Judas ou les Conditions de la Rédemption 3 par Jean Pierre Bonnerot.

III – C’était la Nuit

Lorsque Judas prit le morceau de pain, Jésus ajouta : « Car le Fils de l’Homme doit en passer par ce qui a été établi, mais malheur à l’homme par qui il est livré ». (Luc XXII, 22)

Cette « malédiction » les deux autres synoptiques la nuancent par ces termes :

« Il aurait été bon pour cet homme de ne pas naître ». (Matthieu XXVI, 24 et Marc XIV, 21)

Ainsi, l’Apôtre s’en alla aussitôt accomplir la mission dont il avait la charge en ce que le Fils de l’Homme doit en passer par ce qui a été établi et Jean XIII, 30 ajoute : « Et c’était la nuit ».

Contrairement à ce que certains s’imaginent, cette remarque de l’évangéliste sur la nuit ne montre pas sur Judas une marque d’horreur ou de ténèbre, la nuit évangélique s’entend à trois niveaux :

– la manducation de l’Agneau s’accomplit le soir ;

– c’est le temps des prophètes qui, annonçant ce qui a été établi, précède le jour de la transfiguration ;

– l’état de péché dans lequel se trouve l’humanité s’apparente à la ténèbre et le Christ déclare sur un ton de regret : Il aurait été bon pour cette humanité de ne pas naître au péché, de n’être pas dans le péché ; pour le péché de n’être pas.

Nous allons successivement considérer ces trois points :

1. La tradition pascale

Iahvé déclare à Moïse et Aaron, au pays d’Égypte :

« Ce mois est pour vous le début des mois, c’est pour vous le premier des mois de l’année. Parlez à toute la communauté d’Israël en disant : « Au dix de ce mois, qu’ils se procurent chacun un agneau par maison paternelle, un agneau par maison !… Vous l’aurez en réserve jusqu’au quatorzième jour de ce mois, et tout l’ensemble de la communauté l’immolera entre les deux soirs… On mangera en cette nuit-là la chair rôtie au feu ; avec des azymes et avec des herbes amères on la mangera. Vous n’en mangerez point à peine cuit ou simplement bouilli dans l’eau, mais bien rôti au feu : la tête avec les jambes et avec les entrailles. Vous n’en laisserez pas jusqu’au matin ; ce qui en resterait au matin, vous le brûlerez par le feu » “. (Exode XII, 2-4, 6, 8-11).

Origène en son Traité sur la Pâque, évoquant ces versets, déclare :

« C’est vers le soir que nous avons l’ordre d’égorger l’agneau, parce que c’est aussi à la dernière heure que le véritable agneau, le Sauveur, est venu dans le monde… Si l’agneau c’est le Christ et si le Christ est la Parole, quelles sont les chairs des paroles divines, sinon les divines Ecritures ? C’est elles qu’il convient de ne manger ni crues ni cuites à l’eau. Si donc certains s’en tiennent aux paroles toutes seules, ils vont manger les chairs du Sauveur crues, et en prenant ses chairs crues ils se procureront la mort, non la vie – c’est à la manière des bêtes et non des hommes qu’ils mangent ses chairs – puisque l’Apôtre nous enseigne que la lettre tue et que l’Esprit vivifie. Si l’Esprit nous vient de Dieu et si Dieu est un feu dévorant, l’Esprit est lui aussi Feu. C’est ce que l’Apôtre savait quand il nous exhorte à être bouillonnants dans l’Esprit. L’Esprit Saint est donc à bon endroit appelé Feu, et il faut que nous le recevions pour fréquenter les chairs du Christ, je veux dire les divines Ecritures, afin qu’après les avoir rôties à ce Feu spirituel nous les mangions rôties au Feu, car les paroles seront chargées par un tel Feu et nous verrons qu’elles sont douces et nourrissantes…Les uns participants à sa tête, d’autres à ses mains, d’autres à sa poitrine, d’autres aussi à ses entrailles, d’autres encore à ses cuisses, certains même à ses pieds, où il n’y a pas beaucoup de chair, chacun participant à lui selon sa propre capacité en participant à la Parole de Dieu« . (32)

L’ensemble du Traité Sur la Pâque mériterait d’être évoqué, le maître Alexandrin, le Père des Pères, traitant maintenant du symbolisme des parties de l’agneau, consommées par ceux qui célèbrent la Pâque ; conscient que nous quittons notre cheminement principal, pour des allées adjacentes ; nous évoquerons ces points et bien d’autres dans le cadre d’une prochaine étude sur le Mystère du Sacrifice dans la tradition chrétienne et l’exégèse scripturaire.

LIRE
Origines et filiations réelles des Eglises indépendantes

Le soir qui précède le jour manifeste un temps dans lequel nous sommes, et il précède de peu la consommation des siècles, et l’évangéliste de témoigner :

« Enfant c’est la dernière heure. Vous avez entendu que vient l’antéchrist, et il y a maintenant beaucoup d’antéchrists. Nous connaissons là que c’est la dernière heure« . (I Jean II, 18 )

Ce point est à relier analogiquement avec le symbolisme du mois de Pâque, premier des mois en ce qu’il marque le printemps ; si cette saison correspond dans le judéo-christianisme, comme l’atteste Philon d’Alexandrie son traité De Spécialibus Legibus II, 150, à la commémoration annuelle de la Création ; dans le christianisme, cette époque figure la seconde création par la résurrection du Christ, comme en témoigne une homélie anonyme dérivée du traité aujourd’hui perdu d’Hippolyte de Rome Sur la Pâque :

« Pourquoi ce mois vient-il en tête des autres ? Pourquoi le mois de Pâque est-il le premier des mois de l’année ? Une secrète tradition chez les Hébreux veut qu’en ce mois, Dieu, l’artiste et le créateur de tout, ait conçu l’Univers… Ils pensent que cette harmonie du monde, cette quiétude de toutes choses, cette félicité enfin, ont marqué la première saison et que l’année commence aux doux frissons du printemps. Je ne tiens pas ces croyances pour fausses, mais je pense, et je suis même sûr, que c’est la fête spirituelle de Pâques qui a établi en tête de tous les temps et de tous les âges, ce mois pascal où s’accomplit et se célèbre le grand mystère. Ainsi, comme le Seigneur précède tous les êtres intelligibles et invisibles, de même ce mois qui fête le rite sacré, est le premier de l’année et le principe de tous les siècles« . (33)

L’Anonyme auteur de ce traité ajoute à propos de la nuit :

« La nuit on mange les chairs : la lumière du monde s’est couchée sur le grand corps du Christ, « prenez, mangez, ceci est mon corps ». Les chairs sont rôties au feu, le corps spirituel du Christ n’est-il pas embrasé ? « Je suis venu apporter le Feu sur la terre et comme je voudrais que déjà il fut allumé » la chair n’est pas crue afin que la Parole soit légère et savoureuse, ni bouillie, afin que la Parole ne soit point mouillée, ni mobile et glissante comme l’eau« . (34)

A la suite des Pères, comme l’enseignent, Origène et l’anonyme dérivé d’Hippolyte, notamment, la nuit apparaît comme le temps qui précède la résurrection du Christ, preuve que le Fils de l’Homme a vaincu le monde, et Grégoire de Naziance de déclarer en son discours 45 Pour la Sainte Pâque :

« Ensuite vient la nuit sacrée, ennemie de ces ténèbres répandues sur la vie présente, nuit dans laquelle est dissipée l’obscurité primitive, nuit où toutes choses accèdent à la lumière, à l’ordre et à la beauté, où l’anarchie qui régnait auparavant, revêt une belle ordonnance… quant à nous, nous mangerons l’agneau ; nous le ferons vers le soir, car c’est à la fin des siècles qu’est venue la passion du Christ, parce que c’est aussi à la vesprée qu’il fit participer ses disciples au Mystère, les délivrant ainsi des ténèbres du péché ; nous le consommerons non pas bouilli mais rôti, pour que notre Foi n’ait rien d’irréfléchi, ni de fluide, ni de friable, mais qu’elle soit toute entière compacte, solide, éprouvée par le Feu purificateur, libre de tout ce qui touche à la matière, sans empâtement ; pour que nous soyons aidés par cet excellent charbon qui allume et purifie notre intelligence, venant de celui qui est venu jeter sur la terre le feu détruisant nos dispositions mauvaises et qui est venu en hâter l’embrasement ». (35)

Il serait loisible de s’étendre sur le symbolisme de la nuit par rapport au jour, nous en percevrons d’autres aspects en évoquant les deux autres niveaux de cette nuit.

Rejoindre la Communauté d'EzoOccult sur Facebook

Le Groupe Facebook a pour but de réunir les lecteurs du site et de la page afin d'échanger sur les sujets qui nous tiennent à coeur.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à vous abonner à notre lettre d'information pour être tenu au courant de nos publications.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires