Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 21 janvier 2016

Rhapsodia de Domina Nostra – Liber Aleph par Aleister Crowley

Ε ι
RHAPSODIA DE DOMINA NOSTRA.

Bénie soit-Elle, bénie pour les Siècles soit notre Dame BABALON, qui tend Sa Verge vers moi, Το Μεγα Τθεριον, afin que je me dédie à la création & à la destruction, qui sont une, dans la naissance & dans la mort, étant l’Amour ! Bénie soit-Elle, unissant l’œuf avec le serpent, & restaurant l’homme à sa mère, la Terre ! Bénie soit-Elle, Celle qui offre la Beauté & l’Extase dans l’Orgasme de chaque Changement, & qui excite ta fascination & ton adoration par la contemplation de Son Esprit aux mille Artifices ! Bénie soit-Elle, Celle qui a rempli Sa coupe avec chaque goutte de mon sang afin que ma vie soit totalement diluée dans le vin de Son Extase ! Vois comme Elle en est ivre, comme Elle titube sous les cieux, se tordant de joie, hurlant le Chant d’un Amour absolu ! N’est-Elle pas ta véritable Mère dans Sa folie de l’Inceste & de l’Adultère ? Oui, bénie soit-Elle, béni soit Son Nom, & le Nom de Son Nom, pour les Siècles !

Aleister Crowley.

Rhapsodia de Domina Nostra - Liber Aleph

The Whore of Babylon, Hans Burgkmair the Elder, 1523.

Texte anglais : © Ordo Templi OrientisLiber Aleph – Paru dans « The Equinox » Volume III, numéro VI. Thelema Publishing, 1962, Samuel Weiser, York Beach, Maine 1991. Traduction française par Spartakus FreeMann, septembre 2007 e.v. ☉ in 29° ♍ : ☽ in 1° ♒ : Anno IVxv a.n.