Ce que la Kabbale n’est PAS par Gabri-el.

Lecteur, si ce que tu recherches dans ce site et dans la Kabbale en général se retrouve dans les lignes qui suivent, tu te trompes d’endroit, et il serait sans doute sage de reconsidérer l’outil de ta recherche. La connaissance peut prendre de nombreuses formes, mais tous les moyens ne sont pas identiques. À bon entendeur, commençons…

Elle n’est pas… de l’occultisme

Ce que la Kabbale n'est PAS

Il n’y a pas de magie, et encore moins de rituels secrets, dans la Kabbale. De même, il est inutile de faire de la Kabbale si c’est pour espérer asservir un ange ou un démon, ouvrir la Méditerranée en deux, ou appeler une pluie de feu et de soufre sur Montpellier.

S’il existe effectivement une Kabbale Pratique, celle-ci est très minoritaire et beaucoup de ses prérequis ne peuvent plus être rencontrés de nos jours. Les rituels utilisant les Noms de Dieu qu’on retrouve un peu partout dans l’occultisme – la golden dawn en tête – impliquent d’appréhender parfaitement ces Noms, et cela dépasse largement les capacités de ceux qui veulent en faire des moyens opératifs. Ces rituels se trouvent dans n’importe quel bouquin vendu au rayon occultisme & bien-être du supermarché du coin ; s’ils étaient à la portée de n’importe qui, tout le monde serait un grand magicien bourré de pouvoirs. Ce n’est pas le cas, alors ne vous laissez pas aller aux illusions de grandeur que chantent les occultistes, et méprisez les bouquins commerciaux à la Haziel, Papus, et compagnie.

LIRE
La Cabale des Hébreux

Elle n’est pas… un passe-temps pour touristes.

L’étude de la Kabbale demande énormément de temps et de dévouement. Il y a de très nombreux ouvrages à lire et à relire, à comprendre et à essayer de comprendre dans tous les sens. Pour la majorité d’entre nous, les secrets de la Torah resteront toujours hors de portée. Cela ne veut toutefois pas dire que nous devons abandonner avant de commencer. Même si nous ne serons sans doute jamais de grands érudits, nous pouvons apprendre énormément sur l’univers et sur nous-mêmes en étudiant la Kabbale.

Par contre, il ne faut pas espérer de résultats faciles et immédiats. La Kabbale implique de la volonté, et une bonne dose de courage. Enfin, la Kabbale est une spiritualité et une recherche de sagesse. Il est vain de vouloir l’appréhender comme on bouquine le dernier Marc Lévy. La Kabbale doit parler au cœur.

Elle n’est pas… une religion ni une secte.

Le Judaïsme l’est, mais pas la Kabbale. La Kabbale est la mystique juive, à savoir des méthodes de lecture des livres sacrés du judaïsme, et des méthodes de travail sur soi-même. On peut appréhender dans certaines limites la Kabbale sans être juif, mais Kabbale et judaïsme sont souvent indissociables.

LIRE
Les bracelets rouges de la Kabbale moderne

Cela ne veut pas dire qu’il faut absolument être juif pour étudier la Kabbale. Cela signifie seulement qu’il faut être prêt à s’intéresser aux rites religieux et à la liturgie juive, afin de déceler les connexions avec la symbolique de la Kabbale.

Beaucoup de mouvements sectaires essaient de nos jours de faire de la Kabbale une nouvelle religion, qu’ils prétendent pouvoir détacher du judaïsme. Fuyez ces groupements comme la peste, ainsi que tous ceux qui veulent s’ériger en maîtres.

Ce que la Kabbale n’est PAS, Gabri-el.

Pour en apprendre plus sur la Kabbale, visitez Kabbale en Ligne.

Rejoindre la Communauté d'EzoOccult sur Facebook

Le Groupe Facebook a pour but de réunir les lecteurs du site et de la page afin d'échanger sur les sujets qui nous tiennent à coeur.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à vous abonner à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires