Le Paranormal & la Musique : une Interview avec le Docteur Melvyn Willin EzoOccult

Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 29 janvier 2016


Le Paranormal et la Musique : une Interview avec le Docteur Melvyn Willin par Dave Evans

L’invité de cette semaine est le docteur Melvyn Willin, qui porte plusieurs casquettes. Il est musicien, musicologue, chercheur en parapsychologie & en paramusicologie [NDT : c’est-à-dire l’étude de la musique surnaturelle]. Il est actuellement à la poursuite de son deuxième PhD [NDT : Doctorat en philosophie, titre universitaire générique] portant sur l’étude des références occultes dans le monde de la musique.

DE : Salut Melvyn, ça fait un bon paquet de titres & pas mal d’études, peux-tu nous en dire un peu plus sur ce que tu as fait ?

MW : Merci Dave. Je ne pense pas que ce soit aussi impressionnant que cela en a vraiment l’air. Le titre de musicien est très effrayant, car je ne joue plus autant aujourd’hui qu’il y a 20 ans, vingt années très bizarres en fait. Je passe sur les instruments à cordes, particulièrement les guitares. J’ai une collection d’instruments ethniques que j’ai collectés dans divers pays que j’ai visités. Et cela comprend quelques belles choses assez bizarres comme le koto japonais, le luth chinois, le cobza roumain, le boozooki grec, etc., etc. Mon style de musique a toujours été le folk acoustique ou classique & j’ai composé quelques pièces & publié deux ou trois manuels. Mon activité musicale principale a été l’orchestre de guitares que j’ai constitué il y a 25 ans & qui est toujours en activité. A une certaine époque, il y a eu jusqu’à 60 personnes dans cet orchestre & nous avons donné quelques supers concerts un peu partout dans le monde.

L’enseignement a commencé comme n’importe quel simple professeur de musique – une école pour filles où j’étais en fait le seul enseignant mâle ! Et après quelques années je me suis tourné vers le free-lance & continue à le faire depuis lors – des écoles, des collèges, des études du soir pour adultes & même des prisons pendant plusieurs années.

Le titre de musicologue – et ce sont tes titres et non les miens – s’applique difficilement sauf dans le cadre du grade standard de maître en musicologie & le PhD qui est rarement de la musicologie. Je me suis intéressé au paranormal depuis 30 ans & je suis un membre du conseil de la Society for Psychical Research & récemment je suis devenu leur archiviste.

LIRE
Ainsi vous croyez à la magie ? Êtes-vous un « illusionné » ?

J’ai combiné cet intérêt avec la musique pour mon PhD & j’ai écrit une thèse sur les « fantômes » musicaux. Bien, pour être plus précis cela concerne la musique des médiums qui sont supposés être en contact avec des compositeurs morts, la musique comme cible dans les expérimentations télépathiques & la musique qui n’a aucune source connue.

DE : Cela serait comme d’entendre des voix désincarnées, des sons ou des tons seulement, en ce cas ?

MW : Oui. La majeure partie de ce travail fut entrepris à la Koestler Unit de Parapsychologie à Édimbourg, sous la direction & supervision de mon ami Bob Morris.

À l’heure actuelle, j’étudie la musique qui est sensée avoir été utilisée lors des pratiques païennes, la musique qui cherche à représenter le paganisme dans le répertoire classique & l’utilisation actuelle de la musique dans la sorcellerie & le paganisme. De très intéressants liens sont apparus à partir de ce travail. Par exemple, le fameux compositeur anglais Phillip Hesseltine a été impliqué un moment dans l’univers de Crowley. Les détails exacts ne sont pas connus (par moi), mais il a sans aucun doute changé son nom en Peter Warlock à peu près à cette époque & s’est suicidé peu après. J’ai également cherché à avoir plus d’informations au sujet de la Femme écarlate de Crowley qui jouait du violon.

DE : Ah, cela doit être Leila Waddell, j’ai entendu qu’elle était autre chose qu’une musicienne, mais Aleister Crowley ne l’a pas évaluée avant de lui avoir donné quelques « leçons particulières »… Si un lecteur de cette interview a, par exemple, des partitions (ou, les dieux seuls savent, il se peut qu’il existe des enregistrements sur des cylindres de cire) ou tout ce qu’elle a pu jouer, Mel serait réellement intéressé.

Un peu de tout ceci ressemble à un mélange de tournée de groupe & de « chasse aux fantômes » ! Je suis sûr que tu as eu quelques belles & étranges expériences dans ton investigation de la musique surnaturelle ? Il y a l’image stéréotype de sons de trompettes spectrales lors de séances [NDT : en français dans le texte], mais cela va plus loin que cela dans tes investigations, non ?

MW : Non, ce n’est pas comme un mélange de tournée & de chasse aux fantômes [grognements].

LIRE
L’affaire Roswell

L’investigation de la musique surnaturelle a souvent été froide, humide, inconfortable & incroyablement ennuyeuse dans l’attente que rien ne se passe ! Un événement reste dans ma mémoire, car mes collègues & moi-même nous sommes comportés comme des fous. Nous avons visité l’Abbaye de Bolton où de la musique fantôme avait été rapportée. Un jour d’hiver, nous sommes arrivés avec la vidéo & des enregistreurs. L’endroit était désert & nous sommes entrés dans le bâtiment. Immédiatement, nous avons entendu des chants fantômes. Nous avons allumé nos instruments & ils ont commencé à enregistrer. BINGO ! Nous pensions avoir au moins un enregistrement original. Après plusieurs secondes, la femme de l’entretien est apparue de derrière l’autel & a expliqué qu’elle aimait écouter de la musique religieuse durant son travail !

DE : C’est incroyable…

MW : Les trompettes de la séance que tu as mentionnée ne sont pas utilisées pour la musique, mais pour l’amplification de la voix ou simplement pour survoler la pièce & assommer les gens. J’ai été témoin de cela à plusieurs reprises & j’ai toujours pensé que c’était truqué. Quelques médiums, cependant, produisaient de l’assez bonne musique de compositeurs décédés & un type qui croyait être possédé par l’esprit de Caruso avait une voix fantastique.

La musique écrite varie généralement avec les connaissances des techniques anciennes de composition. Quelques personnes excellent certainement sous ce qu’ils pensent être une dictée des morts. Morts, qui sont habituellement des compositeurs classiques – Beethoven, List, Mozart, etc. – mais aussi quelques John Lennon. Dieu merci, je n’ai jamais eu à enquêter sur aucun Elvis Presley… On peut présumer qu’ils étaient tous à Tescos à ce moment-là !

DE : Ou dans le snack – quelle était cette chanson… ? “Il y a un type qui travaille dans le snack en bas, il jure qu’il est Elvis”… de Kirsty MacColl je pense… Il y a là un bon avertissement, il ne faut pas assumer que tout est réellement paranormal ; garder un esprit ouvert, mais être préparé à accepter que certaines choses ne puissent être expliquées… du moins pas encore.

MW : Oui, un esprit ouvert est important, mais pas ouvert au point que ton cerveau en tombe hors de ton crâne !

LIRE
Deuxième partie de l’interview de Mogg Morgan : A l’Est !

DE : Tout juste : )… Continuons, j’ai entendu dire que tu avais un animal très peu courant ?

MW : Oui, j’ai un Tricératops grandeur nature dans mon jardin (elle s’appelle Trixy). Je les ai toujours bien aimé & peut-être en étais-je un dans un vie antérieure… c’est mieux que d’être Cléopâtre ou Napoléon, je le reconnais.

DE : Plus impressionnant qu’un nain de jardin ! Je devine que tu dois avoir une sacrée collection d’instruments & de disques aussi – y en a-t-il un que tu n’as jamais eu ou que tu n’as jamais trouvé & que tu aurais aimé avoir ?

MW : Oui, j’ai une bonne collection d’instruments & plusieurs milliers d’enregistrements, cassettes, CD, etc. Comme instrument que j’aimerais… c’est facile. Quand l’argent fout le camp, ce qui arrive régulièrement, je dois vendre des instruments & avec l’hypothèque qui n’était pas payée il y a quelques années, j’ai été forcé de vendre ma meilleure guitare classique – fabriquée à la main par José Romanillos. J’aimerais la récupérer si tu as quelques milliers [de Livres Sterling] à gaspiller. Comme enregistrement, toute musique du film fantastique « The Wicker Man » qui n’a PAS été utilisée dans le film serait une bonne chose.

DE : Cela doit briser le coeur – je suis dans le même cas avec de très rares & anciens livres de magie ; de temps en temps certains doivent partir… tout comme une nouvelle peau pousse l’ancienne, il ne faut pas pleurer sur l’ancienne. Et encore une fois, s’il y a quelqu’un ici qui peut aider à te trouver le dernier, qu’il contacte Melvyn ou moi-même. Vraiment un film bizarre – nous mettons sur pieds graduellement des revues de grands films « occultes » pour la partie « essais » du site, & c’est l’une de celles que nous n’avons pas encore faites, & que nous devrions vraiment faire.

Time’s up – Merci pour tout Mel & le meilleur pour la suite de ton PhD.

Le Paranormal et la Musique : une Interview avec le Docteur Melvyn Willin, Dave Evans.

Le Paranormal et la Musique : une Interview avec le Docteur Melvyn Willin

Illustration : Musique, Gustave Klimt, 1895.