Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 11 août 2019

Matagrabolisme (1) – Les Clavicules de Salomon par Tau Lui-Même. 

Les Clavicules, ou petites clés de Salomon, le volume 2 qui suit la grande clé du même (et même si la chronologie est douteuse, on n’est pas à ça près), immanquablement au menu du limaçon occultiste dans son rôle de satellite de la magique-biblique-planète – étude de l’imaginaire collectif oblige, avec la tentation de se frotter aux eggrégores maffieux de la Tradition. Bon, j’ai lu ça autrefois, pendant la guerre (la guerre des dypsodes, pas celle de 40), j’avais même une petite collection de copies, plus ou moins exactes – mais ça n’a pas d’importance, de ce grimoire. Malgré un intérêt certain du aux raisons mentionnées plus haut et plus bas (dont je ne suis pas peu fier) j’étais déjà bien occupé par ailleurs et je ne les ai jamais vraiment pratiquées, si ce n’est quelques évocations de la goétie, dont évidemment celle de Vassago qui constitue un passage obligé (cet esprit est d’ailleurs réputé pour son caractère facile et son évocation se pratique comme un bon exercice, peu risqué pour le débutant) voir Hoackley, Barret &c. (Bon, c’est comme ça que l’on considère les choses dans ce Stade).

Les Clavicules de Salomon EzoOccult

Ces clavicules sont plus faciles à lire que Paracelse ou Agrippa parce que plus illustrées et écrites dans un langage plus populaire ; elles réussissent là où le traité des confitures de Nostradamus a échoué et elles ont en elles une dimension affective que le pape Léon et les deux Alberts doivent leur envier, et que le XIX° siècle occultiste (Lévi, Papus, suivis par Abramelin &cie.) a su exploiter.

LIRE  Les liens en Magie par Giordano Bruno

C’est encore à Crowley, le grand fossoyeur, qu’il reviendra d’enterrer et de sublimer le livre dans son édition définitive, imprimé sur Liban comme à l’habitude avec lui (bien que sa Goetia ne soit pas suivie des autres livres que compte le Legemetton – c-à-d. la Clavicule, le livre est suffisant pour comprendre la leçon) en 1903.

Et depuis ? faut-il encore s’occuper des oxyures survivants en vendant des coquilles aux vifs, et des vifs aux coquilles ? Le mieux serait encore de publier la version de 666 et de passer à autre chose, d’ailleurs Salomon a encore écrit quelques beaux textes qui valent le coup d’y plonger.

Christeos Jehusozod Diada Voresa Ilasa (2)

Matagrabolisme – Les Clavicules de Salomon, Tau Lui-Même, sept. 0

(1) S’épuiser l’esprit à examiner des choses vaines, dans Rabelais bien sûr, ce qui n’est qu’une partie de la vérité pour le sujet qui nous réunit, j’en conviens ?

(2) Que la miséricorde divine t’accompagne, dans Crowley, The Goetia, Autorisation à l’esprit de s’en retourner &c p. 65.

Vous reprendrez bien un peu de chaos ?