Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 19 février 2017

Explication de la Croix Philosophique par Antoine Guillaume Chéreau

De toutes les associations connues, civiles, religieuses ou militaires, il n’en est aucune qui réunisse ces trois qualités plus éminemment que la société maçonnique.

Cette institution a pour base les lois de la nature.

Ces lois servent de boussole à celles de l’état.

1° – La maçonnerie fait son étude spéciale des unes et des autres : elle tend donc au perfectionnement de la législation, des sciences et des arts, dont elle embrasse d’ailleurs toutes les parties. Sous ce rapport, elle mérite le premier rang parmi les sociétés civiles.

2° – Les LL sont des temples consacrés principalement à la bienfaisance et à des pratiques religieuses. Les Maçons ne mettent jamais leurs travaux en vigueur qu’après avoir rendu hommage au G.’.A.’. de l’Univers, que le vulgaire nomme Dieu, presque toujours représenté par un triangle ou delta, représentation idéale, dégagée d’objets périssables ; car la divinité, étant impérissable, ne peut ni ne doit être représentée par aucun objet destructible, ni avoir aucune forme d’objets animés ou qui n’aient un rapport avec le culte des idoles.

Donc la maçonnerie est une institution religieuse.

3° – Les Maçons de tous les grades sont armés de glaives ; l’appareil militaire le plus imposant accompagne et protège toujours les cérémonies religieuses, les recherches scientifiques, et, en général, tous les travaux des disciples et des initiés.

Mais ce n’est qu’au grade de Rose-Croix que l’origine de cette pompe guerrière se montre aux yeux des néophytes. Ils apprennent alors seulement :

1° – Que l’ordre maçonnique, désigné sous le titre de Maçonnerie bleue, jadis le sanctuaire de la philosophie, sut honorer les malheurs d’un ordre auguste, religieux et militaire, victime de l’ignorance, du fanatisme et d’une honteuse cupidité, mais digne par ses vertus d’atteindre aux plus hautes destinées.

LIRE  Le Grand Livre de la Nature

2° – Qu’il mérita, par des services signalés, de devenir partie intégrante de cet ordre illustre (dont tous les Chevaliers étaient d’ailleurs Maçons).

3° – Que les prêtres du temple de Memphis marchèrent désormais sous les bannières du Temple de Jérusalem, après avoir jurer amour, obéissance et fidélité à ses lois et à ses ministres.

4° – Que les deux Ordres, unis par un lien indissoluble, devinrent, une seule et même association, dont tous les membres se consacrèrent à l’étude de la philosophie, à la défense du temple de la cité sainte, à la pratique de toutes les vertus.

Explication de la Croix Philosophique par Antoine Guillaume Chéreau