Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 1 février 2016

Présentation de l’Ordre Oriental Ancien et Primitif de Memphis et Mizraïm 1 (première partie) par Jean Bernadac

Ordre Oriental Ancien et Primitif de Memphis et Mizraïm – Rite primitif de Memphis et Mizraïm – Rite de Venise

SOUVERAIN SANCTUAIRE DES GAULES ET D’ARMORIQUE

Filiation Jean Prévost GRAND HIEROPHANTE NATIONAL

Historique

Tous les documents utilisés pour ce travail sont tirés de nos archives originales, transmises jusqu’à nous, signées et timbrées des sceaux de l’Ordre, à travers le temps, notamment par les Grands Maîtres du SUPERUM Italien de Venise.

Nous avons utilisé les documents suivants :

• Document référencé « AV 001 » : sur papier à en-tête de « ORDINE ORIENTALE ANTICO E PRIMITIVO DI MIZRAIM E MEMPHIS », « Gran Temio Mistico dei Sovrani Principi di Memphis », établi le 3 avril 1966, à l’Orient du Udine et adressé au Frère COMBORORIX. Ce document comprend 4 pages. ;

• Document référencé « SP 001 » sur papier à en-tête de « ORDINE ORIENTALE ANTICO E PRIMITIVO DI MIZRAIM E MEMPHIS », établi le 24 janvier 1966 et enregistré le 15 février 1966, au Zénith de Venise et adressé au Frère Jean PREVOST (Combororix). Ce document de 19 pages constitue la Charte qui donne à Jean PREVOST la possibilité de diriger le Memphis-Misraïm en France ;

• Document référencé « JP 001 » : sur papier à en tête de l’ORDRE ORIENTAL ANCIEN ET PRIMITIF DE MEMPHIS ET MISRAIM, Grande Loge Symbolique des Gaules ; « déclaration de transfert de siège » ;

• Document référencé « JP 002 » : Lettre de Jean PREVOST à Giancarlo SERI, en date du 28 juin 1995 ;

• Document référencé « SSG 002 » : Bulletin de liaison des ateliers fédérés à la Grande Loge Symbolique des Gaules de Memphis et Misraïm, n° 3, mai 1998 ;

• Document référencé « AN 003 » : Notice Historique établie à Paris le 10 décembre 1992 ; document de trois pages ;

• Document référencé « AV 004 » : lettre de Alfredo VITALI destinée à Jean PREVOST, reçue 17 février 1987 ;

• Document référencé « JP 005 » : lettre de Jean PREVOST destinée à Sebastiano Caracciolo en date du 06 mars 1993 ;

******************

Le Grand Sublime Souverain Sanctuaire dit « SUPERUM » de l’Ordre Oriental Ancien et Primitif de Memphis et Mizraïm, est l’origine et comme l’écrit le « Superum » lui-même, la « mère » des Familles Initiatiques du monde entier, car la reconstitution d’Abraham « le Juif » à Venise, ne fut rien d’autre qu’une transcription moderne de l’ancienne rituélie adaptée à la Franc-Maçonnerie Opérative d’Occident, fille des « Magistri Fabrorum » de Rome, nièce des Maçons d’Hiram à Jérusalem, qui étaient les disciples de ceux qui avaient préconisé la « Pierre angulaire » dans l’édification de la Pyramide, le Temple « Perfect ».

Le SUPERUM est donc la « Mère », la matrice, dans le temps et dans l’espace de toute filiation qui relève de cette tradition originellement italienne, et déléguée en Liberté, en Égalité et en Fraternité aux FF.’. des autres nations.

Il y a là, dans un Rituel Secret des Francs-Maçons Pyramidaux, chez les Maîtres, cette attente ancienne du Seigneur des Deux-Horizons, le Souverain Grand Maître et Grand Prêtre à Perpétuité, le Grand Hiérophante UNIVERSEL, le chef de tout Ordre, le Ratificateur de tout Rite, le Roi des Rois et le Seigneur des Seigneurs.

1788 : Le rabbin, savant et kabbaliste, Abraham le Juif, membre de la Loge Écossaise Primitive à Venise, (de l’Obédience de la Grande Loge d’Angleterre) fonda à Venise, avec des initiés Chevaliers d’Orient, Philosophes Inconnus, et d’autres initiés en Kabbale, l’Ordre Oriental de Mizraïm, dit Rite Égyptien.

La Rose + Croix Pythagoricienne existe depuis 2000 ans : d’abord en tant que « Fraternité de Pythagore » au temps de la Rome antique, puis en tant qu’École Chrétienne Gnostique jusqu’à sa réforme moderne de la Rose + Croix Pythagoricienne.

1792 : Quatre ans après la fondation de l’Ordre Oriental de Mizraïm, la R+C Pythagoricienne, dont le siège était toujours en Italie, fit initier ses adeptes, en grand secret, au rite de Mizraïm. Dans les années 1797-1798, les FF de l’Ordre, et en particulier les FF R+C Pyt, durent fuir à Palerme l’invasion autrichienne.

1801 : Là, ils réformèrent le Rite de Mizraïm, réforme déjà étudiée à Venise, mais qui demeurait toutefois dans un cercle intérieur à l’Ordre/Rite de Mizraïm. Cette réforme prit la dénomination officielle de Rite Ancien et Primitif de Memphis (1801).

1804 : Les deux rites furent réunis au moment de la proclamation du Royaume d’Italie par Napoléon. L’empereur les reconnut alors comme Ordre Oriental Ancien et Primitif de Mizraïm et Memphis et, en retour, tout naturellement, l’Ordre se montra favorable à Napoléon et à sa politique.

1814 : Dès 1814, existait à Montauban, une mission particulière, initiée par les Frères de Venise, selon l’ancienne rituélie du « premier » Memphis.

1839 : L’armée autrichienne, étant réinstallée à Venise, les Frères de la Rose + Croix Pythagoricienne et les membres des Ordres réunis dans l’Ordre Oriental Ancien et Primitif de Memphis et Mizraïm se réunirent en convent à Palerme. C’est à cette occasion que la Rose + Croix Pythagoricienne et le Souverain Conseil Universel donnèrent délégation officielle au Frère Rose + Croix Pythagoricien 33ème 90ème 95ème Étienne MARCONIS d’ouvrir les travaux en France, selon le Rite de Memphis.

Cependant, cette délégation, d’une étendue remarquable certes, mais délégation seulement, ne donnait aucun pouvoir souverain, ni succession, ni pouvoirs autonomes libres de tout lien fraternel, et ses successeurs étaient tenus de se référer aux Hauts Corps, c’est à dire au Souverain Conseil Universel, secteur exécutif du Grand Sublime Souverain Sanctuaire « Superum », qui le comprenait et qui « l’englobait ».

Une mission, pour le Rite de Mizraïm, des Frères BEDARRIDES était déjà en place, ceux-ci ayant déjà reçu délégation et pouvoirs par le même Souverain Conseil Universel (qui comprenait les Zéniths de Venise, du Caire et de Palerme) pour travailler en France.

1865 : Le Très Illustre et Très Vénéré Frère Jean-Baptiste PEISINA, Grand Conservateur du Souverain Conseil Universel de Mizraïm et Memphis, lié au Souverain Sanctuaire de Venise donna patente à l’Espagne, à la Roumanie et à la Grèce , alors que la Vénitie est toujours sous le joug autrichien. Au cours du Convent de Palerme de 1839 cités plus haut, les degrés du Rite de Memphis furent portés à 92. Par la suite, le Souverain Conseil Universel, siégeant en Italie, portera les degrés des Rites Unis de Memphis et Misraïm à 95 pour les degrés initiatiques et à 96 et 97 pour les degrés dits administratifs, transmissibles dans le cadre d’une cérémonie particulière de HAUTE THÉURGIE .

1875 : Le Frère Joseph GARIBALDI réunit les Grands Orients de Turin, Milan, Florence et Naples dans le Grand Orient d’Italie à Rome et unifia les Rites dans l’Ordre actuel, sur la base inchangée et jamais discutée de Venise. Ainsi, l’Ordre Oriental Ancien et Primitif de Memphis Mizraïm est la Voie et le Fondement sur lesquels le Grand Orient d’Italie fut bâti.

1881 : Le Frère Jean Baptiste PEISINA, convoqua le Grand Convent de Mizraïm et Memphis à Rome, pour compléter l’unification des deux Rites dans le monde entier.

Étienne MARCONIS, entre temps, s’était autoproclamé GHG du Rite Ancien et Primitif de Memphis, en opposition avec le Général Joseph GARIBALDI, GHG du Souverain Sanctuaire (Mère) de Memphis de Palerme, duquel Etienne MARCONIS tenait sa Délégation. Pour mettre fin à ces velléités d’indépendance des seuls Memphis de Palerme et de France, le Frère Jean Baptiste PEISINA déposa ses pouvoirs au sein du Convent. Le Frère Joseph GARIBALDI fut alors élu GHG des Rites Unis.

Tous les Memphis et les Misraïm qui, après un « temps raisonnable », ne fusionneraient pas seront déclarés automatiquement séparés. Palerme se plia à l’ordre, car il émanait du Grand Hiérophante Général que les Frères de Palerme reconnaissaient déjà : le Frère Joseph GARIBALDI, « héros des deux mondes ». Il prit pour Substitut, (avec droits de succession et Membre Officiel du Souverain Sanctuaire de Venise), le Très Puissant Frère John YARKER d’Angleterre, qui était déjà Grand Maître du Rite Écossais Primitif et Grand Hiérophante du Royaume Uni de Grande Bretagne, d’Écosse et d’Irlande .

1882 : Quand le Frère Joseph GARIBALDI partit pour l’Orient Éternel, son Substitut, le Frère John YARKER prit automatiquement sa place. Il nomma à son tour son Substitut, le Frère VILARINO del VILAR, G.’. H.’. d’Espagne et Membre du Souverain Sanctuaire de Venise.

1886 : Libération de Venise

1900 : Cependant, dans le but de diviser sa succession, John YARKER initia au XLVIIème degré du Rite Écossais et Primitif le Frère Pa.’. Me.’. d’Italie et donna désignation au Frère Eduard FROSINI d’Italie pour les Rites Unis (de Memphis et Mizraïm) .

1908 : Le 7 juin 1908, à l’Orient de Paris, au 5, rue Jules Breton, un convent fut tenu dans les locaux de la Grande Loge du Droit Humain, au cours duquel furent réunies les puissances maçonniques de nombreux pays dans le but de bâtir la Fédération Maçonnique Universelle.

Étaient présentes les Puissances suivantes :

1. Le Grand Orient d’Allemagne et le Souverain Sanctuaire du 33ème degré écossais pour l’Allemagne.

2. La Franc-Maçonnerie Arabe « les Fils d’Ismaël »

3. Le Souverain Conseil Universel de la Franc-Maçonnerie Mixte

4. La Grand Loge Symbolique d’Espagne (Le Rite National Espagnol)

5. Le Souverain Grand Conseil Général Ibérique (Espagne)

6. Le Rite Ancien et Primitif de la Franc-Maçonnerie pour l’Angleterre et l’Irlande

7. La Grande Loge d’Angleterre du Rite de Swedenborg

8. La Grande Délégation du Rite National Espagnol pour l’Italie

9. La Grande Délégation Portugaise du Rite National Espagnol

10. La Grande Loge du Cap Vert

11. Le Rite Azur de la République Argentine

12. La Grande Loge des Anciens et Acceptés Francs-Maçons de l’État de Ohio

13. La Grande Loge de St. Jean des Anciens et Acceptés Francs-Maçons du Massachusetts

14. La Grande Loge Allemande du Rite de Swedenborg

15. La Grande Loge de France du Rite de Swedenborg

16. Le Suprême Conseil des 33ème pour le Mexique

17. Le Suprême Conseil de l’Ordre Oriental Ancien et Primitif de Mizraïm et Memphis pour l’Italie

18. Le Suprême Grand Conseil et le Grand Orient du Rite Ancien et Primitif pour la France et ses Dépendances

19. L’Ordre Ésotérique de la Rose Croix

20. L’Ordre Oriental de Memphis et Mizraïm (le Caire)

21. L’Ordre Martiniste

22. L’Ordre Kabbalistique de la Rose Croix

23. L’Ordre Oriental Templier.

Il y eut également des délégations maçonniques de la Suède, de la Bohème, de la Suisse, de la Grèce, de la Turquie et de la Russie .

La présidence d’honneur fut donnée au Frère John YARKER, la présidence réelle au Frère Gérard ENCAUSSE (Papus) et le secrétariat au Frère Téder (Charles DETRE) 33ème.

Avec la permission du Frère John YARKER et en présence du Frère Édouard FROSINI et du Frère De M.’. et aussi des Délégués des Suprêmes Conseils, le Grand Maître d’Allemagne, Théodore REUSS, donna l’initiation et patente au Frère Gérard ENCAUSSE comme G.’. H.’. pour la France. C’est également en 1908 que le F.’. Eduard FROSINI bâtit le Souverain Sanctuaire d’Italie.

1909 : Avant la première guerre mondiale, en 1909, après le passage à l’Orient Éternel du Frère John YARKER, le Souverain Conseil Universel, siégeant à Naples, considérant la désignation faite par le Frère John YARKER et aussi pour contrer les menées du « serviteur du Keiser », le Frère Théodore REUSS (qui cherchait à se faire élire au sommet de la hiérarchie pour offrir cet honneur à l’Allemagne), donna le titre de Grand Hiérophante Général au F.’. Édouard FROSINI (Membre du Souverain Sanctuaire de Venise et initié dès 1900 au 33ème 90ème 95ème et au XLVI ème du Rite Ecossais Primitif par les Frères John YARKER et VILARINO del VILAR).

L’ex-Frère Théodore REUSS, lui, s’autoproclama 97ème et, pour frapper Venise et se venger d’elle, des Italiens et du Frère Joseph GARIBALDI (le diable pour les Allemands), il alla contre le Congrès de Rome de 1881 et, lâchement, donna une patente au Sanctuaire de Memphis de Palerme qui avait, un temps, adhéré aux Rites Unis, comme Sanctuaire du seul Memphis. Voilà comment Théodore REUSS trahissait la vie unifiée des Rites Unis pour mener à bien ses propres buts de basses vengeances. Le Frère Pa.’. Me.’. va succéder à John YARKER au sommet du Rite Écossais Primitif et le Frère Eduard FROSINI devient le légitime et régulier Grand Hiérophante Général.

1908 : Le G.’. H.’. G.’. Édouard FROSINI fonda ensuite le Rite Philosophique Italien (qui, sur son ordre, en 1921 se fondra avec le Rite Ecossais). Plus tard, il remit le tout entre les mains du Frère Marco Egidio ALLEGRI, de Venise, Membre du Grand Sublime Sanctuaire et du Souverain Conseil Universel. L’Ordre Oriental Ancien et primitif de Memphis et Misraïm fut la voie et la souche sur laquelle fut bâti le G.’. O.’. d’Italie.

1914 : La première guerre mondiale éclate.

1916 : Le Frère Papus monte à l’Orient Éternel.

1917 : Le Frère Téder monte, lui aussi, à l’Orient Eternel. Jean BRICAUD, dissident du Martinisme, s’autoproclame « chef » du Memphis-Misraïm en France. Il est donc irrégulier. On verra rapidement dans les années suivantes les Martinistes Italiens se séparer de Jean BRICAUD. Le Frère Augustin CHABOSEAU édifie avec de véritables Martinistes les bases de l’Ordre Martiniste Traditionnel (OMT), tandis que d’autres Frères construisent l’Ordre Martiniste Synarchique (OMS, le Frère Blanchard). La succession « BRICAUD », du Martinisme comme du Memphis-Misraïm, peut donc apparaître comme douteuse car aucun Haut Corps n’a été interrogé sur l’opportunité de donner ou non une filiation à Jean BRICAUD. Du reste, il semble, d’après les documents en notre possession, qu’il n’a jamais été considéré comme susceptible de recevoir un jour le 97ème.

1918 : Après la guerre, en étroite union avec l’Ordre Martiniste (de Bricaud) le Memphis-Misraïm travailla vaillamment.

1922 : Le Frère Marco Egidio ALLEGRI reçoit le 90ème 97ème comme successeur de Eduard FROSINI. Le fascisme monte. Sur le moment, on ne songe pas au danger imminent et les travaux rituels, magiques et théurgiques sont suivis par beaucoup de Frère dans les Orients des Rites Unis qui résistèrent à la mode typique des formations pseudo initiatiques et athéistes de l’époque.

1928 : Le fascisme dissout la Franc-Maçonnerie. Le frère Marco ALLEGRI met à couvert le Souverain Sanctuaire et ses Hauts Corps. En apparence, l’Ordre s’occulte tout comme au temps de l’invasion autrichienne, en se cachant notamment sous le couvert de la Société Théosophique. Il continua cependant de travailler en grand secret, assurant ainsi la continuité de la Tradition. Le Martinisme ne ferma jamais ses travaux, l’Ordre des Elus Cohens au Zénith de Venise non plus, tous deux travaillant au maintien du contact entre le Monde angélique et le Monde des Initiés.

1930 : Trahi par un espion de l’Église (catholique romaine), le Frère Marco ALLEGRI fut emprisonné sous l’accusation d’avoir réorganisé la Franc-Maçonnerie. Mais bientôt, le silence et l’intelligence de ses Frères firent sortir des geôles de la patrie le Grand Hiérophante Général.

1936 : Le Frère Marco ALLEGRI reçut la filiation de la Stricte Observance Templière et des Chevaliers Bienfaisants de la Cité Sainte. Sous son emprise, le Memphis Mizraïm s’étendit jusqu’en Autriche, malgré le nazisme, et il maintint les contacts avec la Roumanie, la Hongrie, la Grèce, la Pologne et l’Amérique.

1939 : Lorsque éclata la guerre en 1939, les Frères américains proclamèrent leur Hiérophante local G.’. H.’. G.’. par mépris pour les Italiens, dont la Nation s’était alliée à l’Allemagne.

1945 : La guerre terminée, le Frère Marco ALLEGRI réouvre les travaux « au grand jour » à Venise tout d’abord, puis dans toute l’Italie ensuite. Il prend des contacts avec les survivances en Allemagne et en Autriche. Bien entendu, il ne peut rien faire en Europe Orientale à cause du joug soviétique.

Le Frère Marco ALLEGRI bâtit un Grand Sanctuaire Ésotérique qui regroupe les différents Ordres et Rites Philosophiques et Initiatiques sous le nom de « Adriatique », sanctuaire fils de l’ancien Souverain Sanctuaire d’Italie, bâti par le Frère Egidio FROSINI à Florence, en 1908.

1949 : Les « divergences d’opinions et d’actions » entre le Frère Marco ALLEGRI et son Substitut, le Comte Ottavio ZAZIO, le rendent malade.

Le Comte Ottavio ZAZIO, qui avait un temps été nommé Substitut (à titre temporaire), avait été destitué et même expulsé de l’Ordre et de toute la famille maçonnique juste après l’expulsion d’un autre Frère : le Frère MONTANARI, qui lui, cherchait à faire des affaires profanes en profitant des liens fraternels.

La veille de sa mort (en 49 à Venise), le Frère Marco ALLEGRI appelle le Baron Gastone MARCHI, docteur et professeur auquel il confie le dépôt de l’Ordre et les archives des ordres initiatiques alliés avec la tâche de tenir la Régence dans l’attente de transmettre la succession en accord avec le Souverain Sanctuaire au Frère qu’il jugera digne en temps opportun. Le Souverain Sanctuaire ratifie cette décision.

Présentation de l’Ordre Oriental Ancien et Primitif de Memphis et Mizraïm 1 (première partie), Fait au Zénith de Marseille, le 15 décembre 2002 E.’. V.’.