Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 16 janvier 2016


Phoenix - L’Unité par Eliphas LeviL’Unité par Eliphas Levi

Les anciens philosophes hermétiques disaient que la substance universelle en s’extériorisant prend trois formes & trois modes :

1° Forme active & motrice. Le soufre (ils n’entendaient pas par soufre celui de la terre) ;

2° Forme passive & mobile. Le mercure (rien de commun avec le vif-argent vulgaire) ;

3° Forme équilibrée & mixte, le sel, substance fixe & indécomposable bien que composée de deux forces.

Pour les modes, les quatre éléments analogues à l’oxygène, l’hydrogène, l’azote & le carbone.

Ils avaient pour principe que la substance une est diversifiée par le renouvellement & reçoit des apparences diverses suivants les angulaisons de ses attractions polaires (chaque molécule de sa substance étant aimantée & polarisée comme les Mondes).

Ils croyaient au mouvement perpétuel qui est le suprême arcane de la physique & pensaient avec raison que par la Direction artificielle des forces naturelles on pût dans un certain cercle & suivant une certaine mesure, précipiter ou ralentir le mouvement. Or, le secret est tout simplement celui de la création.

Le grand œuvre n’est donc pas l’art chimérique de créer l’or, c’est l’art de diriger le feu naturel comme le jardinier dirige l’eau pour faire fructifier les plantes – à l’aide de cette direction, on ne crée pas les minéraux on les fait mûrir.

L’absolu en physique & en chimie existe nécessairement comme l’absolu en philosophie & en religion.

Chacun des trois modes de l’absolu est nécessité par les deux autres.

Le sage Ekarthausen n’a donc pas rêvé lorsqu’il a vu avec Jacob Boehme dans les dogmes de la religion le symbole & l’image des mystères de la nature.

LIRE  L'arcane suprême

Nos prédécesseurs les frères de la Rose-Croix n’ont onc pas été des fous lorsqu’ils ont affirmé qu’ils avaient la clef du Grand Œuvre.

Cette clef, c’est la médecine universelle des âmes & des corps.

C’est l’auréole d’Adam & le sceptre de Salomon. C’est la réalisation terrestre du Sanctuum regnum.

Eliphas Levi, L’Unité, Le Voile d’Isis, septembre 1909.