Article publié par EzoOccult le Webzine d'Hermès et mis à jour le : 1 avril 2019


Anatomie du Corps de Dieu : chapitre 7 de Frater Achad, traduction par Spartakus FreeMann.

Nous avons vu dans le dernier chapitre comment notre conception originale de l’« Arbre de Vie » peut être multipliée et cristallisée en un Flocon de Neige Macrocosmique, ou une Étoile à Six Branches. Revenons à notre première forme simple de l’« Arbre » et examinons-la plus attentivement afin d’y faire d’autres découvertes.

Nous avons pris l’habitude de le regarder comme une représentation plane en deux dimensions, mais il se peut que nous ayons tort quant à cette supposition.

En réalité, nous avons regardé à la surface avant d’un Prisme Cristallin Triangulaire [1], et ce que nous voyons n’est pas du tout plat. Les « côtés » de l’Arbre sont tout sauf les deux angles d’un solide équilatéral ; le troisième angle, à l’arrière, étant totalement caché par les Sentiers du Pilier Central.

Le Pilier Central n’est pas la surface avant, mais il est le Centre du Prisme. Kether est l’Apex d’une Pyramide dont la base est équilatérale. Malkhuth est au point le plus bas d’une pyramide descendante, dont les quatre côtés sont équilatéraux, formant ainsi un Tétraèdre.

Tiphereth et Yessod sont toutes deux encloses dans le solide, et les Sentiers des « Trois Mères » sont des canaux intérieurs.

Regardant à l’Arbre de la manière ordinaire, nous devons réaliser que seuls les Trois Sentiers Réciproques, et les Quatre Sentiers formant les Piliers des côtés sont en réalité la surface devant nous. Il y a, cependant, trois Sentiers Réciproques de chaque sorte, et donc il y en a neuf en tout, car il y en a deux autres en retrait et qui se rencontrent au troisième angle du prisme. Il y a une autre paire de Sentiers verticaux, similaires à ceux des côtés, mais cachés à l’arrière du solide.

Au lieu d’y avoir seulement deux Sentiers de Kether à Hokhmah et Binah, il y en a trois, un s’étendant à l’angle caché à l’arrière. La surface triangulaire que nous voyons n’est pas verticale, mais se retourne vers Kether.

Anatomie du Corps de Dieu : chapitre 7

Les Sentiers de Hokhmah et de Binah à Tiphereth obliquent vers l’intérieur, vers le point central du prisme, et il y a un troisième Sentier à partir de l’angle à l’arrière. Le quatrième Sentier visible de Hessed, Guebourah, Netzach, et de Hod à Tiphereth oblique de la même manière vers l’intérieur du solide et il y a en outre deux Sentiers invisibles à l’arrière.

Les Sentiers de Netzach et Hod à Yessod s’inclinent également vers l’intérieur, puisque Yessod est au centre de l’Arbre. À nouveau, il y a un Sentier similaire qui est occulté et qui oblique vers le bas à partir de l’angle arrière.

La surface du Triangle formé par les Sentiers connectant Netzach, Hod et Malkhuth n’est pas verticale, mais retombe vers l’arrière, et il y a deux surfaces connectées avec la Sphère cachée de Netzach-Hod à l’arrière de la figure solide.

Ceci, à première vue, peut sembler confus, mais on peut l’expliquer plus clairement au moyen de diagrammes et de figures. Imaginons que nous nous trouvions au-dessus de l’Arbre et que nous regardions vers le bas, vers Kether. À partir de cette position, nous devrions percevoir une forme triangulaire comme cela apparaît dans la figure suivante :

LIRE  Anatomie du Corps de Dieu : chapitre 6

Anatomie du Corps de Dieu : chapitre 6

Le point le plus proche de nous serait Kether et les trois autres Sphères seraient au niveau inférieur. Les trois surfaces triangulaires obliquent de Kether vers les Sphères aux trois angles.

Mais que sont ces Trois Sphères et ces Six Sentiers que nous sommes en train de regarder ? Notre conception de l’Arbre doit changer radicalement. Les trois Sentiers extérieurs sont également ceux de Tsadé, du Verseau ou de l’« Étoile ». Les Trois Sphères sont chacune à la fois Hokhmah et Binah. Les Trois Sentiers reliés à Kether sont tous trois à la fois Jupiter et Saturne, ou Kaph et Tau, ou « la Roue » et « l’Univers ». En d’autres mots, IL N’Y A PLUS AUCUNE PAIRE D’OPPOSÉS et il n’y en eut jamais en réalité. Chaque idée est vraie aussi longtemps qu’elle contient son propre opposé. Ainsi, la Sphère que nous appelons Hokhmah cache toujours sa Binah et Binah sa Hokhmah et ainsi de suite. Tandis que nous pensions que l’Arbre représentait une surface plane, nous ne pouvions réaliser combien ces Sphères apparemment opposées pouvaient, en réalité, être une seule et même chose, mais maintenant que nous avons découvert le Troisième Angle du Prisme, elles sont unifiées sans aucune difficulté.

De même, les anciens Sentiers Réciproques sont maintenant devenus les limites d’un Solide et représentent un plan qui le traverse. Les natures des Sentiers opposés sont aussi unifiées, et elles convoient l’Influence Unique de Kether vers les Sphères Duelles avec lesquelles elles sont connectées.

Incluons maintenant Tiphereth dans notre conception, et en même temps, imaginons que nous regardons la forme solide en face, mais que la forme soit légèrement oblique afin de rendre l’angle caché plus apparent.

Anatomie du Corps de Dieu : chapitre 6

Nous voyons maintenant que les Sentiers de Resh et d’Ayin ou du « Soleil » et du « Mal » sont triples et cependant un. Ces idées conflictuelles ont disparu dans une combinaison harmonieuse. Le Sentier de Shin, le Saint-Esprit, au centre de la Figure unissant Kether et Tiphereth reste unique.

Ce qui était le Sentier de la Miséricorde et le Sentier de la Sévérité ne sont plus opposés l’un à l’autre, car il y a Trois Piliers Extérieurs ainsi qu’un Pilier Central.

Il y a Trois Hessed-Guebourah et Trois Netzach-Hod. Les Sentiers de Samekh et de Pe, ou de la « Tempérance » et de la « Tour », sont maintenant unis, comme le sont ceux de Lamed et de Yod, ou de la « Justice » et de « l’Ermite ».

Si nous devions ensuite tracer une section au sein de l’Arbre à la ligne formée par le Sentier de Noun, ou « la Mort », et enlever la portion supérieure, alors que nous regardons d’en haut, voici ce que nous devrions voir :

Arbre des Sephiroth Frater Achad

Les lignes extérieures qui sont le plus proches de nous devraient être les Trois Sentiers de Noun avec les Trois Sphères de Hessed-Guebourah aux angles. Tiphereth devrait être quelque peu en contrebas et les Trois Sentiers de He-Qoph, ou Bélier-Poissons (Aries-Pisces) devraient obliquer vers elle. Le petit Triangle proche du centre serait la partie inférieure des Trois Sentiers de la triade Resh-Ayin.

LIRE  La Voie du Perroquet ou Boullan et de Guaita not dead

Si nous coupons le Prisme au Sentier de Vav, ou du « Hiérophante » tandis que nous regardons du dessus la partie restante, nous devrions voir :

Qabbalah de Frater Achad

Yessod est au centre, quelque peu en dessous des lignes extérieures et des Sphères du Triple Sentier de Vav et des trois Netzach-Hod. Ici, il n’y a pas de petite triade au centre, puisqu’il n’y a pas de sentier équivalent à ceux mentionnés dans la section supérieure.

Mais, si de cette position nous regardons vers le haut à la section supérieure, nous devrions voir :

Frater Achad Thelema Sephiroth

Les mêmes Sphères et Sentiers limitent la figure, mais Tiphereth apparaît au centre, connectée par le Triple Sentier de Teth-Zaïn, ou du « Lion » et de « l’Amant », correspondant au Lion et aux Gémeaux.

Finalement, si nous regardons à partir de Malkhuth vers le haut à l’ensemble de l’Arbre, nous devrions percevoir :

Frater Achad Arbre de Vie

Malkhuth au Centre, près de nous, avec le Triple Sentier, ou Plan, du « Hiérophante » à quelque distance au-dessus. Ce Triple Sentier est connecté avec les Triples Sentiers de Beth-Daleth, Mercure-Vénus, « le Magicien » — « l’Impératrice ».

Ainsi, en tous les cas, il y a des « paires d’opposés » qui se résolvent en une triplicité unifiée dans les trois dimensions.

Le schéma montre ainsi très clairement l’ensemble de l’Arbre Prismatique avec ses 13 Sphères et ses 36 Sentiers. La numération totale est de 49, qui à nouveau revient à l’Unité en tant que 13. 49 représente également le carré de sept, et le mot hébreu pour « Solve » (Voir le Schéma C et étudiez-le attentivement).

Frater Achad - Arbre de Vie

 

Nous pouvons à présent considérer approximativement ce que serait l’impression reçue par celui qui entreprendrait un « Voyage astral » au travers du Centre de ce Triple Arbre.

Partant de Malkhuth, par le Sentier d’Aleph, ou du « Fou », la forme astrale voyagerait verticalement vers le haut, avec la conscience d’être entouré par les influences combinées de Mercure-Vénus, parfaitement unies, tandis que l’espace alentour prendrait la forme d’un triangle en continuelle expansion, jusqu’à ce que Yessod soit atteinte. À cette jonction, il sentirait l’essence concentrée des forces des Sentiers du Cancer-Lune (« le Chariot », « la Grande Prêtresse » ou Pure Aspiration Équilibrée) tandis que, cependant, sa conscience continuerait à s’étendre jusqu’à ce qu’elle atteigne les limites extrêmes du triangle équilatéral limité par les Sentiers du « Hiérophante ». De Yessod jusqu’à ce point il partagerait le Mystère du « Pendu » (Eau Primitive) jusqu’à ce que l’Influence du Plan Hiérophantique commence à initier en lui ses Significations les plus profondes. Tandis qu’il continuerait par ce Sentier de Mem, son champ de conscience resterait étendu à ses propres limites, retenue par les Forces de Yod-Lamed ou « Ermite » et « Justice », tandis qu’au même moment, il y aurait une contraction due à l’influence des Triples Sentiers de Zaïn-Teth qui concentrerait son âme en Tiphereth.

S’élevant au-dessus de Tiphereth, son âme s’étendrait jusqu’aux limites de son champ de conscience par le moyen des Sentiers He-Qoph (ou Bélier-Poisson) tandis qu’il contracterait l’Influence du Saint-Esprit dans le Sentier Central de Shin. Cela s’étendrait au sein de l’âme sous l’influence des Triples Sentiers de Ayin-Resh (Capricorne-Soleil). Passant au travers du Plan de la « Mort » ou du Scorpion, il s’élèverait jusqu’à ce que sa conscience spirituelle s’étendent jusqu’aux limites de son âme consciente, qui aurait été affecté pendant ce temps par les Sentiers Pe-Samekh ou de Mars-Sagittaire (« Tour » et « Tempérance ») et il attendrait alors le Plan de « l’Étoile » (Tsadé ou Verseau) où son Champ de l’âme et son champ spirituel de la Conscience seraient également étendus, tandis que l’Esprit serait une Flamme au Centre de son Être.

LIRE  I.N.R.I. De Mysteriis Rosæ Rubeæ et Aureæ Crucis

Ensuite, après avoir contracté la Triple Influence de Hokhmah-Binah, l’entièreté du Champ de la Conscience sur tous les Plans serait graduellement contracté tout au long des Sentiers de Kaph-Tau vers Kether qu’en atteignant il se verra lui-même comme étant à nouveau en Malkhuth, qui est le Corps de Nuit, concentré sous l’effet de la Lumière Interne de Khabs, le seul voile de Hadit, la Flamme dans le Cœur de tout Homme et dans le Cœur de toute Étoile.

Il s’élèvera alors comme un Être réellement Illuminé, revêtu du Corps de Chair, prêt à aller de l’avant et de réaliser son plaisir parmi les vivants. Comme il est écrit dans le Rituel de Mercure : « Je voyage vers les hauteurs, je marche sur le Firmament de Nu, j’élève une flamme crépitante avec l’Illumination de mon Oeil; tendant toujours vers la Splendeur de Ra glorifié jour après jour; donnant ma vie aux habitants de la Terre ».

Véritablement, il aura découvert la signification de 49 qui est Solve.

Anatomie du Corps de Dieu : chapitre 7, Frater Achad. Traduction française par Spartakus FreeMann, 2005-2019 e.v.

Anatomie du Corps de Dieu étant la Révélation Suprême de la Conscience Cosmique (The Anatomy of The Body of God,Chicago, 1925).

LIRE LES ECRITS DE FRATER ACHAD, DISPONIBLE SUR NOTRE BOUTIQUE LULU.

Notes :

[1] Le chaos ou la Matière est potentiellement un prisme qui réfracte le grande Lumière-Source, la divisant en une Lumière Supernelle au sein des étoiles, ou en une Conscience Suprême dans les Idées. Comme la matière ou la substance s’organise et développe l’esprit, sa puissance en tant que prisme s’accroît. Alors que nous clarifions nos esprits, ceux-ci deviennent comme vivants, des prismes organiques qui agissent avec une précision de plus en plus grande. Plus nos idées sont définies et authentiques, plus justes et plus mathématiques, et plus elles se concentreront la Lumière du Suprême, jusqu’à ce que les « étoiles endormies » s’éveillent à la lumière. Plus la forme est exacte, plus proche sera la correspondance entre le Fils (ou la Forme, le Prisme, l’Expression, le Devenir) et le Père (ou la Lumière, le Vie, la Compréhension, …) – J.S. Forrester Brown, « The Two Creation Stories ».