Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 7 août 2019

Initiation occulte et amour de la mort par Morigane. 

Le chemin qui mène à la véritable initiation occulte nous amène à croiser d’autres initiés ou initiants, et si on regarde de plus près ce qui leur est commun, on note que la grande majorité ont eu des vies difficiles voire très difficiles. Cette corrélation qui semble exister entre l’occultisme et des vies semées d’épreuves difficiles amène à se poser les questions suivantes :

« Est-ce notre prédestination à l’occultisme qui est la cause de ces épreuves ? Ou sont-ce ces épreuves qui nous prédestinent à l’occultisme ? »

Certes les épreuves nous endurcissent et nous rendent aptes à supporter l’initiation et donc à devenir des initiés, mais c’est notre choix d’être initié qui valide ces épreuves et justifie les souffrances qu’elles ont infligées. Si nous choisissions de ne pas être initiés alors toutes ces épreuves et leur cortège de douleurs auront été inutiles, notre vie aurait alors été gâchée pour rien.

Ici cause et conséquence sont confondues, chacun justifiant l’autre. Car sans ces souffrances, comment affronter l’initiation ? Comment aimer la Mort, et non l’affronter, sans être son ami ? Et pour être son ami, il faut avoir souffert et avoir eu la Mort derrière soi chaque seconde.

Prier la Mort chaque matin de venir vous prendre et se coucher le soir en décidant que « non ce ne sera pas aujourd’hui » , c’est avoir la Mort pour 2e ombre. Cette ombre vous suit chaque seconde, chaque minute, chaque heure, chaque jour. Si cette ombre vous suit assez longtemps, alors un jour vous en venez à l’aimer.

LIRE  Si... Rudyard Kipling

Initiation occulte et amour de la mort

Le Sommeil et son demi-frère la Mort, John William Waterhouse, 1874.

Aimer la Mort, s’en faire une amie ? Quelle idée étrange n’est-ce pas ? Et pourtant ….

La Mort n’est pas une fin, mais un commencement, car lorsque vient la mort, alors la vie peut renaître à nouveau. Car pour renaître il faut d’abord mourir , et la naissance nous amène à la Mort. Vie et Mort sont imbriquées ensemble et constituent un cycle sans fin de morts et de renaissances. Sans l’une des deux, le cycle n’existerait pas. Il n’y a pas de Vie sans Mort et il n’y a pas de Mort sans Vie. Aimer la Mort c’est aimer la Vie. On ne peut pleinement apprécier la Vie si on craint la Mort.

Or Vie et Magie sont une seule et même chose. En effet ne dit-on pas de l’instant de la naissance qu’il est « magique » ? N’avez-vous jamais réfléchi, combien la Vie en elle-même est magique de par les évènements prévus ou non qu’elle nous fait vivre ou de par les rencontres parfois extraordinaires qu’elle nous permet de faire. Lorsque l’on pratique la Magie on met des énergies en mouvement. Or n’est-ce pas le propre de ce qui est vivant d’utiliser des énergies pour les convertir en autre chose ? Lorsque l’on pratique la Magie on crée de la Vie. Si on craint la Mort, comment peut-on espérer ouvrir les yeux sur l’occulte, puisqu’on a même pas ouvert les yeux sur la Vie !

L’initiation dans plusieurs voies occultes, dont le chamanisme, passe par un rite de « mort et résurrection », et ce, non seulement afin de faire accéder le profane à la condition d’esprit (il se détache de son corps), mais aussi et surtout pour le familiariser avec la Mort.

LIRE  L’Amour Sous la Volonté

L’initiation occulte véritable passe donc obligatoirement par l’amour de la Mort et, partant, de la connaissance de soi-même. Il faut aimer la Mort mais non la désirer. Difficile équilibre à maintenir. Mais sans cet équilibre, pas d’initiation occulte possible. Et cet équilibre ne peut être maintenu s’il subsiste en nous des zones d’ombres inconnues de nous même. Des parties de nous qui peuvent à tout moment nous faire basculer du mauvais côté. Pour aimer la Mort, il faut aimer le côté sombre de soi-même. Or on ne peut aimer ce que l’on ne connaît pas. Pour aimer ce côté de nous qui flirte avec la Mort il faut tout d’abord apprendre à se connaître. Ce n’est qu’à travers la connaissance parfaite de soi que l’on peut aimer ce côté obscur de nous-mêmes et donc le contrôler. Si ce côté obscur nous échappe alors l’amour de la Mort pourrait bien se transformer en désir, qui plus est incontrôlable.

Initiation occulte et amour de la mort par Morigane. 

Image par Glauco Gianoglio de Pixabay