Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 16 janvier 2016

Esquisse Historique du Rite Martiniste
Esquisse Historique du Rite Martiniste par Teder

Louis-Claude de Saint-Martin, le Philosophe Inconnu, naquit à Amboise (Indre-et-Loire), le 18 janvier 1743, et mourut à Aulnaye, près de Sceaux, le 13 octobre 1803. Initié à l’étude et à la pratique de la Philosophie hermétique par Martinez de Pasqually, à connaissance de l’Absolu par la méditation des œuvres de Jacob Bohm, Saint-Martin défendit toujours la pureté de la Tradition contre les injures des profanateurs. Il soutint toujours de ses efforts les travaux qui tendirent à sauver d’une perte totale la portion de Tradition encore conservée par la Franc-maçonnerie et dont cet Ordre ignore l’importance.

Plusieurs Loges de Philosophes Inconnus furent fondées par Martinez de Pasqually et par son disciple Claude de Saint-Martin : le quartier général du Martinisme fut à Lyon dans la Loge des Chevaliers Bienfaisants de la Cité Sainte.

À l’origine, les Loges martinistes comprenaient sept grades :

1° Apprenti ;

2° Compagnon ;

3° Maître ;

4° Maître parfait ;

5°Élu ;

6° Écossais ;

7° Sage.

La suppression des trois premiers degrés transforma l’initiation, qui fut réduite à trois grades essentiels et à des grades accessoires d’application. C’est ainsi qu’est actuellement établi l’Ordre des S :: : I :: :

Esquisse Historique du Rite Martiniste par Teder

Articles similaires