Le Liber Scientae

Liber Scientae, Auxilii, et Victoriae Terrestris, le « Livre de la Connaissance, de l’Aide, et de la Victoire Terrestre » représente la troisième portion majeure de la Magie Enochienne. Les détails ont été donnés pendant le travail de l’année 1584, et ont été compilés par Dee en un seul livre au mois de mai de l’année suivante. Pour présenter cette partie, l’ange Nalvage disait :

« Il y a 30 Appels encore à venir. Ces 30 sont les Appels des 91 Princes et Gouverneurs Spirituels, par lesquels la Terre est livrée comme une portion. Ceux-ci apportent et disposent les Rois et tous les Gouvernements sur la Terre, et changent la nature des choses avec la variation de chaque moment ; à qui la providence du jugement éternel est déjà ouverte. Ils sont généralement gouvernés par les 12 Anges des 12 tribus, qui sont aussi gouvernés par les 7 qui se tiennent avant la présence de Dieu… »

Un paragraphe suivant en Latin clarifie que ce sont les Anges de ces Tribus qui sont les gouverneurs, et que les 91 sont en fait les régions ou territoires du royaume magique correspondants à des territoires terrestres variés. Chaque Ange réglemente un nombre variable de ces régions.

table de la terre
Les 91 Parties de la Terre sur le Grand Tableau

En addition à sa hiérarchie régulière, le Grand Tableau contient les noms et sigils des 91 « Parties de la Terres imposées par Dieu » du Liber Scientae. Où sont dérivées les hiérarchies.angéliques, précédemment décrites, des tablettes en suivant des divisions uniformes ; les noms des parties sont dérivés de manière à ce que chacune couvre une zone unique. Les natures des Parties sont d’égale hétérogénéité, aucune d’entre elles n’a la même envergure, qualité, puissance, que les autres.

À partir de la description des anges, on peut dire que les hiérarchies régulières de la tablette et les 91 parties représentent une vision complémentaire du monde qu’ils couvrent ensemble. Les noms réguliers de la tablette représentent l’ordre du monde selon un plan de Dieu idéal, le chemin par lequel le monde se connecte avec les archétypes et modèles divins. Les parties, d’un autre côté, représentent la transformation du plan divin en un changement infini, événements dissemblables interminables de l’existence manifeste.

LIRE
Référence de Magie Enochienne par Ben Rowe : 3

En séquence, les anges ont donné en premier à Dee et Kelly le nombre de « ministres » demeurant dans chaque partie, le nombre d’Aethyrs dans lesquels ils sont contenus, et le nombre de Roi Ange Tribal réglementant la partie. Ensuite les noms des parties ont été donnés, et leurs équivalents terrestres, suivi de leurs sigils sur la Grande Table. Après que les lettres et hiérarchies régulières de la Table aient été remplies, les anges délivrèrent l’Appel de l’Aethyr et les noms des Aethyrs. L’origine des noms des Rois est obscure, ils ne sont pas montrés dans les portions éditées des journaux intimes, mais sont placés dans la version finale du livre du Liber Scientiae.

Les sigils des parties sont trouvées par des lignes dessinées entre les cases de la zone des parties du Grand Tableau, dans la séquence des lettres de son nom. Dans la présentation faite à Dee et Kelly, les sigils ont été présentés avant que les tablettes soient remplies avec chaque lettre, ce qui fait que lorsque les lettres ont été ajoutées ils pourraient vérifier par rapport aux noms des parties comme précédemment donnés. La corrélation entre les deux était remarquablement importante, seuls peu de noms avaient une différence d’orthographe avec les tablettes. Aucun d’entre eux n’étaient complètement dissemblables.

Il est à noter qu’il y a une partie dont le sigil est montré dans le Grand Tableau, mais qui n’est pas listé dans le Liber Scientiae. Si tous les noms du livre sont valides, ils sont en fait 92 parties, et non 91. Quelques magiciens ont spéculé que cette partie en plus devait remplacer la partie 65, le nom de laquelle est formé en utilisant les 2 carrés non contigus restants dans chaque tablette.

LIRE
Invocation de Lilith

Originellement, les anges ont essayé de donner à Dee et Kelly les équivalents terrestres des parties en étalant leurs régions sur le globe du monde. Dee coupa court à cette méthode avant qu’elle ne commence, se plaignant qu’ils devaient lui donner la longitude et la latitude des régions, ou se référer à la carte en sa possession. Il n’y a aucune raison évidente pour laquelle Dee devint obstiné sur ce point, certainement qu’il était au courant que sa carte ne couvrait pas le monde entier.

Les anges ont réprimandé Dee, disant qu’ils ne voyaient pas le monde en termes de désignations mathématiques arbitraires, ni même dans les projections coniques de la carte de Dee. Mais plutôt que de retourner à leur méthode première, ils ont choisi d’associer les parties avec les régions du monde listées par Ptolémée.

Robin Cousins a fait de grands efforts pour identifier les régions modernes représentées par les noms Ptolémaïques. Sa description et les cartes peuvent être trouvées en annexe de « Elizabethan Magick » de Turner. Il ressort des cartes de M. Cousin qu’il y a beaucoup de.chevauchement dans ces régions. Par exemple, la région de Parva (?) Asie ou d’Anatolie recouvre, dans l’ensemble ou en partie, pas moins de neuf autres régions. Plusieurs parties renvoient à de simples villes plutôt qu’aux régions, et d’autres sont décrites simplement comme étant « dans le nord » ou « dans le sud ».

On pourrait suspecter que les anges, contrariés dans leur intention, se soient simplement verrouillés sur la première méthode disponible qui satisferait Dee, indépendamment de son exactitude. Après réception de la liste entière, Dee a commencé à voir les difficultés dans le système et questionna les anges. La réponse était moins que satisfaisante, à la fin se réduisant à affirmer que quand il appellera les parties, elles lui montreraient les régions qu’elles réglementent. On a laissé entendre que trente des parties se rapportent au Nouveau Monde. M. Cousins dit à l’origine qu’il a cru que ces 30 parties étaient en plus des 91 déjà existantes, faisant 121 parties en tout.

LIRE
La Magie Enochienne : Mystère & Fascination

Cependant, il croit maintenant que les 30 ont signifié que des territoires additionnels ont été couverts par les 91 parties existantes, de la manière que les anges ont ajouté la Pologne et Moscou au territoire réglementé par la même partie que Sarmatia. Ma propre lecture est également que ces 30 sont parmi les parties données, ainsi toutes les additions recouvriraient celles existantes, ou exigent légèrement moins qu’une autre tablette complète comme une région qu’ils traceraient.

Les 30 Aethyrs sont à peine mentionnés dans les journaux intimes de Dee ; il ne leur a certainement pas été donné autant d’importance que celle qu’ils ont acquise dans les esprits de quelques magiciens modernes. Leurs fonctions semblent simplement être de contenir les 91 parties. Il n’y a aucune indication selon laquelle elles auraient une fonction séparée des parties.

Lire les autres parties de cet article :

Retour à la première partie

Troisième partie de l’article

Annexes

Aller plus loin :

Un article de Ben Rowe sur la Magie.

Plus sur le sujet :

Référence de Magie Enochienne seconde partie, par Ben Rowe. 

Visiter le site COMSELHA : le site francophone de la Magie Enochienne. Image par PublicDomainPictures de Pixabay.

Illustration : User:The .:X [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons.

Rejoindre la Communauté d'EzoOccult sur Facebook

Le Groupe Facebook a pour but de réunir les lecteurs du site et de la page afin d'échanger sur les sujets qui nous tiennent à coeur.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à vous abonner à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires