La Magie juive & la Kabbale [1]

EzoOccult > Kabbale > Magie & Kabbale > La Magie juive & la Kabbale [1]
Article publié le 14 déc 2007

Par Spartakus FreeMann

Introduction

La question qui revient souvent lorsque l’on parle de Kabbale est : « D’accord, c’est bien, mais comment on fait de la magie avec elle, car la Kabbale c’est magique, non ? » La réponse à cette question – si on ne veut pas agresser celui qui la pose – est difficile. La troupe des occultistes du 19e siècle n’aide certes pas à clarifier les choses, les doctrines new-age & autres bouillies conceptuelles de l’éso-marchandise contemporaine non plus. Pour les non-initiés (je veux seulement dire ceux qui n’ont pas encore pénétré l’univers de la Kabbale), la Kabbale se résume à des formules, des secrets magiques, des tours de passe-passe extraordinaires, et si l’on refuse d’admettre ce fait c’est que l’on cherche, bien sûr, à cacher aux « profanes » l’infinie puissance offerte par le corpus de grimoires kabbalistiques. Mon oeil ! Si l’on me permet ce jeu de mots. Et la contre-attaque passe immédiatement par une liste d’auteurs « fameux » : Lévi, de Guaita, Ambelain, Haziel (misère)…

Il est certain que la Kabbale est multiforme, elle n’est pas, comme on peut s’en rendre compte en lisant l’Introduction de Mathers à la Kabbalah Denudata, uniforme et identique à elle-même selon les différentes écoles de kabbalistes. Nous avons donc, une Kabbale pratique, Kabbalah Ma’asith, que l’on peut associer – mais pas exclusivement – à la Kabbale Magique.

Nous allons donc essayer de remettre tant que faire se peut la Kabbale au milieu du jardin et pour cela il nous faudra d’abord passer par la Magie juive qui ne peut qu’être une des sources de la Kabbale magique. Nous essayerons ensuite de décrire la présence de la magie dans la Bible et la vision que pouvait en avoir le peuple d’Israël. Cela nous conduira à examiner le Midrash (recueil de légendes) et le Talmud avant de terminer par une tentative de description de la Kabbale Pratique par rapport à la Magie.

1- La Magie Juive.

 

Sceau de David

Le corpus de textes magiques juifs ne cesse de s’accroître grâce aux découvertes archéologiques modernes et plus particulièrement grâce aux découvertes effectuées au sein des Manuscrits de la Mer Morte. On peut citer ainsi le fragment 4Q186 qui est un texte hébreu sur la physiognomonie et l’astrologie ; le fragment 4QMess qui est sans doute un passage du « Livre de Noé » qui se réfère à la physiognomonie et à la Merkhavah ; le 4Q318 qui est un texte araméen portant sur certaines mancies basées sur les orages ; le 4Q511-12, le Chant des Sages qui protège contre les démons ; le 4Q560 qui est un fragment araméen d’incantations apotropaïques et quelques exorcismes dans 11QPsaumes.

Nous retrouvons également les bols incantatoires araméens – qui datent du 6e ou 7e siècle – découverts en Irak et en Iran qui sont gravés de sorts et d’incantations protégeant contre les démons et autres nuisances. Datant de la même période, nous pouvons encore trouver des amulettes en métal découvertes en Syrie et en Palestine. Ces amulettes ont pour but de protéger contre les démons par les incantations et exorcismes dont elles sont gravées.

On peut encore trouver d’autres matériaux magiques dans la Géniza du Caire (voir à ce sujet les travaux de Naveh et Shaked). On y retrouve des amulettes, des incantations, et de petits ouvrages contenant des sorts pour une grande variété d’événements. Les amulettes sont des inscriptions sur parchemin, papier ou sur du métal qui sont portées par des individus ou suspendues dans des maisons afin de se protéger contre le mauvais oeil ou contre les démons. La loi juive est assez ambivalente à leur sujet même si le Talmud autorise certains types d’amulettes dans certaines situations bien précises, des autorités comme Maïmonides leur étaient opposées. Les inscriptions sur les amulettes sont généralement des passages de la Torah (Bible) ou des lettres et des formules codées investies d’une puissance mystique et magique particulière. Des dessins et des personnages sont souvent représentés sur les amulettes, mais leur fonction semble être plutôt décorative.

 

SegulahL’amulette ici à gauche est censée éloigner et protéger du mauvais oeil et de la mauvaise fortune.

Cette amulette devait être accrochée dans une maison, ce type de kaméot était très répandu dans la communauté juive même si cette pratique était souvent combattue par les rabbins. Cette amulette porte les noms des anges Michaël, Gabriel, Raphaël et Uriel dans chaque coin et des prières afin de protéger des dangers et des mauvais sorts. Elle contient également une prière pour la protection de l’amour et des amants adressée à l’ange Ahaviel (« Dieu mon bien-aimé »).

Les amulettes juives, comme la plupart des amulettes sémitiques, utilisent principalement des mots et des noms divins ou angéliques qui agissent en tant que mots de pouvoir. Comme nous l’avons déjà dit, l’utilisation des amulettes est un point de désaccord au sein de la communauté juive.

« Si un scribe ou un non-juif offre d’écrire une amulette pour vous… Vous ne pouvez la porter durant la semaine, car, en la portant, vous montrez que vous croyez en ce non-sens… En outre, une personne qui porte une amulette est comme un homme qui demande une faveur à son Seigneur; lorsque le seigneur la refuse, il pense alors que celui-ci ne peut accomplir ses souhaits, et il pense qu’il peut donner son allégeance à un autre seigneur » – Rabbi Judah heHasid dans son Sefer Hassidim.

Ce passage semble donc indiquer que Rabbi Judah qu’un véritable rabbi ou kabbaliste ne fabriquerait jamais d’amulette, mais que celles-ci sont le fait de scribes ou de gentils (non juifs). Toutefois, Rabbi Judah acceptait l’utilisation des Noms Divins pour des oeuvres miraculeuses : « On demanda à un Rabbi : un homme qui a la connaissance des mystères inhérents au Nom de Dieu, et qui avec cette connaissance est capable de détruire les ennemis du peuple juif… est-il autorisé à utiliser ce pouvoir mystique ? Le Rabbi répondit : il peut tuer l’ennemi uniquement s’il sait avec certitude qu’aucun des descendants de cet ennemi ne sera jamais un homme juste » (Sefer Hassidim).

L’utilisation et la diffusion d’amulette par le messie Sabbataï Sevi (1626-1676) fit un scandale parmi la communauté juive de cette époque et porta un coup à leur utilisation. Le modernisme et l’instruction croissante diminuèrent encore la propagation des amulettes bien que leur utilisation perdurera jusqu’au 20e siècle.

On trouve les grands traités manuscrits comme le Sefer haRazim (Le Livre des Mystères), le Harba deMoshe (L’Épée de Moïse) et le Havdala de Rabbi Akkiba.

magie_juive05

Le Zodiaque selon le Sefer Raziel

On peut encore citer le Baraita deMazzalot (Baraita des Constellations) qui est un traité astrologique influencé sans doute par l’astrologie hellénique mais fortement, selon le Sefer Raziel, teinté de cosmogonie hébraïque. On peut également citer dans le cadre de la mystique théurgique les traités de la littérature des Hekhaloth (Palais) et de la Merkhavah (du Char) qui contiennent des instructions sur les moyens d’accéder aux sept palais célestes et d’y observer le Trône de Dieu.

magie_juive06

Comme nous le voyons, la littérature pré-kabbalistique est abondante et elle influencera d’ailleurs (surtout en ce qui concerne la Merkhavah et les Hekhaloth) les mystiques de la Kabbale. Mais, il ne s’agit pas encore d’une Kabbale pratique et donc magique, mais de magie populaire juive influencée souvent par l’environnement (Babylone, l’Égypte) ou par la culture hellène.

2- La Magie dans l’Ancien Testament et les pseudépigraphes.

Nous parlerons ici particulièrement de la Prière de Jacob (PGM XXIIb, 1-26) qui est une ancienne incantation du patriarche Jacob envers Dieu et demandant la sagesse. Bien que ce texte fasse partie d’une collection de papyri grecs, il est sans conteste juif puisqu’il s’adresse à « ceux de la race d’Israël » (ligne 14). Ce texte est déjà une anticipation de la littérature des Hekhaloth par son intention d’appeler des anges de manière péremptoire afin d’obtenir des bénéfices terrestres tels la sagesse ou la puissance théurgique. Tout comme dans Enoch, l’incantateur s’attend à une forme de déification par cette opération et l’on peut y voir une forme d’influence égyptienne, comme dans le texte funéraire des Pyramides.

Parmi les textes grecs des papyri magiques et qui se rattachent au judaïsme on peut encore citer le « charme de Salomon » et des variantes des « Huit Livres de Moïse » ainsi que du « Dixième Livre Occulte de Moïse » mais dont le contenu est indubitablement païen.

magie_juive01

3- La Magie juive selon le Talmud et le Midrash.

Plus d’une fois, nous pouvons lire dans la littérature talmudique que les sages de la Mishnah et du Talmud pratiquaient la magie. Dans les anciens temps, aucune distinction n’était faite entre la vie religieuse et la magie, mais la magie était alors une partie intégrante de la religion. En fait, la magie dont parle le Talmud se réfère à trois exorcismes pratiqués par des Rabbis. Il est à noter que contrairement à notre époque qui considère l’exorcisme comme une pratique magique, à l’époque talmudique, celui-ci était une pratique théurgique et thérapeutique. La maladie étant considérée comme causée par des esprits malins qui étaient entrés dans le corps des malades.

Rabbi Hanina Dosa

Voici ce qui est raconté sur Rabbi Dosa qui vécut au premier siècle de notre ère : « Une fois Rabbi Hanina ben Dosa s’immergea dans l’eau d’une grotte. Les Kuthim (Samaritains) vinrent et placèrent un rocher à l’entrée de la grotte. Les esprits vinrent et l’enlevèrent. Par la suite, un esprit maléfique hanta la pauvre femme d’un voisin de Rabbi Hanina. Ses étudiants lui dirent : Rabbi, vois combien cette pauvre femme souffre de l’esprit malin. Rabbi Hanina s’adressa à l’esprit : pourquoi causes-tu du tort à la fille d’Abraham ? L’esprit répondit : n’es-tu pas celui qui descendit dans une grotte, etc. jusqu’à ce que je vienne avec mes frères et la maison de mon père pour ôter le rocher. Voilà comment tu me rétribues pour mes faveurs ? Il lui répondit : je décrète que… »

En dépit du caractère abrégé de cette histoire, il est probable qu’elle s’est terminée par un ordre donné par Rabbi Hanina à l’esprit de quitter la pauvre femme, même si cet esprit l’avait aidé précédemment. Il doit être noté que cette histoire n’est pas connue du Talmud, mais d’écrits Askénazes du XII° siècle. On peut noter que ce texte a subi la censure talmudique par son caractère abrégé justement du fait de son essence magique. Le Talmud de Jérusalem et de nombreuses sources midrashiques n’ont pas été conservés intacts comme c’est le cas pour ce texte.

Tardivement, il a été souligné que les mots de Rabbi Hanina à l’esprit « Pourquoi causes-tu des torts à la fille d’Abraham ? » sont d’un contenu similaire aux mots que Jésus utilisa pour soigner une femme le jour de Shabbat (Luc 13, 16) où les deux incidents se réfèrent à la « fille d’Abraham ». Ce parallélisme renforce la conjecture que ce texte, connu d’une source plus ancienne, est authentique.

Rabbi Hanina était connu pour soigner les malades par des prières. Il a vécu pendant une semaine en méditation sans nourriture, des anges lui apparurent sous formes humaines, il nia qu’il était un prophète et en conséquence de sa prière la pluie s’arrêta puis par une seconde prière elle recommença. On lui prête également d’autres miracles, un serpent qui le mordit en mourut, etc.

La Gemara dans Pesarim 112 cite une histoire assez similaire : « Nous avons appris : on ne doit pas sortir seul la nuit de la quatrième ou de la septième année, car l’esprit d’Agrath, fille de Mahlath, elle et 180 000 anges de la destruction sortent et chacun à la permission de détruire. Originellement ils étaient présents à tout moment. Une fois elle rencontra Rabbi Hanina. Elle dit : s’ils ne t’avaient annoncé dans les Cieux « Faites attention à Rabbi Hanina et à ses enseignements » je t’aurais agressé ! Il dit : si tu as un statut dans les Cieux, je décrète que tu ne passeras pas parmi les zones peuplées à jamais ! Elle dit : avec ta permission, laisse-moi une ouverture. Il lui accorda les nuits de la quatrième et de la septième année ».

Voici le dialogue entre Rabbi Hanina et la reine des esprits dans lequel on peut lire que Rabbi Hanina possédait le pouvoir de commander aux esprits et que la formulation est très proche de celle de notre première histoire.

Rabbi Simon bar Yochaï

L’une de plus extraordinaires histoires d’exorcisme dans la littérature talmudique est attribuée à Rabbi Simeon bar Yochaï qui vécu au II° siècle de notre ère. Cette histoire est connue sous deux versions : une du Talmud, traité Meila 17a-b et l’autre d’un ensemble de Midrashim « Beth ha-Midrash » publié par Jellinek.

Meila 17 a-b : « Une fois que le royaume (du mal) a eu émis le décret de ne pas observer le Shabbat, de ne pas circoncire les fils et d’avoir des relations avec des femmes en menstruation… Ils dirent : qui viendra abroger ces décrets ? Que Rabbi Simeon vienne puisqu’il opère des miracles… Il fut salué par Ben Tamalyon : veux-tu que je vienne avec toi ? Rabbi Simeon dit : comment se fait-il que le serviteur de la maison d’Abraham eût la visite par trois fois d’un ange alors que moi pas une seule ? Que le miracle s’accomplisse par n’importe quel moyen. Le premier vers lequel il se rendit fut la fille de l’empereur. Lorsqu’il arriva, il dit : Tamalyon pars ! Ben Tamalyon pars ! Et alors il partit. Rabbi Simeon trouva les documents et il les emporta. »

Beth ha-Midrash : « Les rabbis enseignèrent : le royaume du Mal émit trois décrets sur Israël aux jours de Rabbi Simeon… S’il y a parmi vous une personne qui connaît les miracles, qu’il vienne abroger ces documents. Les Sages posèrent leurs yeux sur Rabbi Simeon… À cette époque, Rabbi Simeon regardait le mât d’un navire et il vit un esprit. Il lui dit : que fais-tu là ? Elle répondit : je suis venue afin de faire des miracles pour toi. Immédiatement Rabbi Simeon dit : Seigneur de l’univers, pour Hagar l’Égyptienne tu as donné cinq anges, et pour moi un esprit ? Elle dit : dis-moi, que t’importe, aussi longtemps que le miracle a lieu pour toi, et que veux-tu ? Il dit : quel miracle peux-tu réaliser pour moi ? Elle dit : j’entrerai dans l’estomac de la fille du roi et elle criera « amenez-moi Rabbi Simeon ». Tu viendras et lui murmureras à l’oreille et je la laisserai. Il dit : quel signe aurais-je lorsque tu la quitteras ? Elle dit : à ce moment tous les verres se briseront. Il dit : va faire ce que tu dis. Elle alla et entra en elle, et elle criait : « amenez-moi Rabbi Simeon ». Ils envoyèrent des homes le chercher en Palestine. Elle dit : il est devant vous dans ce navire. Ils vinrent et le trouvèrent et le menèrent au roi. Il dit : tu es Rabbi Simeon ? Il dit : Oui. Et tu soigneras ma fille ? Il dit : Oui. Et que vas-tu lui faire ? Il dit : Je murmurerai à ses oreilles et elle sera soignée. Il ajouta tout de suite : à ce moment, les verres se briseront dans votre palais. À ce moment, Rabbi Simeon murmura aux oreilles et elle fut sauvée et l’esprit sortit et brisa tous les verres du palais. Il lui dit : que veux-tu que je te donne ? Il dit : je demande seulement que vous abrogiez les décrets contre les juifs. Le roi ordonna directement l’abrogation des documents et écrivit d’autres documents. Ils se rendirent en Palestine et les décrets furent abrogés ».

Nous ne reviendrons pas sur la personnalité de Rabbi Simeon bar Yochaï, thaumaturge, théurge, kabbaliste, savant de la Torah. Mais, cette histoire nous montre son pouvoir d’exorciste et ses dons en magie. Rabbi Simeon est central dans la Mishan et l’on peut dire que l’exorcisme pratiqué par cet homme pieux et savant est important pour bien comprendre le rôle des pratiques magiques permises aux sages pour le bien d’Israël.

Nous sommes alors loin des interdits posés par la Torah contre les magiciens. Ici, Rabbi Simeon fait l’œuvre de Dieu au travers de l’exorcisme, il ne le fait pas pour son bénéfice personnel ou pour la gloire mais pour le salut de son peuple et de son Dieu. Là est la différence entre le théurge et le magicien égotique.

Rabbi Yossi Man de Zeitur.

Voici à présent une histoire d’un esprit maléfique exorcisé en Palestine au IV° siècle de notre ère. Cette histoire est connue dans deux versions principales : en araméen et en hébreu et elle apparaît dans six livres différents.

Tanhuma Buber : « Rabbi Berachya dit : un accident dans notre village a impliqué un esprit femelle qui s’est établi dans l’eau. Vint ensuite un esprit mâle afin de se marier avec elle. Un homme pieux nommé Rabbi Yossi Man de Zeitur était là. L’esprit se révéla à lui et lui dit : Rabbi, je suis ici depuis de nombreuses années et je n’ai jamais fait de mal à quiconque à midi et à minuit et maintenant l’esprit mâle est venu et il cherche à me rejeter et à faire du mal aux gens. Il dit : que devons-nous faire ? Elle dit : prends ton bâton et attaque-le à midi et crie notre victoire ! Et il partira. Ils firent cela et le chassèrent de là. Ils dirent : ils ne partirent point de là jusqu’à ce qu’ils virent une tache de sang sur la surface des eaux. »

Dans Pesachim 112p-1 on cite deux baraitot : « Les Rabbis enseignèrent : on ne doit pas boire de l’eau des rivières ou des lacs durant la nuit. Et si on en boit, on risque sa vie à cause du danger. Quel danger ? Le danger des démons ».

Il semble donc bien que les juifs croyaient en l’existence de démons résidants dans les eaux de leurs rivières et qu’ils faisaient appel aux Rabbis pour les chasser. Cela nous renseigne donc sur le fait que ce type d’exorcisme pratiqué par des docteurs du Talmud et de la Torah était licite et répondait à des besoins réels de la population juive.

Selon la tradition, il y a ainsi des esprits des eaux, habituellement femelles, qui hantent les rivières de la Palestine. Ce qui explique le récit de l’exorcisme d’une rivière par le Rabbi Yossi Man de Zeitur qui ne doit pas être une exception parmi les sages du Talmud et de la Mishna.

Par ce que nous venons d’exposer, nous pouvons à présent mieux comprendre la place d’une certaine magie « officielle » au sein du mouvement religieux juif. Les exorcismes étaient licites, car ils répondaient à un besoin et de plus ils étaient pratiqués non pour la gloire personnelle des Rabbis ou pour leurs bénéfices personnels, mais afin d’aider leur peuple ou de participer à la gloire d’Israël. Ces exorcismes se rapprochent plus d’ailleurs de miracles dans le sens de ceux offerts par Moïse devant la cour de Pharaon que de la magie cultuelle.

Les exorcistes n’étaient pas de simples magiciens, mais des sages de la Torah, du Talmud et de la Mishna, des hommes révérés pour leur sagesse, leur savoir et leurs qualités morales. Ces Rabbis étaient en outre des thérapeutes qui soignaient par la prière, et donc par l’utilisation de forces surnaturelles.

La personnalité de Simeon Bar Yochaï nous indique la place importante des exorcismes dans la culture religieuse de cette époque. Car si les deux autres Rabbis dont nous avons parlé sont presque inconnus, ce n’est certes pas le cas de Rabbi Simeon connu pour ses œuvres kabbalistiques et pour sa profonde piété. Il n’est pas qu’un simple thérapeute ou un magicien, il est totalement un chef de la communauté d’Israël à son époque. Rabbi Simeon était aussi un chef politique ce qui nous prouve donc que la magie sous la forme d’exorcismes était licite. On ne pourrait, en effet, comprendre qu’un représentant illustre de la société et de la religion hébraïque contrevienne aux principes mêmes du judaïsme.

Le Talmud manifeste une certaine méfiance envers la magie tout en relatant certains épisodes – comme nous l’avons vu ci-dessus – qui peuvent se ranger du côté des miracles et de la magie. Dans Deutéronome 18, 10 et suivant, nous pouvons lire une liste des arts magiques pratiqués par les nations en dehors d’Israël et qui sont interdites aux Hébreux. Un sorcier, selon le Talmud, est un homme qui pratique la magie pure sans opérer d’illusions, il est coupable aux yeux de la Torah, alors que l’illusionniste ne viole aucune loi divine.

La divination est interdite, car elle est contraire à la Torah et aux desseins de Dieu.

Quelques extraits sur les démons selon Genèse Rabba.

« Les esprits des démons furent créés la veille du sixième jour, mais avant que leurs corps ne soient formés le Sabbath prit place, lorsque le repos fut proclamé, et leur formation ne fut pas terminée » – Genèse Rabba 7

« Après que Caïn eut tué Abel, Adam se sépara de sa femme pendant 130 ans, durant lesquels Adam émit des démons mâles et Eve des démons femelles » – Genèse Rabba 20

« Eve, comme mère de tout vivant, était aussi la mère des démons » – Genèse Rabba 20

« Quatre choses furent altérées de leur ancienne condition aux temps d’Enosh, le fils de Seth : les montagnes devinrent aussi dures que du silex, les corps morts des hommes commencèrent à se putréfier, ce qui n’était pas le cas auparavant, l’homme commença à ressembler au singe, et les démons commencèrent à acquérir de la puissance ou une domination sur l’homme, ce dont ils étaient privés avant que l’image de Dieu dans l’homme ne soit dégradée » – Genèse Rabba 23.

« D’Adam à Enosh l’homme avait une image de Dieu, ensuite l’homme forma l’image des démons » – Genèse Rabba 24.

« Noé prit les démons dans l’arche et préserva ainsi leurs espèces » – Genèse Rabba 31.

« Un démon nommé Shamdon vint avec Noé afin de planter les vignes et fit un pacte avec lui de ne jamais interférer de quelque manière que ce soit dans son travail, ou il lui infligerait des blessures » – Genèse Rabba 36.

« Des démons sont aussi connus comme des « chevelus », comme le prophète les décrit (Isaïe 13) » – Genèse Rabba 65.

« Arginutin est le nom du démon qui avait la domination sur les lieux de baignade » – Genèse Rabba 63.

« Les démons offrirent leurs services au Roi Salomon lors de l’érection du Temple » – Genèse Rabba 1.

Les démons selon le Midrash.

« Des épées flamboyantes furent placées à l’entrée du Jardin d’Éden par l’action des démons. Le mot להט signifie action démoniaque aussi bien que « flamme ». Et quand on nous dit que les magiciens de Pharaon imitèrent les miracles de Moïse par l’action des démons, ils furent incapables d’imiter la troisième plaie, car les démons ne peuvent apporter de choses plus petites qu’un grain d’orge » – Exode Rabba 9

« Avec le chant du coq annonçant l’aube du jour, la puissance des démons diminue, leur pouvoir étant pour la majeure partie confiné à la nuit uniquement » – Lévitique Rabba 5

« Les hommes pieux peuvent acquérir du pouvoir sur les démons et les soumettre de différentes manières, comme le fit le Roi Salomon avant sa chute, avant qu’il ne soit égaré par une femme étrange. Après sa chute, partiellement restauré dans sa grandeur, il n’avait pas seulement perdu son pouvoir sur les démons, mais il fut terrifié par eux, c’est pourquoi il eut besoin de soixante hommes forts pour entourer son lit (Cantique des cantiques 3 :7) » – Nombres Rabba 11.

« Les nonante premiers psaumes furent composés par Moïse comme une sorte de talisman ou de protection contre les démons qu’il craignait, quand il fut prêt à gravir le Mont Sinaï, voir placer une embûche sur sa route. Agras, fille de Machlas, est le nom d’un démon femelle qui commande un grand nombre d’associés ou d’assistants, et il y a un grand démon dont le nom est קטב (Kative), en hébreu « flèche ». La psalmiste y fait référence quand il dit « La flèche qui vole le jour » (Ps 91). Ce démon terrible a un pouvoir exceptionnel entre les six premières heures et les neuf dernières heures d’un jour entier. Son pouvoir n’est pas le plus grand ni dans l’obscurité, ni dans le soleil, mais dans une condition entre la lumière et les ténèbres. Sa physionomie est décrite comme suit : une tête similaire à celle d’un veau, une corne pointant de son front en forme d’une cruche ou d’un vase. Personne le regardant, homme ou bête, ne peut survivre, mais tombe mort subitement, et plusieurs cas sont données d’hommes qui à sa vue tombèrent raide mort immédiatement. Il y en eut un, cependant, Judas fils de Samuel, qui ne tomba pas mort à la vue du démon, mais il mourut peu de temps après. Il y a une certaine période de l’année où ce démon a une démarche particulière, et cela durant les trois semaines entre le 17e jour de Tamuz et le 9e jour d’Ab. Grand est donc sa puissance pour le mal durant cette période, si grande que les Rabbis interdisent aux maîtres d’école de punir les mauvais élèves durant ces jours, autrement « La Flèche » se révélerait et prendrait plaisir à la punition infligée aux élèves, et le résultat serait alors fatal. Il est réconfortant de savoir que durant l’existence de משכן (Mishkan) Tabernacle, les démons furent ôtés de ce monde, car la Shekhinah prit résidence dans le Mishkan qui fut érigé par un commandement particulier du Seigneur » – Nombres Rabba 12.

« Les démons ne peuvent exister sur terre lorsque le Mishkan est érigé » – Nombres Rabba 12.

« L’homme est au dessus de tout – même sur les démons il peut avoir domination – mais quand il faillit (par le péché), la domination est donnée sur lui » – Nombres Rabba 11.

« La bénédiction religieuse qui est donnée par les mots וישמרך « et garde toi », se réfère à la sécurité vis-à-vis des blessures infligées par des démons »  – Nombres Rabba 11.

Les références dans le Talmud.

magie_juive02

Lire la suite de cet article : La Magie juive & la Kabbale [2].

 

 

Commentaires Facebook

Tags: , ,

31 Commentaires to “La Magie juive & la Kabbale [1]”

  1. SA-ADOUM ANDRE dit :

    Comment être membre et développer ses connaissances et avoir le pouvoir ?

  2. kenmeuhe meupi dit :

    BONSOIR COMMENT DEVENIRE MEMBRES DE LA KABBLE

  3. Jean-luc dit :

    Comment être membre et développer ses connaissances et avoir le pouvoir ?

  4. olywood dit :

    Comment devenir membre et dévelloper ses connaissances et avoir le pouvoir !?

  5. KABAMBA KASONGO dit :

    Quelles sont les differentes conditions à remplir pour apprendre la Kabal juive et devenir membre.

  6. soule ibrahim dit :

    comment devenir membre de la kabbal.quelles sont les conditions à remplir pour apprendre la kabbal juive.comment develloper ses connaissances et avoir le pouvoir.

  7. darius dit :

    bonsoir je veux apprendre la kabbale et je n’est pas les moyens si vous pouvez m’aidez

  8. Pickson Otoko dit :

    Bonsoir,

    Me voici une fois de plus,venir exprimé mon impression d’après le constat fait suite à une innovation,dont je dirais que votre site est là pour le bien être de l’humanité.

    Ceci revient à dire que si l’homme actuel accepte de demeurer aux condition parfois les plus misérable,c’est suite à l’ignorance dont la plupart est victime.Néanmoins la tradition Juive par sa connaissance formidable et approfondie,facilite l’homme à entrer en contact avec le Divin et solliciter son aide au moyen de ses Anges.Et l’homme reçoit tout ceux dont il a besoin.Ceci par la pratique du Rituel de la magie Juive.Vraiment,c’est fantastique.

    Cependant par amour,j’aimerais vous proposer une demande des deux Rituels à part ceux qui sont affichés dans votre site si possible,car ceux-ci me permettront de sortir dans cette spirale négative dont la fatalité me colle à la peau.C’est sûr que je ne manquerai pas à manifester ma gratitude par la suite de cette opération(de l’homme et des Anges).
    N.B.Je souhaiterai si possible que vous puissiez m’envoyer des Rituels qui me seront favorable pour la pratique entre 11h(23h)à minuit,afin de profiter d’un moment paisible.Je suis réellement préoccupé d’avoir beaucoup d’argent.Voudriez-vous m’aider à ce sujet…
    Bien merci,

    Pickson otoko

  9. ella biya christian dit :

    comment etre membre de la cabale
    besoin d’information sur la cabale

  10. azoulay dit :

    ne croyais pa ke c est de la rigolade, je suis juif et la plupart des gens ke je connais ki on etudier la kabbale sont devenue fou!!
    des peres de famille et hommes marier, ne croyais pa ke c est un jeux, car kan vous verrez les anges venir avous ke ceux soit les anges du bien ou du mal vous deveindrez fou a votre tour.j ai un ami son pere s est crevé les yeux car il voyai des choses ke l homme na pa le niveau de voir.
    sur ce ne touchez pa a ca surtout si vous n etes pa juifs attention…

  11. ice77 dit :

    bonjour ,
    pourriez vous me dire ce que représente exactement la 1ere image du site celle à gauche du texte de la magie juive ?

    Ayant découvert une pochette fermer avec toutes sorte de signe et de phrase juive ainsi que cette image présente sur votre site , je m’interroge sur ce que tout ca veux dire .

    merci d’ avance

  12. ASSEMIEN DIEUDONNE dit :

    Je voudrais recevoir des informations sur la pratique de la kabbale. Comment prier ?

  13. aiba arsene dit :

    j aimerai avoir les psaume pr l elvation spirituel.et demande au seigneur de karma de diminué mes pechés

  14. maswapi dit :

    Comment on peut devenir membre dans la Kabbale
    comme je suie congolais
    ça sera par correspondance ou comment
    est-il un acompte pour devenir haderant

  15. Jimmy Robuste dit :

    Misericorde , Justice , Paix , Puissance soit avec vous
    je suis vraiement interresse moi car je suis un judeo-chretien eloigne car je vie en haiti la ou il y a bcp de truc mais elevee dans cette voie je me sens bcp assurer car celui qui nous Guide est vraiement un homme Sage doue d’une puissance de generation en generation peut etre de par votre a tout et a travers son nom que je vais citer vous pouvez rentrer en contact avec lui Deva Docima Dorsainvil , son est celle dun ange il nous dit souvent quil en exciste que 7 de cet non dans le monde mais il ne peuvent pas les connaitres moi jaime tous ce qui a rapport avec Mon Dieu et Mon Pere Spirituel , mais ce qui me manque cest comment proceder et les principes et structure a mettre en place pour mon avancement spirituel
    mes Freres Bien aimaible je suis a vous
    Jimmy Robuste _MJPP JC

  16. Moussa dit :

    Bonjour
    je suis à la recherche de vrai connaissance, qui pourra m’enmmener à vivre en harmonie avec mes pensées,
    posseder tout ce que je souhaite, vivre en opulence car malgré mes efforts sans cesse il me toujour pas facile de concretiser mes rêves. je vie dans un cercle nefaste veillez m’aider svp.

    • Spartakus FreeMann dit :

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire positif. Cependant, notre site n’a pour finalité que de mettre à la disposition des lecteurs du matériel qui peut les amener à aller plus loin ; notre site n’offre pas de cours, ni de conseil, ni de remède.

      Spartakus

  17. merlin dit :

    merci pour toutes ces infos mais je voudrais savoir si aurais un livre pour special sortilege kabbale

  18. Nathan dit :

    Apres avoir lus tous les commentaires je ne comprends pas comment visionner un peu plus de ce qui est encore pour un mystere la magie Juive ?


  19. Poulouse dit :

    Bonjour,
    Je voudrais connaître le mystère et les secrets de tout les psaumes, svp.
    J’ai lu les 05 premiers psaumes qui ont été commentés et j’en suis flatté.

  20. ABEL SEPI dit :

    je voudrais avoir la connaissance, comment faire

  21. hassan dit :

    comment, je peut l’etre? pour quoi pas moi, et le gloire, possible pour un sapeur? montrer moi le chemain, s.v.p

  22. myriam dit :

    Yeshoua ben ELOHIM (Jesus fils de DIEU) interdit la KABBALE car tout genou et toute langue doit confesser le nom de YESHOUA
    et quiconque ne croit pas en YESHOUA sera condamner pour toujours
    la KABBALE est nocif pour l HOMME
    lisez le BRITH HADACHAH nouveau testament ou nouvelle alliance) et vous serez heureux pour l ETERNITE
    invoquons le DAHM YESHOUA (SANG DE JESUS) sur nous
    YESHOUA

    ADRESSEZ VOUS A MICHELE D ASTIER DE LA VIGERIE ancienne franc maçonne non loin de la kabbale

  23. HACHEM dit :

    HACHEM VOUS AIME ET VEUT LE VERITABLE TECHOUVA SANS KABBALE MAIS AVEC YESHOUA SON FILS BIEN AIME EN QUI IL A MIS TOUTE SON AFFECTION

  24. youcef dit :

    je veux apprendre la sorcellerie comment faire c est pour des etudes merci

  25. je voudrais avoir la connaissance, comment étudie
    j aimerai avoir les donc de sagesse et d’ intelligence par la connaissance spirituel et par l’étude des psaume par l élévation spirituel.et demande au seigneur le karma de sans péchés si possible

  26. uzan dit :

    Marcus
    Je suis né d’origine juive et ne pratique plus. J’ai failli me convertir au Christianisme. Je ne veux croire seulement qu’au Dieu d’Abraham, plus aux hommes qui prétende parler au nom d’un prophète ou d’un fils de Dieu ou d’un dogme religieux. En ce qui concerne le Christ: dans le doute je m’abstiens… On m’a toujours dit que Jésus aurais noté sur son bras des mots de la kabbale et du Sefe Ha Zohar. Cela lui aurait donc, conféré des pouvoirs magiques… Moi bien sûr je n’y crois pas, étant donné que de nombreux kabbalistes (Chrétiens) ont étudié la kabbale.

  27. ouattara dit :

    sil vous plait jai pas les moyen aider moi je veux apprendre la cabale je vous prie je veux un maitre merci shalom

  28. Véronique dit :

    Chalom ,

    J’ai un gros problème avec ma fille et son compagnon qui touche notamment mes petits enfants , je souhaiterais éventuellement de l’aide et un conseil de votre part afin de résoudre ce triste ennui qui s’impose à moi .
    Je vous remercie par avance .
    Bien Cordialement
    Véronique

  29. GUEI JEAN-KERTUS dit :

    BONJOUR JE M’APPELLE GUEI JEAN-KERTUS JE SUIS UN HOMME QUI VIE EN COTE D’IVOIRE ET QUI AIME BEAUCOUPS CETTE RELIGION DONC JE VOULAIS AVOIR DES INFORMATION POUR ETRE MEMBRE VOICI MON CONTACT +22557252229 +225409892432 SVP AIDE MOI SVOP

  30. Metatron dit :

    Bonsoir

    Je connais un vrai kabbaliste qui pratique cela dans les règles de l’art transmis dans sa famille de generation à generationmais je peux vous affirmer de ne pas pratiquer cela si vous n’aviez pas de don c’est trop dangereux vous risquiez de devenir fou !!!

Laissez un commentaire