Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 5 octobre 2019

La Prière du Kol Nidrei

« En présence du Tribunal d’en haut et en présence du Tribunal d’ici bas ; nous déclarons, au nom de notre assemblée : Il est permis de prier avec les pécheurs » Kol Nidrei

Prière du Kol Nidrei

« Tous les vœux, les serments, les interdictions, les anathèmes que nous avons pu prononcer sur nous-mêmes, les renonciations que nous nous sommes imposées par vœu ou par serment ; depuis ce Yom Hakipourim jusqu’au prochain, puissions-nous l’aborder dans les meilleures conditions ; Délie nos vœux, Annule nos serments, ôte leur toute vigueur, oublie même leur existence. Que nos vœux ne soient pas regardés comme vœux, et nos serments comme des serments ».

« Pardonne aux enfants d’Israël, à l’étranger qui se trouve parmi eux, car tous ils ont failli »

Prière du Kol Nidrei

Wikipédia :

Kol Nidre (judéo-araméen: כָּל נִדְרֵי « Tous les vœux ») est une prière d’annulation publique des vœux. Déclamée trois fois en présence de trois notables à la synagogue, elle ouvre l’office du soir de Yom Kippour et a, pour beaucoup, fini par le désigner.

Introduite dans le rituel de prières en dépit de l’opposition d’influentes autorités gaoniques, attaquée au cours du temps par d’éminentes autorités médiévales, expurgée des livres de prière de nombreuses communautés progressistes au xixe siècle, cette prière fut de surcroît souvent produite hors de son contexte par des antisémites et conduisit à la formulation du serment.

Elle n’en est pas moins restée, du fait de sa mélodie, l’une des pièces les plus populaires de la liturgie juive et a fait l’objet de maintes adaptations.

Illustration : vitrail de Carlo Roccella. Illustration : Zagler, A. R.S. SchenkerKeller, Jacob [Public domain], via Wikimedia Commons

LIRE  Et le Verbe s'est fait chair

En apprendre plus sur la Kabbale ? Visitez Kabbale en Ligne.