Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 23 février 2019

Depuis peu, un Dictionnaire des symboles en ligne gratuit est apparu sur la toile. Evolutif, il s’enrichit de nouveaux articles toutes les semaines qui passionnent les amateurs de symbolique ou les simples curieux. Vous y trouverez un index alphabétique, une description de chaque symbole et différentes interprétations selon les âges, les civilisations, les cultures du monde. Chaque article est une synthèse des dictionnaires de symboles classiques complétée par les propres recherches de l’auteur dans des domaines tels que la mythologie, l’ethnographie, les rêves et la psychanalyse, l’hermétisme, la Kabbale, l’histoire des religions, etc. Les nombreuses notes et références en bas de page garantissent le sérieux du travail réalisé.

Les symboles fascinent, déroutent, nous incitent à nous interroger sur nous-mêmes. Ils sont la pointe émergée d’un iceberg noyé dans l’océan de l’inconscient personnel ou de l’Inconscient Collectif. Ils nous permettent de nous comprendre, de nous révéler, mais aussi de comprendre l’humanité multi-ethnique et multi-culturelle. Certains symboles sont propres à un individu ou à un groupe d’individus de même culture, d’autres sont universels. On les appelle des archétypes. La compréhension des symboles permet la Quête du Soi et l’émergence de la Conscience.

Visiter le site : Dictionnaire des symboles.

dictionnaire des symboles

L’auteure, Catherine Pierdat, administre également RLC, le Blog de Rennes-le-Château :

Bien que le sujet principal de ce blog soit l’énigme de Rennes-le-Château, celui-ci s’adresse à un public connaisseur déjà initié à cette affaire complexe qui passionne des milliers de personnes à travers le monde. L’auteur soulève des questions jusqu’ici totalement éludées comme, par exemple, celles que peut susciter la « date » du 17.09.84 peinte sur un vitrail de la petite église paroissiale Sainte-Marie-Madeleine. Cette date, en réalité, n’en est pas une. Il s’agit de la longitude d’un point précis situé à Pibrac, village natal de Germaine Cousin (sainte Germaine). Pourquoi Pibrac ? Pourquoi Sainte Germaine ? Quels sont les liens avec l’affaire de Rennes-le-Château ? Autre exemple : la singulière décoration de la basilique N.-D. de Marceille à Limoux, en relation étroite avec RLC. On y découvre un chemin de croix étonnant. A la première station, on devrait voir Ponce Pilate se lavant les mains après le procès du Christ. Or ici, c’est le Grand Prêtre qui se lave les mains ! Pourquoi ? Toutes ces questions ont évidemment leurs réponses. Elles seront bientôt rendues publiques, d’ici quelques mois…

RLC – Le Blog de Rennes-le-Château.

LIRE  Le Baphomet, Figure de l’ésotérisme templier