Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 26 janvier 2017

Anatomie du Corps de Dieu : chapitre 5, par Frater Achad, traduction par Spartakus FreeMann.

Nous pouvons à présent commencer à appréhender la signification du texte laconique du Sefer Yetsirah qui nous dit : « Ces Dix Nombres, au-delà du Un universel, possèdent des royaumes sans limites, une origine sans limites & une fin… »

Mais nous pouvons laisser cela de côté pour le moment & considérer l’antique système de la Kabbale, tel que perpétué & expliqué par les meilleurs commentateurs du passé.

On fait mention des « Quatre Mondes » de la Kabbale. On les appelle Atziluth, le Monde Archétypal ; Briah, le Monde de la Création ; Yetsirah, le Monde de la Formation & Assiah, le Monde Matériel. On leur a attribué les Quatre Lettres du Nom Ineffable YHVH (יהוה). Parfois, ces mondes furent alloués à l’Arbre de Vie comme suit : Atziluth & Yod (le Père) à Hockmah ; Briah & He (la Mère) à Binah ; Yetsirah & Vau (le Fils) à Tiphereth en tant que Roi régnant sur Hessed, Guebourah, Netzach, Hod & Yessod (embrassant ainsi les 6 Sefirot) ; & enfin Assiah, en tant que Fille ou Second He, à Malkuth. Selon cet ordre, Kether ne semble pas avoir de place. Parfois l’Arbre est considéré comme représentant les Quatre Plans, les uns au-dessus des autres, ou s’interpénétrant les uns les autres. Dans ce cas, nous obtenons 40 Sefirot, Dix pour chaque Monde ; & afin de les classer, chaque Sefira est censée contenir un nouvel Arbre complet, afin d’arriver au nombre de 400 Sefirot & à un nombre de Sentiers qui leur correspondent. Ce plan semble avoir été peu usité pour des besoins pratiques, il est bien sûr très compliqué & il est difficile de concevoir Quatre Plans au même moment.

Le seul autre essai que je connaisse est celui où l’on positionne le Diagramme plaçant un Arbre au-dessus de l’autre, afin que la Kether du plus bas de ces Arbres touche la Malkuth de l’arbre placé au-dessus d’elle, & ainsi de suite jusqu’au Monde le plus élevé. Un tel arrangement est donné dans la Kabbale Dévoilée de Mathers où les influences du Monde des Archétypes sont représentées comme ascendantes au moyen de flèches courant le long des Sentiers de l’Épée Flamboyante (mais, que cela soit noté, il n’y a aucun Sentier connectant Binah à Hessed sur l’Arbre), & ensuite au travers des Mondes de la Formation & de la Création jusqu’à Assiah, où le courant se termine en Malkhut de l’Arbre le plus bas.

Mais nul ne semble avoir représenté l’ARBRE DE VIE avec ses racines dans l’infiniment petit & avec ses branches s’étendant dans l’infiniment grand. Et cependant, il est appelé Arbre de Vie. Il semble, en fait, que par le passé on ne l’ait conçu que comme l’Arbre de la Connaissance du Bien & Mal.

Dans les Anciens systèmes, on ne peut atteindre à la Connaissance que par la grâce de Dieu. Les « Sentiers » disposés incorrectement (mais les Sefirot — correspondant aux Grades — sont, quant à elles, dans un ordre parfait) étaient plus déroutants qu’illuminants ; la méthode du progrès menant aux Horreurs de l’Abysse entre Hessed & Binah. Cependant, ceci fait bien peu de différence si ma conjecture s’avère correcte (telle qu’expliquée dans The Egyptian Revival) & que pendant la durée de cet Éon, la Sagesse & la Connaissance sont directement envoyées aux Enfants de la Terre, & que les Abysses sont définitivement traversés.

Mais revenons aux développements de ce magnifique Plan. Le lundi 16 avril, j’eus l’occasion de visiter un ami & Frère qui est un artisan & un dessinateur de talent. Il est homme de grande intelligence, mais point un étudiant versé dans la Kabbale, son intérêt en cette matière provenant d’une lecture rapide de The Essence of the Practical Kabbalah & de quelques études de Q.B.L. Je fus impressionné alors que je le questionnai sur le Nouveau Plan, de découvrir qu’il comprenait les possibilités que celui-ci offrait. Nous avons alors discuté quelque temps & nous avons dessiné des représentations telles que celles que j’ai données ici (Figure XXI). Il m’offrit de réaliser un dessin qui montrerait les progressions ultérieures du Plan. Le jour suivant je l’appelai & nous fîmes quelques expériences complémentaires ensemble & discutâmes des proportions justes des diamètres des Sefirot par rapport aux Sentiers. Nous remarquâmes alors que les Sentiers entre Hessed & Tiphereth & entre Guebourah & Tiphereth génèrent un Arbre entre Tiphereth & Yessod, en plus de celui qui se situe entre Yessod & Malkhut. Il fut illuminé par l’idée qu’un Arbre intermédiaire s’étendant du Centre de Tiphereth au Centre de Malkhut puisse ainsi se former & qu’un autre, faisant la moitié de sa taille, entre le Centre de Yessod & le Centre de Malkhut. Cette idée produisit d’étonnants résultats. Le Second Arbre était exactement de la moitié de la hauteur du premier & le Troisième la moitié du Second. La taille des Sefirot progresserait ainsi de la même manière & serait basée sur la taille originale des Cercles générateurs de l’Arbre en son entier. On découvrit ensuite que la Kether du Second était le Centre de la Tiphereth du Premier & que la Tiphereth est la Yessod du Premier, tandis que sa Malkhut était dans la Malkhut du Premier.

Le Troisième Arbre avait sa Kether dans la Yessod de la Première & dans la Tiphereth de la Seconde ; tandis que sa Malkhut était à nouveau dans le Centre de la Malkhut des deux. En d’autres mots, le Centre de Malkhut représente l’infiniment petit & les Trois Arbres grandissent en taille selon le principe des octaves jusqu’à l’infiniment grand, tandis que Malkhut continue à s’étendre à partir de son propre centre.

Le diagramme ci-dessous démontrera ainsi ce Plan magnifique avec plus de clarté que les mots.

Anatomie du Corps de Dieu : chapitre 5, par Frater Achad

À ce stade, nous devons clairement réaliser que puisque le Plan des Trente-deux Sentiers de la Sagesse est en perpétuelle croissance vers l’infiniment grand, ou Nuit, & qu’en même temps il se contracte proportionnellement vers l’infiniment petit ou Hadit, le Père Occulté du Tout, il n’est plus adéquat, selon nous, de parler de l’influence de ce qui descend ou de ce qui monte. Mais, puisque le détail en est perdu par cette vision & qu’il est difficile & très inconfortable de faire un dessin de très petite taille, nous devons donc commencer à partir du Point Central de Malkhut & discuter du sujet comme si l’Arbre était en croissance par la taille à partir de ce Point.

Ainsi, par facilité, nous appellerons l’Arbre visible le plus petit de notre dessin, le Premier ; le suivant, un peu plus grand, le Second ; & ainsi de suite selon les progressions.

Le Point Central de Malkhut du Premier Arbre représente Hadit. On doit le concevoir comme un Point de Lumière ou une Essence Pure de l’Être, véritable complément de l’infiniment grand & Corps Inconnu de Nuit qui est au-delà de nos conceptions extrêmes quant à l’expansion du plus Grand Arbre que nous puissions imaginer. Le Petit Cercle autour de ce « Point » est Malkhut du Premier Arbre, & l’Arbre lui-même peut, par facilité, être considéré comme grandissant à partir de Malkhut, comme n’importe quel autre arbre le ferait à partir du sol. La Véritable Kether est cachée en son sein en tant qu’Essence de la Vie & comme la Forme l’est dans la Graine. Lorsque nous atteindrons la « Kether Manifestée » du Premier Arbre, elle sera très proche du fruit parfait contenant en lui la graine des progressions futures.

Nous sommes habitués à considérer l’Arbre de Vie comme descendant de Kether, mais à présent que nous réalisons que cet Arbre grandit vers l’infini, nous pouvons difficilement concevoir un point de départ à partir du dessus, ou du dessous. Nous devons commencer à partir d’un Point Central & progresser vers le haut & vers le bas.

Il ne me sera pas possible de donner tous les détails de ce plan magnifique, mais je puis souligner quelques éléments intéressants, laissant à l’étudiant le soin d’ajouter les résultats de ses propres recherches.

J’adopte bien sûr le « Plan Reformulé des Sentiers », mais certains peuvent préférer les organiser de manière différente ; cela n’a aucun impact quant au plan géométrique général.

Les Correspondances des Attributions du Premier Arbre resteront par conséquent parfaitement identiques que celles données précédemment. Chaque aspirant devra remplir les exigences voulues afin de maîtriser les Idées qui y sont connectées. Il devra « Atteindre » [ndt : signifiant sans doute qu’il devra réussir l’œuvre connue des thélémites], comme auparavant, avant que la Conscience Totale ne vienne à lui ; mais il y aura d’autres « indices » à son progrès qui seront de très grande valeur.

Par exemple : s’il commence son Voyage par le Sentier de l’Aleph (א), le « Fou », qui le mène de Malkhut à Yessod, lorsqu’il aura voyagé jusqu’à mi-course sur ce Sentier, il obtiendra un influx additionnel de puissance du Sentier correspondant dans le Second Arbre. Il aura atteint la circonférence de la Seconde Malkhut. Arrivé à Yessod, il sera en contact avec la circonférence de la Malkhut du Troisième Arbre. Considérons tout d’abord son progrès dans le Pilier Central ; en supposant qu’il lui soit possible de voyager en parfait équilibre dès le départ.

Sur le Sentier de Mem (מ) ou du « Pendu », qui est attribué à l’eau, il recevra une puissance supplémentaire de l’Air du Sentier de l’Aleph du Second Arbre, jusqu’à ce qu’il atteigne la Première Tiphereth. C’est-à-dire, par exemple, qu’il trouvera des utilisations plus grandes de la Pranayama ; et ainsi de suite. Mais avant qu’il entre en Tiphereth, il aura déjà reçu les bénéfices de l’Influence de Yessod du Second Arbre, qu’il aura contactée après avoir traversé le Sentier de l’« Hiérophante » ou Taureau. Partout de la Première Yessod jusqu’à l’Abysse il recevra plus de puissance de l’Aleph du Premier Arbre.

Alors qu’il commence son ascension à partir de la Première Tiphereth, il prendra le Sentier de Shin (ש) ou « Grand Jugement ». Qui est le chemin de l’Esprit Triple du Feu, mais là il y sentira l’influence du « Pendu » du Second Arbre, aussi bien que du « Fou » du Troisième Arbre.

En traversant le « Sentier de la Mort » il laissera derrière lui l’influence de la Yessod du Second Arbre, mais arrivé à mi-course vers l’Abysse il entrera en contact avec l’influence du « Hiérophante » du Second Arbre, & en même temps il entrera dans la sphère de la Yessod du Troisième Arbre.

Ensuite, il traversera le Sentier de l’Étoile, le Verseau, du Premier Arbre, entrant immédiatement en contact avec la Tiphereth du Second Arbre, au travers de l’aura qu’il traverse vers la Première Kether. Pendant ce voyage au sein du Pilier du Milieu, sa Malkhut de départ aura doublé en diamètre sur le Sentier de l’Aleph, aura doublé encore lorsqu’il aura atteint Yessod, de même lorsqu’il aura atteint Tiphereth, & encore une fois lorsqu’il aura atteint Kether, qui est la Couronne de son Œuvre. Ainsi, la Première Kether est représentative de la Cinquième Progression Visible de la Sphère de Malkhut, après laquelle l’aspirant commence à entrer en contact avec la Sixième Progression de l’Arbre, & de ce point & il touchera le Centre de la Kether Supérieure, l’infini. Mais puisque la Sixième Progression visible de Malkhut est en contact avec la Seconde Kether visible ; la Septième avec la Troisième ; & ainsi de suite, il semblera toujours qu’il y a Quatre Arbres. Et il se peut que ce soient les Quatre Mondes de la Kabbale, & qu’il doive progresse simultanément dans les Quatre Mondes.

On notera que le Sentier de Beth (ב), ou « Sagesse », menant de la Première Malkhut à Hod, le Sphère de Mercure, contient essentiellement tous les Pouvoirs de Mercure ou du « Magicien » jusqu’à l’Infini en cette direction ; puisque ce Sentier mène à de plus en plus grands Hod selon une séquence régulière.

De la même manière, le Sentier de Daleth (ד) ou « Amour », l’Impératrice, ou Vénus, menant vers Netzach, continue vers l’Infini également. Ainsi, nous trouverons Amour & Sagesse concentrées au Centre de Malkhut. Puisque toutes les « Trois Mères », Aleph Mem & Shin, sont enlacées dans le Pilier du Milieu, ces Puissances sont concentrées également dans le Centre de Malkhut & en procèdent.

Par rapport aux autres Sentiers & Sefirot du Premier Arbre — & cela s’applique de la même manière à tous les Arbres — nous pouvons souligner que Netzach & Hod seront toujours trouvées dans le Centre Exact des Sentiers de Vénus & de Mercure sur l’Arbre suivant dans la progression.

Hessed & Guebourah sont toujours exactement au Centre des Sentiers du Cancer, le Chariot, & de la Lune, la Grande Prêtresse, de l’Arbre suivant dans la progression.

Hockmah & Binah auront toujours leur Centre dans le Lion, le Sentier de la Force, & dans les Gémeaux ou Amants dans l’Arbre suivant dans la progression.

Kether apparaît toujours dans le Centre de la Tiphereth de l’Arbre qui suit & dans la Yessod. En d’autres mots, la Lumière est toujours au sein de la Vie du Soleil & le Soleil au sein du Corps de la Lune.

Le Sentier réciproque de l’« Hiérophante » aura toujours une influence horizontale au travers des Abysses de l’Arbre qui est en dessous. Le Sentier du Pendu le laissera toujours suspendu entre le Sentier de l’Étoile ou Verseau de l’Arbre suivant, alors qu’il est vu en dessous de la Tiphereth de son propre Arbre. C’est exactement là qu’il est mystiquement supposé être selon l’antique système des sentiers, même s’il est assigné ailleurs.

C’est un sujet d’un intérêt presque sans fin que de tracer ces diverses combinaisons, mais il y a des considérations encore plus importantes devant nous. Nous devons laisser à l’Etudiant le soin de travailler selon son propre chemin & passer à d’autres champs d’études.

Anatomie du Corps de Dieu : chapitre 5, Frater Achad, traduction française par Spartakus FreeMann, 2005 – 2016 e.v.

Anatomie du Corps de Dieu étant la Révélation Suprême de la Conscience Cosmique (The Anatomy of The Body of God, Chicago, 1925)

LIRE LES ECRITS DE FRATER ACHAD, DISPONIBLE SUR NOTRE BOUTIQUE LULU.

Articles similaires

Commentaires Facebook