Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 9 janvier 2016

La Table d'Emeraude par Stanislas de Guaita

La Table d’Emeraude par Stanislas de Guaita

Paroles des arcanes d’Hermès

Il est vrai (en principe), il est certain (en théorie), il est réel (en fait, en application) : que ce qui est en bas (le monde physique et matériel) est comme ce qui est en haut (analogue et proportionnel au monde spirituel et intelligible) et ce qui est en haut comme ce qui est en bas (réciprocité complémentaire) : pour l’accomplissement des merveilles de la chose unique (loi suprême en vertu de quoi se parfont les harmonies de la Création, omniverselle en son unité).

Et de même que toutes choses se sont faites (accomplies, réalisées) d’un seul (en vertu d’un seul principe), par la médiation d’un seul (par le ministère d’un seul agent) : ainsi, toutes choses sont nées de cette même unique chose, par adaptation (ou par une sorte de copulation).

Le soleil (condensateur de l’irradiation positive ou de la Lumière au rouge אוד, aôd, Od) est son père (élément producteur actif de cet agent, [ce qui n’est vrai qu’à notre point de vue terrestre]) ; la lune (miroir de la réverbération négative ou de la Lumière au bleu אוב, aôb, Ob) est sa mère (élément producteur passif [même remarque]) ; le vent (atmosphère éthérique ambulatoire) l’a porté dans son ventre (lui a servi — ou lui sert — de véhicule). La terre (envisagée comme type des centres de condensation matérielle) est sa nourrice (l’athanor de son élaboration).

C’est là le père (élément producteur) de l’universel telesme [1] (perfection, but final à atteindre) du monde entier (de l’univers vivant).

Sa puissance (force d’extériorisation créatrice, le fleuve פישון Phishôn de Moïse) est entière (parfaite, accomplie ; intégralement déployée, jusqu’au total épanouissement) quand elle s’est métamorphosée (mot à mot : quand elle s’est tournée) en terre (ארץ Aretz de Moïse, substance condensée et spécifiée ; forme ultime de l’extériorisation créatrice, matière sensible).

Tu sépareras la terre (ici, dans un sens plus général, la terre signifie ce qui appartient au monde matériel et tangible, au monde des effigies) du feu (Principe d’action ; ce qui appartient aux mondes moral et intelligible) ; — Le subtil de l’épais (sens analogue) avec délicatesse et une extrême prudence.

Il (le fluide pur, universel, médiateur, et — d’après tels gnostiques — Corps du Saint-esprit) monte de la terre au ciel (courant hémicyclique de retour, ascendant ; reflux de Synthèse) et derechef (par un mouvement à la fois alternatif et simultané), il descend du ciel en terre (courant hémicyclique d’émission, descendant ; influx d’analyse), et il reçoit (il se charge, il s’imprègne tour à tour de) la force (les vertus, les propriétés, les influences) des choses d’en haut et d’en bas (des mondes physique ou matériel et hyperphysique, ou astral ; et encore, à un autre point de vue, des sphères sensible et intelligible).

Ainsi (c’est par ces principes que) tu auras (tu acquerras, tu t’approprieras) la gloire (la souveraineté, l’empire) de l’univers entier ; par la, toute obscurité (toute impuissance, toute indécision, toute erreur. L’hiérogramme mosaïque חשך Hoshek exprime ésotériquement toutes les idées négatives, symbolisées par le cône d’ombre de la terre) s’enfuira de toi.

Là réside la force forte de toute force (le principe mutuel d’activité ; le potentiel de toute manifestation, le support de toute action, la base immanente de tout ordre phénoménal) qui vaincra (s’emparera de, coagulera, fixera) toute chose subtile (volatile, fuyante, insaisissable, — fluidique) et pénétrera (s’immiscera dans, décomposera, — dissoudra) toute chose solide (cohésive, dense et permanente, — concrète).

Ainsi (par cet agent, ou encore, — par cette voie), l’univers a été créé (réduit de principe en essence, d’essence en puissance sementielle, de puissance en acte ; en un mot, — réalisé).

De là proviendront (là trouveront leur origine, leur principe) des adaptations (des applications, ou des productions) merveilleuses, dont le mode (la manière d’être, le type de formation) est ici (indiqué, révélé, exposé).

C’est pourquoi je fus appelé Hermès (Mercure, mythe complexe ; au cas présent, emblème de la Mathèse, science intégrale vivante, dont le caducée de Mercure symbolise le double courant : intuitif-synthétique et analytique-expérimental) Le Trismégiste (trois fois très grand ou le plus grand), possédant (pour avoir acquis) les trois parties de la philosophie (la totale connaissance des trois mondes divin ou intelligible, psychique ou passionnel, naturel ou sensible) de l’univers tout entier.

Ce que j’ai dit (mon enseignement, mon verbe) est complet (consommé, intégralement proféré) sur le magistère10 (ou l’opération, le Grand Œuvre) du soleil (mille significations : le Magistère du Soleil peut désigner tout travail conduit à sa perfection ; l’on peut y voir la Genèse intellectuelle ; la source et le rôle des courants fluidiques universels ; l’évolution de l’aôr androgyne ou Lumière engendreuse ; enfin le Magistère des alchimistes, à proprement parler, dont le secret, disent-ils, se trouve à découvert dans ce texte de la table smaragdine).

La Table d’Emeraude par Stanislas de Guaita, texte extrait du Serpent de la Genèse, tome II.

Notes

[1] Autre version Thèléma, θελήμα,volonté. Cette version admise, faudrait restreindre l’acception symbolique du mot père au sens d’élément de manifestation.

Articles similaires