

FB : (avec un large sourire) peux-tu nous en dire un peu plus à propos de la chanson dont sont tirés les extraits que nous venons d’entendre ?

LC : désolée, je n’en sais rien, je les ai apprises de merveilleuses femmes au coin du feu… et mille mercis à ceux qui les ont écrites, il y a tant de chants qui voyagent de nos jours, même d’un continent à l’autre. Comme les chansons populaires transmises oralement que les immigrants du Nouveau-Monde amenèrent avec eux de leur pays natal, ils se développent & changent selon leur propre source. Ce sont des outils & des trésors, une fois que vous les avez, vous les garderez toujours avec vous.

LIRE  Consécration du Temple Noir

FB : jusqu’à présent tu as produit deux CD (confer les détails ci-dessous pour l’achat), il y en a-t-il d’autres de prévus ? Ou alors que vas-tu faire d’autre ? Cela doit être un sacré travail de trouver les chants & de les retravailler pour les présenter ?

LC : je veux passer autant de temps que possible cet été dans mon van, le dictaphone à côté de moi, à la recherche de chants. J’ai la manière dont ils changent & je collecte toutes les variations, c’est bon de rassembler & d’enregistrer ces chants précieux & fragiles, & de les révéler afin de voir comment ils vivent & se développent au cours du temps. Mais les trouver prend beaucoup de temps…

Pour ce qui est de la suite – je n’en ai aucune idée ! Mon projet est de suivre le courant… & mon espoir est que je me connecterai avec plus de personnes pour pouvoir chanter avec elles, cela commence à arriver. J’aime travailler dur dans tout ce que je suis impliquée, & en ce moment, je chante presque toutes les nuits de la semaine, des situations & des répertoires très variés, ce qui est excitant. Du folk traditionnel, aux Chants Païens & même certaines vocalises avec un groupe actuellement totalement inconnu, j’aime chanter, c’est amusant, cela me rend très heureuse & qui sait où cela me mènera ! J’ai toujours eu confiance dans les Anciens pour qu’ils guident mes pas & si je chante les Éléments, « The Coven Chain Dance » ou « Black Magic Woman » je sais qu’ils sont avec moi afin de m’aider à rendre le mystère & la magie à tous pour les partager & les célébrer.

Ho ! Blessed Be.

Liz Crow, avril 2002.

FB : Superbe, & c’est tellement bon d’avoir un peu de musique qui élève l’âme sur le site… Merci mille fois pour tout Liz.

Les extraits sonores sont utilisés avec l’aimable permission de l’auteur, mais restent sous copyrights du Musée de la Sorcellerie. Aucune reproduction n’est permise dans une permission préalable.

Pour acheter les Chants ou contacter Liz : son e-mail. Tous les contacts sont les bienvenus tout particulièrement avec d’autres musiciens ou chanteurs… Vous pouvez également acheter son deuxième CD pour £10 (frais de port compris) en utilisant la même adresse e-mail.

Traduction française par Spartakus FreeMann, juin 2002 e.v.

La Nature de l’En Chantement

Plan, Sydney Long 1898.